Conseil de quartier de Fréjus-plage : débats constructifs qui font avancer…

25 octobre 2018

Quatrième sur la liste, le conseil de quartier de Fréjus-plage a rempli la salle du Sextant ce jeudi 25 octobre, où pas moins de deux centaines de personnes se pressaient pour une réunion toujours très attendue. Et deux thématiques auront particulièrement monopolisé les débats, entre sécurité, essentiellement routière, et stationnement.

Sécurité : la délinquance en nette baisse

La sécurité, sous l’aspect délinquance, n’était en effet pas le sujet principal des discussions, d’autant que statistiques énoncées par la commissaire divisionnaire Béatrice Fontaine venaient conforter cet état de fait. « La délinquance est assez faible dans le quartier, puisque 151 faits, pour l’essentiel des atteintes aux biens, ont été relevées depuis le début de l’année. Très peu de cambriolages – même si les 8 recensés, c’est déjà trop – mais surtout des rixes en très nette diminution » alors qu’elles constituaient un vrai fléau il n’y a pas si longtemps encore…

Si elle a annoncé une nette diminution des faits de délinquance, la commissaire divisionnaire Béatrice Fontaine sait que l'insécurité routière sur les grandes axes de Fréjus-plage sont un problème pour les riverains

Non, la majeure partie des récriminations des riverains portait sur la sécurité routière, et la sempiternelle vitesse trop élevée observée sur de nombreux axes. Et le récent drame, samedi dernier, à hauteur du rond-point Victor-Hugo avenue de Provence, lorsqu’une octogénaire fut renversée sur un passage piéton, venait bien malgré lui attester de cette incivilité au volant. La commissaire en profitait pour préciser que le responsable de l’accident, qui avait pris la fuite, « a été interpellé et mis en examen ».

La mendicité n’est pas répréhensible

Pour autant, à la demande de mise en place de “vrais“ radars, le maire David Rachline expliquait que cette décision ne relevait pas de sa compétence, « nous ne pouvons que mettre en place des radars… pédagogiques, pour essayer d’inviter les automobilistes davantage respecter les limitations de vitesse ».

La présence de SDF (sans domicile fixe) devant les commerces, faisant montre parfois d’une « mendicité agressive, sans compter les chiens et l’urine sur les devantures de magasins », aura été stigmatisée par un intervenant, mais sans que la commissaire ou le maire n’aient de réelles solutions à apporter, « la misère ne relevant pas de la délinquance, et la mendicité pas davantage répréhensible. Quand bien même elle serait de caractère agressif, le prouver n’est pas forcément chose aisée ».

Une demande d'harmonisation du stationnement est suggérée par le conseil de quartier. Non comme ici sur le boulevard d'Alger et le front de mer, mais sur les parallèles, de Raybaud à Méditerranée via République et Micocouliers

Gratuit ou payant ?
That is the question…

Le stationnement aura été l’autre thème, si ce n’est décrié, à tout le moins largement débattu. En cause, la gratuité de celui-ci sur certains axes, dès lors pris d’assaut dès potron-minet par les gens “extérieurs“, notamment qui travaillent sur Saint-Raphaël mais ne s’y garent pas « car c’est trop cher. J’en suis parfaitement conscient, et je note d’ailleurs que nous sommes unes des villes de bord de mer les moins chères en la matière sur la région », soulignait David Rachline.

La zone réservée aux taxis et livraisons subira une petite évolution pour sécuriser la circulation entre les deux et quatre roues, mais cet aménagement s'avère satisfaisant

Car le souci est posé là par les parallèles aux boulevards d’Alger et de la Libération, payants, avec une différence de traitement entre les rues de la République et des Micocouliers, où il convient également de s’acquitter d’un droit de parking, et les rues Victor-Raybaud et de la Méditerranée, dans la continuité des axes cités précédemment, mais où le stationnement est gratuit.

Les débats auront été animés, et les échanges parfois vifs mais toujours constructifs

Aussi, à l’alternative, proposée par le conseil de quartier, d’harmoniser le stationnement, dans un sens – « tout mettre gratuit » – ou dans l’autre – « faire payer partout »–, le maire propose qu’une étude soit menée, voire même au moyen d’un sondage, avant d’envisager une quelconque modification. « En tout cas, je me plierai à votre volonté. Comme vous, nous constatons de toute façon sur le secteur en général une forme de saturation en pleine saison. Nous ne pouvons que proposer de petites réformes pour essayer d’améliorer la situation mais l’avenir passera peut-être par une extériorisation des parkings et un relais par navette. Il faut y réfléchir… »

La base nautique est la nouvelle fierté d'un front de mer qui ne sera en revanche pas rénové avant 2021... au mieux

Front de mer : les travaux
de réaménagement pas avant 2021

Enfin, dans un quartier, on l’a dit, immanquablement marqué par le côté touristique, la question du réaménagement du front de mer fut tout aussi immanquablement posée. A fortiori maintenant que la vitrine “base nautique“ a apporté un nouveau cachet au bord de mer fréjusien. Et la réponse de l’édile fut tout aussi claire. « Il serait illusoire de vous faire croire que ce réaménagement sera concrétisé d’ici la fin du mandat, car je vous rappelle que nous travaillons avec des budgets contraints. Il y a eux précisément la réalisation de la base nautique, une belle réussite, pour près de 2 M€, ou encore la réhabilitation du centre historique pour quelque 4 M€. Maintenant, cela permet d’avancer sereinement sur ce projet, dont on débattra tous ensemble pour savoir comment le mener à bien. Toujours est-il que, je ne vais pas vous mentir, les travaux commenceraient au mieux fin 2020, début 2021. »

Côté propreté, il a été demandé aux commerçants d'utiliser au mieux les containers enterrés pour préserver l'aspect esthétique du bord de mer

Un fait est certain en revanche, un large tour d’horizon des problématiques de Fréjus-plage auront été évoquées sur ce conseil de quartier. Le prochain rendez-vous de ces réunions automnales aura désormais lieu le mercredi 31 octobre, et concernera le quartier de Villeneuve.

Retrouvez l'ensemble des comptes-rendus du cycle automnal des conseils de quartier sur la page dédiée ici >>>

Classé dans
Actualité générale