Grande finale Passion
Pétanque Française : les challengers
troublent les pronostics

« Fréjus entend devenir la capitale azuréenne de la pétanque », comme l’a encore rappelé Richard Sert, 1er adjoint au maire de Fréjus, lors de son discours d’avant-finale. À ce rythme, et après les jolis succès d’audience des tournois 2016 (festival international “Laurent-Barbero – Ville de Fréjus“ en avril et étape des Masters en août), cette ambition peut même déborder des frontières de la Côte d’Azur.
En témoigne la fréquentation enregistrée au fil des trois jours (ou plutôt deux jours et demi) de compétition : aux alentours du millier de spectateurs jeudi après-midi, environ 1400 ce vendredi, et plus de 1500 ce samedi, jour de finales. « On a même limité les entrées au premier niveau de la salle Sainte-Croix, confiait à un moment Jean Casale, l’un des deux co-présidents de Passion Pétanque Française avec Pascal Mari, renvoyant les gens sur la tribune au premier étage.»
Au final donc, la grande finale Passion Pétanque Française, version 2016, 4e du genre depuis 2013, aura déjoué tous les pronostics – et pas seulement dans les tribunes comme on le verra un peu plus loin – et fait exploser les compteurs.

55 couronnes mondiales
sur la piste fréjusienne !

Il faut dire que le plateau réuni était d’une exceptionnelle qualité, ainsi que le relevait Laurent Causse, speaker officiel PPF, avec « 55 titres de champions du monde, 63 couronnes européennes et 216 titres nationaux », rien que ça ! Et même, lors de la présentation des équipes parvenues jusqu’en finale, l’annonce des titres des internationales Audrey Bandiera et Angélique Colombet, par ailleurs toutes les deux co-recordwomen du monde du tir de précision (61 pts) ou un peu plus tard des palmarès de Dylan Rocher, Henri Lacroix, voire Stéphane Robineau, s’avérait tel un livre…


Pourtant, cela n’aura donc pas suffi aux triplettes concernées de s’imposer. À commencer, chez les féminines, par le succès de la Gardoise Agnès Viens, de l’Audoise Élodie Estève et de la Rhodanienne Emma Picard. Toutes trois avaient déjà brillé cette année lors de l’une (ou plusieurs) des étapes du PPF Tour. La Spiripontaine Agnès Viens s’était ainsi imposée au Puy-en-Velais et à Nyons, Élodie Estève à Palavas et la Ripagérienne Emma Picard lauréate à Bourg Saint-Endéol, elle qui confirme son talent prometteur entrevu dès 2014 lorsqu’à 15 ans, la jeune Rhodanienne établissait un record de précocité en montant sur la plus haute marche du classement en Nationaux et fêtant parallèlement une première cape en bleu.
Samedi en finale, portée par une pointeuse (Agnès Viens) et une tireuse (Emma Picard) très en verve, la triplette challenger tenait la dragée haute aux favorites (3-0, 4-2, 4-7 puis 8-8). À 8-11 pourtant, la boule de match était dans les mains des Bandiera, Colombet et Zandrini. Mais Estève, qui avait su élever un niveau de jeu en deçà en entame de finale, allait sceller le sort de cette finale (13-11).

Malbec-Molinas-Savin :
retour du diable vauvert

Dans le tableau masculin, la triplette dracénoise Rocher-Robineau-Lacroix, favorite des bookmakers… et du public, semblait inaccessible. Leurs démonstrations pour parvenir en finale (5 et 4 pts concédés en poule “8es de finale“, 2 et 4 en poule “quarts“, 2 encore en demi-finale) parlaient d’elles-mêmes. Trop peut-être, les Varois manquant sans doute d’avoir été poussés dans leurs retranchements.
La bande des Lyonnais (Kevin Malbec et Joseph “Tyson“ Molinas, qui perpétue la tradition familiale) et de l’Auvergnat (d’Arlanc, Angy Savin) ne s’est pas laissée impressionner en tout cas, tirant les leçons du lourd revers concédé face au même adversaire en quarts (4-13).
La triplette rhodanienne s’est également bonifiée au fil des tours et des matches pour prendre les devants dès les premières mènes (3-0 puis 6-2), avant que Rocher ne règle la mise et ramène les siens (6-6, 8-6, 9-7, 11-7).
À 12-7, la 11e mène voyait – encore plus que dans la finale féminine quelques heures plus tôt – un formidable retournement de situation. Cette 11e mène à 5 points ramenait effectivement les “p’tits jeunes“ dans la roue des Dracénois et dans le match, avant d’empocher la victoire finale sur la mène suivante !

L’Équipe 21 : diffusion
à partir de mercredi 25

À noter qu’une captation TV des finales – et demi-finales hommes – a été réalisée par L’Équipe 21, la chaîne sportive proposant une diffusion à compter de mercredi 25 janvier prochain en première partie de soirée. Le tout commenté par le spécialiste Xavier Richefort et le consultant limougeaud, Jean-Luc Robert.
La finale féminine sera proposée, canal 21 de la TNT, mercredi 25 janvier (20h45) et rediffusée le lendemain, jeudi 26 janvier (12h). Les demi-finales hommes sont proposées la semaine suivante – mardi 31 janvier et mercredi 1er février –, la finale homme est quant à elle programmée le mercredi 8 février (20h55), avec rediff’ le jeudi 9 février (9h30).

Voilà qui scellera en tout cas une magnifique édition de cette grande finale du PPF Tour 2016, lançant la saison 2017 de la meilleure des manières.

LES RÉSULTATS COMPLETS


=>TABLEAU MASCULIN
• 8e de finale
Poule 1 :

Chioni-Fazzino-Hervo bat Rizzi-Galleau-Berth 13-2 ; Sarrio-Dionisi-Philipson bat Rayne-Saissi-Benhaim 13-1.
Gagnants : Chioni-Fazzino-Hervo bat Sarrio-Dionisi-Philipson 13-10.
Perdants : Rayne-Saissi-Benhaim bat Rizzi-Galleau-Berth 13-8.
Barrages : Sarrio-Dionisi-Philipson bat Rayne-Saissi-Benhaim 13-5.
Qualifiés ¼ de finale : Chioni-Fazzino-Hervo et Sarrio-Dionisi-Philipson.
Poule 2 :
Malbec-Molinas-Savin bat Andriantseheno-Mandimby-Bonnet 13-10 ; Hureau-Suchaud-Quintais bat Gasparini-Meiss-Machnik 13-4.
Gagnants : Malbec-Molinas-Savin bat Hureau-Suchaud-Quintais 13-4.
Perdants : Andriantseheno-Mandimby-Bonnet bat Gasparini-Meiss-Machnik 13-2.
Barrages : Andriantseheno-Mandimby-Bonnet bat Hureau-Suchaud-Quintais 13-9.
Qualifiés ¼ de finale : Malbec-Molinas-Savin et Andriantseheno-Mandimby-Bonnet.
Poule 3 :
Rocher-Robineau-Lacroix bat Fernandez-Peraldi-Santiago 13-5 ; Montoro-Hatchadourian-Da Cunha bat Decroix-Bertoux-Gamelin 13-1.
Gagnants : Rocher-Robineau-Lacroix bat Montoro-Hatchadourian-Da Cunha 13-4.
Perdants : Decroix-Bertoux-Gamelin bat Fernandez-Peraldi-Santiago 13-6.
Barrages : Decroix-Bertoux-Gamelin bat Montoro-Hatchadourian-Da Cunha 13-3.
Qualifiés ¼ de finale : Rocher-Robineau-Lacroix et Decroix-Bertoux-Gamelin.
Poule 4 :
Puccinelli-Fournie-Renaud bat B.Cano-D.Cano-Oinne 13-9 ; Sevilla-Bauer-Michel bat Gire-Jouffre-Radnic 13-0.
Gagnants : Puccinelli-Fournie-Renaud bat Sevilla-Bauer-Michel 13-6.
Perdants : B.Cano-D.Cano-Oinne bat Gire-Jouffre-Radnic 13-0.
Barrages : Sevilla-Bauer-Michel bat B.Cano-D.Cano-Oinne 13-2.
Qualifiés ¼ de finale : Puccinelli-Fournie-Renaud et Sevilla-Bauer-Michel.

• Quarts de finale
Poule 1 :

Rocher-Robineau-Lacroix bat Sevilla-Bauer-Michel 13-2 ; Malbec-Molinas-Savin bat Sarrio-Dionisi-Philipson 13-1.
Gagnants : Rocher-Robineau-Lacroix bat Malbec-Molinas-Savin 13-4.
Perdants : Sevilla-Bauer-Michel bat Sarrio-Dionisi-Philipson 13-0.
Barrages : Malbec-Molinas-Savin bat Sevilla-Bauer-Michel 13-8.
Qualifiés ½ finale : Rocher-Robineau-Lacroix et Malbec-Molinas-Savin.
Poule 2 :
Puccinelli-Fournie-Renaud bat Decroix-Bertoux-Gamelin 13-9 ; Chioni-Fazzino-Hervo bat Andriantseheno-Mandimby-Bonnet 13-9.
Gagnants : Chioni-Fazzino-Hervo bat Puccinelli-Fournie-Renaud 13-10.
Perdants : Andriantseheno-Mandimby-Bonnet bat Decroix-Bertoux-Gamelin 13-10.
Barrages : Andriantseheno-Mandimby-Bonnet bat Puccinelli-Fournie-Renaud 13-5.
Qualifiés ½ finale : Chioni-Fazzino-Hervo et Andriantseheno-Mandimby-Bonnet.

• Demi-finales
Rocher-Robineau-Lacroix bat Andriantseheno-Mandimby-Bonnet 13-2
Malbec-Molinas-Savin bat Chioni-Fazzino-Hervo 13-5.

• Finale
Malbec-Molinas-Savin bat Rocher-Robineau-Lacroix 13-12.
 

=> TABLEAU FÉMININ
• Quarts de finale
Poule 1 :

Camboulas-Berton-Vierne bat Schopp-Rodriguez-Peyrot 13-6 ; Lovet-Fernandez-Bourriaud bat Viens-Estève-Picard 13-4.
Gagnants : Lovet-Fernandez-Bourriaud bat Camboulas-Berton-Vierne 13-5.
Perdants : Viens-Estève-Picard bat Schopp-Rodriguez-Peyrot  13-6.
Barrages : Viens-Estève-Picard bat Camboulas-Berton-Vierne 13-2.
Qualifiées ½ finale : Lovet-Fernandez-Bourriaud et Viens-Estève-Picard.
Poule 2 :
Virebayre-Lapoutge-Maillard bat Bandiera-Colombet-Zandrini 13-9 ;  Matarranz-Johansson-Cardo bat Chapus-Escoda-Martinez 13-2.
Gagnants : Matarranz-Johansson-Cardo bat Virebayre-Lapoutge-Maillard 13-7.
Perdants : Bandiera-Colombet-Zandrini bat Chapus-Escoda-Martinez 13-7.
Barrages : Bandiera-Colombet-Zandrini  bat Virebayre-Lapoutge-Maillard 13-8.
Qualifiées ½ finale : Matarranz-Johansson-Cardo et Bandiera-Colombet-Zandrini.

• Demi-finales
Viens-Estève-Picard bat Matarranz-Johansson-Cardo 13-3
Bandiera-Colombet-Zandrini  bat Lovet-Fernandez-Bourriaud 13-12.

• Finale
Viens-Estève-Picard bat Bandiera-Colombet-Zandrini 13-11.

=> TIR DE PRÉCISION MASCULIN
• Quarts de finale

Joseph Molinas (Pétanque des Canuts Lyon) bat Michel Hatchadourian (ABC Draguignan) 47-27 ; Diego Rizzi bat Bruno Gire (AOMPS Firminy) 54-40 ; Jean-Michel Puccinelli (Boule de l’Élysée Salon) bat Christophe Sarrio (CP Bron-Terraillon) 43-19 ; Dylan Rocher (ABC Draguignan) bat Christophe Sevilla (Pétanque Axéenne) 34-24.
• Demi-finales
Joseph Molinas (Pétanque des Canuts Lyon) bat Jean-Michel Puccinelli (Boule de l’Élysée Salon) 35-27 ; Dylan Rocher (ABC Draguignan) bat Diego Rizzi 42-34.
• Finale
Dylan Rocher (ABC Draguignan) bat Joseph Molinas (Pétanque des Canuts Lyon).

=> TIR DE PRÉCISION FÉMININ
• Demi-finales

Yolanda Matarranz (Espagne) bat Cindy Peyrot (JC Cournon 63) 15-15 ; Marie-Christine Virebayre (Palavas Pétanque) bat Audrey Bandiera (Saint-Orens 31) 42-22.
• Finale
Yolanda Matarranz (Espagne) bat Marie-Christine Virebayre (Palavas Pétanque).


 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.