“Anse’ Corail“ : zénitude et qualité de vie à Saint-Aygulf, à 500 m de la mer !

26 juin 2017

 

Ce lundi 26 juin, soit 13 mois tout rond après le lancement des travaux, et à quelques jours de la livraison des premiers appartements, a été inauguré en présence du sénateur-maire de Fréjus, David Rachline, le programme immobilier Anse’ Corail, réalisé sur l’ancien stade de Saint-Aygulf.

Accompagné de ses adjoints au quartier de Saint-Aygulf (Gilles Longo), au logement (Brigitte Lancine) et à la culture (Williams Aureille), et guidé par Jean Malmassari, directeur territorial Nice-Côte d’Azur de Vinci Immobilier, le sénateur-maire a visité certains des 67 appartements de cette résidence, à quelque 500 m de la mer (et de la calanque des Corailleurs). L’occasion d’y apprécier la qualité des prestations proposées – « qualité de vie, confort et sécurité » – en même temps, pour les R+2, que cette vue dégagée sur la Méditerranée, ou encore « cette harmonieuse intégration dans le quartier de Saint-Aygulf, pavillonnaire, calme, entre la mer toute proche et son cœur de quartier plein de vie ».

  
900 logements à destination des Fréjusiens !

« La résidence Anse’ Corail se compose de 67 appartements du 2 au 4 pièces, a rappelé Jean Malmassari. Dont 40 logements en accession libre et les 27 autres en social, le bailleur étant dans le cas présent le groupe Logirem. » Et le directeur territorial Vinci Immobilier de poursuivre et mettre en avant « l’implantation du groupe dans l’est-Var, entre cette opération aygulfoise, à laquelle il convient d’ajouter une autre promotion sur Fréjus, “Terra Caïs“ du côté du chemin des Vernèdes (235 logements), et des programmes sur Cavalaire (“79 Bay“, 68 logements) ou Roquebrune (et les 236 lots du projet “Only Roc“) ».

David Rachline évoquait quant à lui la génèse du projet, partant de la vente d’un terrain municipal – l’ancien stade de Saint-Aygulf, boulevard Berlioz, attenant à la salle Régis-Auzerau – « dans l’unique volonté de poursuivre notre politique en matière de construction de logements sur la commune ». La résidence Anse’ Corail est dès lors le symbole de ces « efforts consentis par la ville de Fréjus pour répondre notamment à la forte demande de logements, et pour respecter en parallèle les quotas de logements dits sociaux fixés par l’État » et la loi SRU. Et David Rachline de stigmatiser « cette tache difficile à laquelle nous nous attelons depuis trois ans maintenant », mais qui porte ses fruits au regard des « déjà plus de 900 logements “sortis“ à destination des Fréjusiens ».

 
“Écume“, par Gilles Deverchère

Enfin, dans le cadre de la Charte “Un immeuble, une œuvre“ signée en décembre 2015 avec le ministère de la Culture et 13 promoteurs de renom, et qui « entend la réalisation d’une œuvre par un artiste local pour chaque opération en livraison », le sculpteur Gilles Deverchère a réalisé “Écume“, « œuvre magistrale choisie pour ses qualités esthétiques et son mélange original d’acier Corten et de verre » qui évoque, d’un côté la mer, et de l’autre le FunderMax, ces panneaux que l’on retrouve en façade du programme. Cette sculpture, au cœur du parc arboré de la résidence, à quelques mètres de la piscine privative, a été dévoilée à l’occasion de cette inauguration et en présence de l’artiste “himself“.

Dès ces prochains jours par conséquent, les premiers heureux propriétaires – dont certains étaient présents lors de cette petite réception - prendront possession de leurs nouveaux murs. Tout aussi ravis et, bien sûr, impatients…

Ph.C.

Dévoilement de l‘œuvre “Écume“, présentée par le sculpteur de Fréjus, Gilles Deverchère

Classé dans
Actualité générale