Artothèque "Le grainoir": une Première à Fréjus !

06 septembre 2017

Projet cher au lithographe fréjusien Mario Ferreri, l'artothèque "Le Grainoir" a ouvert ses portes au 22, rue du Bourguet. Après de longs mois de préparation en étroite collaboration avec la ville de Fréjus, la structure est fin prête.

Le concept ? Pour une modique somme, empruntez une œuvre d'art, une toile, une litho... pour une durée prédéfinie.

Ce mercredi 6 septembre, le Sénateur-Maire David Rachline est venu, entouré de ses adjoints, et notamment Richard Sert, son Premier adjoint et Williams Aureille, délégué à la culture, inaugurer Le Grainoir.

« C’est un réel plaisir pour moi d’être à vos côtés ce soir pour inaugurer officiellement la première et unique artothèque de Fréjus ! Au cœur du Circuit des métiers d’art, ce pôle de prêt d’œuvres d’art a donc trouvé place à l’étage de l’atelier “Impression“ de notre lithographe Mario Ferreri, à l’origine de cette initiative ». 

Artothèque … Un mot encore très peu connu des Français. Et pourtant, soulignait le Premier magistrat de la ville, « voilà maintenant plus de vingt ans que les artothèques ont vu le jour en France et proposent à tout un chacun de découvrir les œuvres d’art contemporain, et plus encore de vivre avec elles, dans l’intimité quotidienne d’un appartement, d’une maison ou d’un lieu de travail ».

Des missions culturelles

L’artothèque. Lieu de rencontre et d’échange culturel et artistique, a pour but de promouvoir l’art et les artistes à travers les prêts et des expositions. C’est aussi un centre de documentation sur tout ce qui concerne l’art contemporain ou plus ancien, dans les domaines de la peinture, de la sculpture, de l’architecture, de la photographie, de l’art graphique en général. 

Indispensables donc, « les artothèques, insiste David Rachline, répondent à des missions culturelles comme la sensibilisation et la promotion de l’art auprès de tous les publics. A l’heure de la prédominance de l’image sous toutes ses formes, cette démarche valorisante est plus importante que jamais ! Les collections d’artothèques composées d’estampes, dessins, peintures, photos ont un rôle important. Grâce au principe du prêt d’œuvre, le public peut ainsi se familiariser progressivement avec l’art.

La location d’œuvres d'art est une pratique qui devrait se développer au fil des ans… D’autant que l’artothèque questionne non seulement le rapport de chacun à l'art mais également le rapport aux choses et objets, sur la notion de propriété.

« Je pense que les « jeunes » ont désormais l'habitude de ce genre de rapports, poursuit le Maire. Car dans notre société de consommation, tout peut se louer, tout est disponible immédiatement… Posséder une œuvre d'art de suite sans l'acheter, pouvoir en changer régulièrement selon ses humeurs et s'intéresser à l'art contemporain : voilà le but ultime de l’Artothèque de Fréjus. Avec Le Grainoir, notre commune va bénéficier d'une structure originale, peu coûteuse, et dont l'intérêt culturel devrait éveiller une curiosité et un engouement certain ». 

Développer l’offre artistique

Un outil culturel et éducatif indispensable pour la ville de Fréjus. Pour preuve, la municipalité a pris en charge les frais liés à l’implantation de l’artothèque. « Nous subventionnerons aussi le renouvellement de la collection d’œuvres pour l’artothèque et la communication; gage de notre volonté de développer fortement l’offre artistique à Fréjus et dans tout l’Est Var ! »

Affiches, lithographies, peintures, gravures, photographies. Des Picasso, des Chagall, du Matisse, du Lalique et des œuvres de l’école de Nice et de Paris. Une offre qui devrait progressivement être renforcée. Tout comme les événements organisés autour de l’art : expositions, journées-découvertes chez des artistes, déplacements dans les écoles, organisation de conférences…

« En résumé, concluait le Maire : une structure inédite, un fonctionnement simple, une nouveauté fréjusienne qui participera activement à la vie de la cité ! »


 CONDITIONS DE PRÊT

Son fonctionnement est simple : un abonnement modique à l’année, plusieurs tarifs selon l’adhérent qui donnent droit à un ou plusieurs prêts, selon une durée convenue.

À l’échéance, cette location peut être prolongée et, à terme, si la personne souhaite acquérir cette œuvre, il est possible de lui vendre à un tarif bien moindre de sa valeur réelle encore amputé des loyers déjà payés. 

Particuliers/Familles, 50€ : 1 œuvre par an. 70€ : 2 œuvres par an.

Étudiants/ -25 ans, 25€ : 1 œuvre par an.

Entreprise, 200€ : 3 œuvres/an. 330€ : 5 œuvres/an. Etablissement scolaire, 30€: 3 œuvres/an.

Emprunts hors abonnement, 15€: 1 œuvre pour 15 j.

Contact: Mario Ferreri, 22, rue du Bourguet, 83600 Fréjus. Ouvert du mercredi au vendredi de 15h à 18h.
Ou sur rdv au: 06 64 76 98 20

Classé dans
Actualité générale