Les centres de l’École
municipale des sports
disputent leur cross

Les 7 centres de l’École municipale de sport (EMS) de la ville se sont retrouvés ce mercredi après-midi sur le site de la base nature François Léotard, entre prairie et plateau de basket pour y disputer un cross inter-EMS complètement amical.
Petit rappel : l’École Municipale des Sports est une initiative de la ville de Fréjus à destination des enfants scolarisés sur le territoire communal, de la Grande section de maternelle (GSM) au CM2. Organisés par la Direction des Sports, les 7 centres multisports (Saint-Aygulf, centre-ville, Caïs, Gabelle, Fréjus-plage, Villeneuve et Tour de Mare) proposent des activités encadrées par des éducateurs dûment qualifiés. « La vocation des EMS est d’initier, éduquer et transmettre le goût et les valeurs du sport telles que l’effort, le respect, la coopération… L’approche se limite à l’initiation et à la découverte, mais ne prépare en aucun cas à la compétition. L’EMS – et ce cross en constitue un parfait exemple – se veut être une passerelle entre découverte de la pratique sportive et cette même pratique sportive au sein d’un club, d’une association locale », explique Stéphane Vergereau, en charge de ces EMS au sein de la Direction des Sports.

Avec l’apport logistique
et technique de l’AMSLF athlétisme

Les centres ont pour objectif de faire découvrir de façon ludique aux enfants un panel de disciplines sportives. Le fonctionnement permet à l’enfant de s’essayer à différents domaines afin de trouver le sport le plus adapté à ses envies et ses capacités.
De multiples activités sont proposées dans les installations sportives municipales (halles de sports, école de voile, stades de foot…), les séances étant organisées par mini-cycles, adaptées à chaque âge (un 1er centre GSM/CP, un 2e centre CE1/CE2, un 3e CM1/CM2), et avec une progression pédagogique logique, sur un mode ludique, les enfants devant avant tout trouver et prendre du plaisir à leur pratique.


Une surprise “biathlétique“
Le cross de ce mercredi après-midi était donc bien évidemment placé sous l’égide de la Direction des Sports, avec une aide logistique, stratégique et technique apportée par la section athlétisme de l’AMSLF, sous la conduite d’Akim Zilali. « Un parcours de 600 m a été tracé dans la prairie, explique ce dernier, avec retour sur la partie bitumée des terrains de basket où les attend une petite surprise. »
Pour ajouter au côté ludique de la chose, les éducateurs sportifs de la ville et de la section athlé avaient concocté une épreuve d’adresse consistant à lancer un mini-Vortex – sorte de mini-javelot lesté en son extrémité pour initier les jeunes athlètes de clubs au lancer – empruntant ses règles à un sport (d’hiver) particulièrement en vogue (Merci M. Fourcade), le biathlon. « À savoir chaque enfant manquant la cible au lancer du mini-Vortex se voit infliger une boucle de pénalité supplémentaire, alors que celui qui réussit file tout droit passer le relais à son petit copain. »
Car là était une autre des particularités de ce cross “biathlétique“ des EMS, se disputer en équipes de quatre relayeurs.
Bien sûr, les classements au final étaient avant tout honorifiques, chaque participant repartant « avec sa médaille… et son goûter ». Et qui sait, peut-être certaines vocations vers l’athlétisme sont-elles nées ce mercredi après-midi du côté de la base nature ? Parce qu’en tout cas, pour le biathlon, c’est pas vraiment ici…

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.