Conseil de quartier de Fréjus-plage : un bilan positif et beaucoup d'idées !

16 mars 2018

Le deuxième des 11 conseils de quartier, celui de l'emblématique quartier de Fréjus-plage, a eu lieu jeudi 15 mars dans la salle du Sextant. En présence du maire de Fréjus, David Rachline, du président du conseil de quartier, Thierry Berne, des représentants de la police nationale et de la police municipale, des adjoints référents et des membres des associations représentatives, ce conseil de quartier pouvait alors débuter en présence d'une centaine de riverains.

Les conseils de quartier s’inscrivent dans le cadre d’une politique de proximité souhaitée par l’équipe municipale. Ils ont été renouvelés dernièrement, comme le stipulait la charte établie en 2014. L’année 2017 marquant en effet la mi-mandat, cette charte mentionnait un renouvellement complet des collèges et bureau composant chaque conseil. De nouveaux membres sont donc venus rejoindre les rangs, d’autres sont partis, d’autres enfin ont décidé de poursuivre cet engagement au service des administrés et de leur quartier.
À la tête de ces conseils de quartier, de nouveaux présidents ont également été désignés Thierry Berne “rempilant » en revanche pour un second mandat en revanche pour le conseil de Fréjus-plage !

Un bilan positif

Peu de changements d’ailleurs à Fréjus-plage, puisque le jeune président présentait un bureau renouvelé mais avec des valeurs sûres, tels des commerçants emblématiques du littoral, des artisans reconnus et des retraités d'ores et déjà investis dans les milieux associatifs de la cité romaine.

De nombreux points auront été évoqués lors de ce conseil, le plus souvent positifs comme, par exemple, le bilan de la sécurité évoqué tour à tour par les représentants de la police nationale et municipale puis par l'adjoint en charge de la sécurité, Patrick Renard. « Avec une baisse des faits de délinquance de 38 % en 2017 et de 66 % depuis le début de l’année, précisa le commandant de police Cédric Fèvre, commissaire-adjoint de Béatrice Fontaine à Fréjus, et sur un quartier très fréquenté ! C’est est une vraie réussite, signe de la forte mobilisation et de la bonne vigilance des forces de l'ordre sur le quartier. »

Sur ce créneau de la sécurité, les petites incivilités dites “du quotidien“ figuraient en bonne place. Au maire de rappeler qu’il allait se montrer plus « intransigeant envers ces personnes peu respectueuses » et demandant à la police municipale via son directeur, Hervé Eygazier, de désormais « verbaliser systématiquement ces propriétaires peu scrupuleux ». Dans le même ordre d’idées, David Rachline appellera tous les administrés, « pas uniquement ceux de Fréjus-plage », à davantage de citoyenneté quant aux jours de dépôt de collecte des encombrants, « pour éviter les amoncellements sauvages et qui salissent la ville, en donnant une mauvaise image… même si ce n’est que pour quelques jours ».

Enfin, avec 486 verbalisations routières, les policiers n'ont pu que sensibiliser la salle aux problèmes liés à l'alcool au volant, tout en sachant que cela serait le fruit d’une sensibilisation plus large et d'une prise de conscience personnelle et collective...

Des projets structurants !

Mais s’il est un quartier de Fréjus impacté par le caractère de saisonnalité touristique, c’est bien celui de Fréjus-plage, adossé à celui de Port-Fréjus. Chacun en a bien conscience, des commerçants du littoral au maire bien évidemment, en passant par les artisans, professions libérales et les riverains. 

Ainsi, le maire passa devant la table des autorités pour, dans un style à la fois maitrisé et décontracté, présenter les deux grands projets structurants qui développeront encore plus le littoral fréjusien.

Le premier étant bien sûr la nouvelle Base Nautique, dont l'inauguration officielle qui aura lieu le 21 avril prochain à 11h30 (tous les Fréjusiens étant bien évidemment invités) sera l'occasion de dévoiler ce projet d'1,6 million d'euros qui proposera un large panel d'activités en lien avec les sports nautiques et le milieu de la mer.
Et le maire de pointer du doigt la « véritable cohérence de ce projet, fruit de beaucoup d'attentes en la matière... il est un pas de plus vers la constitution d'un véritable pôle de lamer à Fréjus après l'installation de l'École Nationale des Scaphandriers l'année précédente et l'inauguration de l'aquarium à l'horizon 2020 ».

La perche était tendue, pour voir venir le projet du déménagement des services techniques actuellement logés dans des bâtiments délabrés et vétustes. Des photos défilant alors sur l’écran et montrant l'état avancé de décrépitude des bâtiments. Relogés sur une autre zone de la ville, ces bâtiments laisseront place à trois autres bâtiments faisant partis d'un projet d'ensemble regroupant un aquarium donc, un hôtel et une boite de nuit.
D'emblée, le maire rassure et répond point par point à certaines inquiétudes des riverains. Pêle-mêle, « les terrains seront loués et resteront propriétés de la ville (…) les bâtiments seront en R+2 et ne dépasseront donc pas les 11 mètres, soit moins que les bâtiments actuels (…) des cahiers des charges bien précis seront publiés (…) des droits d'entrée seront demandés (…) ce projet sera une véritable locomotive commerciale pour le quartier mais aussi pour toute la ville y compris hors saison (…) des centaines d'emplois crées pour les Fréjusiens (…) une véritable opportunité pour nos jeunes et les riverains (…) loin d'un projet imposé, il sera concerté et solidaire; pas un 1cm carré de bâti en plus de l'existant... »

Au final, plus de deux heures et demie de discussions à bâtons rompus entre problèmes du quotidien, grands projets structurants, présentations des différents bilans, propositions d'idées nouvelles... le tout à l'image de Fréjus-plage, un quartier dynamique et attractif !

Fréjus-plage, et Port-Fréjus au premier plan : les deux quartiers du front de mer fréjusien liés par la Grande Bleue © Photo D.R. Aéro Visio

Classé dans
Actualité générale