Collecte des déchets - propreté urbaine : la société Pizzorno présente sa nouvelle flotte de véhicules électriques en mairie

01 août 2017



 

Le 1er mars 2017 est entré en vigueur le nouveau marché (de 7 ans) liant la ville de Fréjus et le groupe Pizzorno environnement pour la collecte des déchets et la propreté. Dans ce cadre, et ne présence du sénateur-maire de Fréjus, David Rachline, de nombreux élus, de Frédéric Devalle, directeur général de Pizzorno, et Frédéric Balse, directeur propreté urbaine, la société dracénoise présentait ce mardi 1er août, devant la mairie de Fréjus, quelques-uns des nouveaux véhicules électriques de son parc, alloués aux différentes missions menées au quotidien par le prestataire Propolys, filiale du groupe Pizzorno.

Yves Hellec, responsable exploitation Pizzorno sur le secteur de Fréjus, présente au sénateur-maire les nouveaux véhicules qui composent le parc de la société


Étaient ainsi exposés place Formigé deux mini-aspiratrices de voirie, deux balayeuses de trottoirs, une balayeuse aspiratrice, un micro-camion de collecte et six souffleurs. Frédéric Balse : « Ce ne sont là que quelques véhicules, électriques, qui concilient performances de nettoiement, économies d’eau et un bilan environnemental préservé. Et l’on connaît tous, en ces temps de fortes chaleurs, l’importance de la limitation du rejet de CO2. »

Collecte des déchets verts à domicile

Outre les moyens matériels – « une trentaine de véhicules sur tout le périmètre fréjusien et aygulfois » – et humains – « environ 100 personnes, dont 18 en insertion, et renforts saisonniers » –, le directeur propreté urbaine du groupe s’attardait encore sur les nouveautés du marché.

 

Le centre historique est concerné au premier chef, avec le déploiement des colonnes enterrées, qui permet le passage de la collecte en porte à porte en ces points d’apports volontaires. Et Frédéric Balse d’insister sur les « points forts de ce système : des rues plus propres et des contenants plus grands ».
Sur les autres quartiers, l’on notera encore le doublement de fréquence de la collecte pour certains d’entre eux, le nécessitant. En revanche, aucune modification des jours de passage, les Fréjusiens, désormais au fait du calendrier, n’étant pas dérangés dans leurs habitudes.

 

Fréjus, plus belle, plus propre !

Le sénateur-maire se satisfaisait de son côté du « succès de la collecte des déchets verts à domicile, nouveau service testé courant 2016 sur le (grand) quartier Tour de Mare - Sainte-Brigitte. Ce dispositif demeure bien évidemment ancré dans le nouveau marché. Il sera même étendu à l’automne sur le secteur de Saint-Aygulf, à l’horizon fin 2017, début 2018 sur l’ensemble des quartiers pavillonnaires de la ville ». À cet effet, des conteneurs (avec un couvercle orange) seront gracieusement proposés par la ville.

« Avec ces nouveaux véhicules, c’est le cadre de vie des Fréjusiens qui est préservé, et toutes les nouveautés et améliorations apportées et évoquées vont dans ce sens pour faire de Fréjus une ville encore plus belle, une ville encore plus propre ! »

Ph.C.

Classé dans
Actualité générale