BTP : les Barbero père & fils récompensés de leur engagement en faveur de l’environnement par la Marianne d’Or

03 février 2018

 

Matinée chargée ce premier vendredi de février pour Alex Barbero, fondateur de l’entreprise RBTP, entreprise “mère“ tête de proue du futur groupe HDI qui rassemblera d’autres activités liées aux travaux publics, et son fils Alexandre qui a succédé à son père aux commandes de l’entreprise en 2007.

Après une opération “portes ouvertes“ à l’ÉCOpôle, unité de production d’enrobé et de béton en service depuis plusieurs mois déjà au pôle BTP “Émile-Donat - Abel-Trêve“ (*), les Barbero père & fils recevaient officiellement la Marianne d’Or du développement durable qui leur a été décernée en 2017, à l’occasion d’une cérémonie au Clos des Roses, rassemblant chefs d’entreprise et acteurs du monde économique local, ainsi que des “politiques“, à l’instar du maire de Fréjus, David Rachline (et de son adjoint au développement économique, Gilles Longo), et ses alter ego des villes voisines de la Cavem.

Alex Barbero, fondateur de l'entreprise RBTP aujourd'hui récompensée, a cédé les rênes de la direction à son fils Alexandre en 2007

Une conduite éco-responsable

Prix prestigieux, la Marianne d’Or du développement durable – “petite sœur“ née en 2007 de la Marianne d’Or de la République, elle à destination des collectivités ou représentants de la République – vient honorer la démarche environnementale et l’engagement volontaire de l’entreprise fréjusienne en matière d’éco-responsabilité à travers trois critères, écologique, humain et social, économique.

En recrutant en 2011 « une juriste en environnement, spécialement affectée à la mise en place de notre politique de développement durable » (Alex Barbero), RBTP signifiait sa volonté de s’engager dans cette démarche éco-responsable, dont l’une des premières concrétisations sera la réalisation du nouveau siège social à l’entrée du pôle BTP au Capitou. Le centre d’affaires Victoria – c’est son nom – est ainsi le premier bâtiment du Var à être labellisé BBC Effienergie, c’est-à-dire un bâtiment dont les très faibles besoins énergétiques contribuent à atteindre les objectifs de 2050 et notamment diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre !

Acteur majeur de l’emploi
sur le bassin Fréjus-Saint-Raphaël

En 2012 également, l’entreprise est-varoise – 7e sur le bassin économique est-Var, 28e (sur 500) dans le Var en terme de chiffres d’affaires tous secteurs confondus, et 1ère entreprise de BTP du Var (statiastiques 2015-2016) – obtiendra sa première certification ISO 14001, étendue par la suite aux autres entités du groupe. Trois ans plus tard, le certificat OHSAS 18001 viendra récompenser la démarche “santé et sécurité au travail“. « Aujourd’hui, nous valorisons plus de 150.000 tonnes de matériaux sur l’ensemble de nos chantiers sans faire appel aux ressources naturelles, d’où des économies d’énergie et une réduction de notre emprunte carbone », poursuit Alex Barbero, dont les efforts et ceux de son groupe se sont donc vus récompenser par l’obtention de Marianne d’Or du développement durable.

Cela fait déjà plusieurs mois que les unités de production de l'ÉCOpôle sont en service

(*) La SAS ÉCOpôle a ouvert en septembre

Depuis plusieurs mois déjà, la société ÉCOpôle, association d’acteurs du BTP varois, sise à l’extrémité de l’avenue Laurent-Barbero au bout du pôle BTP, a lancé son activité de production de béton et d’enrobé. La société comprend deux plateformes, indépendantes mais complémentaires, l’une réalisée, l’autre en cours.


La première, “plateforme ouest“, abrite l’unité de production, sous enveloppe bâtie. La seconde, “plateforme est“, sera réalisée dans les prochains mois et viendra en complément de son homologue en sa qualité de centre de tri et de valorisation de matériaux inertes. Ce qui offre là une réponse immédiate à cette problématique du devenir des déchets inertes, voire de leur transport puisqu’une partie des granulats recyclés sera à même d’être utilisée dans des process des fabrication de béton par l’unité de production située… de l’autre côté de l’avenue.
Enfin, le positionnement géographique de l’ÉCOpôle est son atout majeur. Il est situé au cœur d’une zone d’activités abritant nombre d’acteurs locaux dans le domaine du BTP, qui n’ont donc plus à traverser l’agglomération pour aller s’approvisionner à la centrale à béton des Grands Caous à Saint-Raphaël. Mais également à quelques mètres des entrées de l’autoroute A8 (vers Nice d’un côté, Aix de l’autre), point de départ pour gagner la majeure partie des chantiers.

 

Classé dans
Actualité générale