Vœux à la population :
« Je suis viscéralement attaché à Fréjus »

Pas de hausse des impôts, pas de taxe sur les résidences secondaires, des efforts conséquents en matière de logement, le renforcement de la sécurité… sont autant d'annonces fortes que le Sénateur-Maire David Rachline, a tenu à confirmer lors de ses traditionnels vœux à la population qui se sont déroulés ce vendredi 6 janvier.

C'est dans un théâtre du Forum archi-comble que le Premier magistrat a dressé le bilan, à mi-mandat, de son action, et rappelé la ligne de conduite à tenir. Il a également tenu à rassurer les Fréjusiens concernant son avenir et l'idée qu'il se fait de sa ville.

"D’aucuns disent parfois que je veux faire de Fréjus un « laboratoire ». Je vous le dis tout net, mais vous l’avez déjà compris, c’est n’importe quoi. Ce que je veux faire, en revanche, c’est un exemple. Un exemple de qualité de vie, un exemple de modernité, un exemple d’attractivité et de rayonnement. Et Fréjus le mérite. C’est là tout le sens de mon engagement. Fréjus est ma ville. Celle où j’ai grandi. Celle que je défends en tant que Maire, comme en tant que Sénateur. La ville à laquelle je suis viscéralement attaché.

2017 va voir des échéances majeures pour l’avenir de notre pays. Et vous savez que je suis également profondément investi pour que demain, les choses changent en profondeur. Pour que notre pays, nos villes, les Français, les Fréjusiens puissent retrouver pleinement la confiance et l’espoir en l’avenir.

"Nous continuerons ensemble à nous mobiliser
et à agir pour l’avenir de notre ville !"

Faire de la politique, je vous le disais, c’est vouloir le meilleur. Pour son pays comme pour sa ville. C’est ma conviction, et c’est mon combat. Et si je veux continuer à me battre inlassablement pour mon pays, je veux aussi continuer à me battre et à m’investir pour Fréjus et les Fréjusiens.

C’est pourquoi je ne serai pas candidat aux élections législatives de 2017. Avec la loi sur le cumul, être élu m’obligerait à quitter mon poste de maire, et cela je ne le veux pas, car je veux continuer l’action que nous avons entreprise pour Fréjus.

Vous savez aussi qu’en septembre, j’aurai à choisir entre mon siège de Sénateur et mes fonctions de Maire. Vous l’aurez compris, je choisirai Fréjus, je choisirai les Fréjusiens, et nous continuerons ensemble à nous mobiliser et à agir pour l’avenir de notre ville !

Car il y a tant à faire encore. C’est la mission que vous m’avez fait l’honneur de me confier en 2014, que j’assume avec enthousiasme et fierté et que je continuerai à assumer inlassablement jusqu’en 2020 !"

Dans les mois à venir, et ce, jusqu'à la fin de la mandature, de nombreux projets verront le jour, pour que Fréjus poursuive sur sa lancée. Et soit plus que jamais une ville dynamique et attractive où il fait bon vivre.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.