Communiqué de presse concernant le recours gracieux des municipalités de Fréjus et des Adrets-de-l'estérel concernant le refus en état de catastrophe naturelle suite à la sécheresse de 2017

07 janvier 2019

La Mairie communique

Monsieur David RACHLINE, Maire de Fréjus et Monsieur Nello BROGLIO, Maire des Adrets-de-l’Estérel ont formé un recours gracieux auprès de Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances et de Monsieur le Ministre de l’Intérieur concernant l’arrêté interministériel du 23 octobre 2018 publié au J.O du 3 novembre 2018 refusant de reconnaître les communes de Fréjus et des Adrets-de-l’Estérel en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols pour une période courant entre juillet et septembre 2017.

En effet, l’État s’est basé sur certains critères géologiques et météorologiques pour justifier de son refus de classement en catastrophe naturelle « sécheresse ».

L’application faite de ces critères par l’Etat, conduit aujourd’hui à ignorer la réalité des dégâts et préjudices subis par de nombreux fréjusiens et adréchois.

C’est la raison pour laquelle, les Maires de Fréjus et des Adrets-de-l’Estérel ont sollicité  le retrait de l’arrêté interministériel et demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle au titre de la sécheresse estivale 2017 pour les deux communes.

Classé dans
Info en bref