Clap de fin au Musée des TDM
sur le 20e festival
du court métrage de Fréjus

Cette fois, c’est fini. Le 20e festival du court métrage, qui restera un grand cru, a baissé définitivement le rideau ce mardi 17 janvier lors d’une soirée de clôture prévue entre  Musée des troupes de Marine et le CHETOM voisin.
C’est là, dans la salle de réception “Mangin“ du CHETOM – Centre d’Histoire et d’Études des Troupes d’Outre-Mer –, que tout avait commencé le 5 janvier dernier, avec la présentation officielle du festival du court métrage 2017, en compagnie de tous les partenaires, institutionnels et associatifs.
C’est là, ce mardi 17 janvier que ce même festival s’est clôturé avec une dernière projection, celle d’“Un siècle d’histoire des troupes de Marine“, film historique sur les troupes de Marine depuis leur création par le Cardinal Richelieu au XVIIe siècle jusqu’à ce jour.


Cette (ultime) soirée Mémoire et cinéma, en partenariat avec l’ECPAD – littéralement Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense, véritable agence d’images du ministère –, en présence de Charles Marchand et Williams Aureille, adjoints au maire délégués, respectivement, aux affaires militaires et à la culture, avait débuté par une visite du musée des troupes de Marine, guidée par le conservateur, le lieutenant-colonel Philippe Roudier.

6000 objets, 120 vitrines, 4 siècles
de l’histoire des troupes de Marine

« Un lieu chargé d’histoire, conservatoire de micro-histoires pour former la Grande Histoire. Ici sont retracés quelque 4 siècles d’histoire des troupes de Marine, depuis la fondation des Compagnies franches de la Mer en 1622 sous l’égide de Richelieu. Quelque 6000 objets (reliques, costumes, effets personnels, armes, écrits…) sont présentés dans 120 vitrines, formant la collection permanente du Musée. Une véritable richesse amassée au fil des années, notamment par le biais de l’association des Amis du Musée des troupes de Marine. »
Établissement relevant du ministère de la Défense, créé en 1981 – une extension et une rénovation sont en projet –, le Musée des troupes de Marine de Fréjus conserve la mémoire  de ces troupes d’Infanterie, corps de l’Armée française fondé en 1622, « l’histoire de ces troupes engagées sur les grands conflits internationaux et, en même temps, une partie de l’histoire de Fréjus », rappelle encore le lieutenant-colonel Philippe Roudier.
Le Musée des troupes de Marine, qui vient de « célébrer les 10 ans de son label “Musée de France“, signe de l’intérêt public du Musée », scelle ici un nouveau partenariat avec la ville de Fréjus, une cité attachée à son régiment, le 21e RIMa.
En proposant e clôturer le festival « en ces lieux, c’était aussi l’occasion de mettre en plein lumière ce Musée magnifique qui est un vrai lieu de mémoire, y compris de l’histoire de Fréjus », concluait en aparté Didier Carretero, l’un des organisateurs avec Cécile Vincenti et l’office de tourisme de Fréjus.

Le festival du court métrage de Fréjus, 20e du nom, a vécu. Le 21e, en janvier 2018, se prépare dès aujourd’hui…

Ci-dessus, un jeune garçon devant une vitrine présentant un "74", vaisseau de guerre de 74 canons, sous l'œil du Cardinal de Richelieu, fondateur des troupes de Marine en 1622. Ci-dessous, le bureau et le portrait du Maréchal Gallieni (1895). Quelques-uns des 6000 objets du Musée des troupes de Marine…

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.