Festival du court métrage : “Les trompes de ma mère“ double la mise

20 janvier 2018

 

 

Après Sarah Lelouch en 2017, pour la 20e, qui avait vu son court C’est du caviar plébisicité par le public, c’est une autre Sarah, Heitz de Chabaneix en ce qui concerne son patronyme qui rafle deux prix sur la 21e édition du festival du court métrage, dont la journée de compétition officielle se tenait ce vendredi 19 janvier au théâtre du Forum de Fréjus. Avec les prix Forum Julii et du Scénario, Les trompes de ma mère, qui raconte la journée un peu particulière d’une jeune fille accompagnant sa mère pour une consultation médicale… très “personnelle“ dans un hôpital de Floride, a suivi par son originalité et ses dialogues… sans fard.

Palmarès éclectique pour le reste, avec le public – nouveauté 2018, ce prix demeure le seul à être décerné pour chacune des deux sélections en lice - votant pour Speed Dating dans la sélection Hermès, pour le On n’est pas des bêtes pour la sélection Aurélia. Prime aux visages connus peut-être en la matière, puisque Speed Dating mettait en scène des acteurs du quotidien – Arnaud Ducret, Parents mode d’emploi, et Amélie Étasse, Scènes de ménages – tandis que le film On n’est pas des bêtes était proposé par Guillaume Sentou, ancien compère de Cyril Garnier dans le célèbre duo comique découvert dans le Ondar (On ne demande qu’à en rire) de Laurent Ruquier, et mettait notamment à l’affiche Maud Bæcker (Demain nous appartient).

Drame et fantaisie

Pour le reste, la dramaturgie de Kin et le côté burlesque et tellement attachant du film d’animation, Deux escargots s’en vont (à l’enterrement d’une feuille… morte) auront particulièrement séduit le jury, qui leur décernera les plus beaux prix, respectivement de la Ville de Fréjus et du Jury.

Lequel était présidé par une grande actrice, Éva Darlan, bien présente cette année après son petit rendez-vous manqué de la 20e l’an dernier – la comédienne, déjà présente aux débuts du festival en 1995, et invitée d’honneur en janvier 2017, s’était blessée au sortir d’une représentation théâtrale et avait envoyé un petit message téléphonique – avec, à ses côtés notamment, des représentants de la jeune garde, telles l’actrice Émilie Van Wormoudht, la réalisatrice Géraldine Keiflin, également scénariste – et qui animait à ce titre la Master Class consacrée à l’écriture de scénario ce samedi après-midi au casino de jeux de Port-Fréjus (photo ci-dessous, © D.R. Cécile Vincenti) –, l’éditeur musical Mathieu Payet ou encore Anna Franceschini.

Une conciergerie du cinéma en 2018

Surtout, la proclamation de ce 21e festival du court métrage de Fréjus sera l’occasion pour Williams Aureille, adjoint au maire notamment délégué à la culture, de rappeler que la cité romaine est une « terre d’accueil du 7e Art », a fortiori au sortir d’une année 2017 exceptionnelle en matière d’accueil de tournages sur le territoire fréjusien ! « Dans cette ambition, Fréjus doit faire montre d’une volonté sans faille de mise à disposition, de savoir-faire et tout autant de savoir-comprendre les besoins du monde du cinéma. »
Et Williams Aureille d’annoncer « le lancement, en 2018, d’une conciergerie du cinéma. Un concept unique en France, qui rayonnera sur tout l’est-Var, afin de répondre et satisfaire toutes les attentes d’un cinéma national, et même international (l’exemple Bollywood), qui frappe à notre porte de plus en plus fort et avec de plus en plus d’insistance ».

De nouveaux projets pour Fréjus, plus que jamais sous les feux des projecteurs. Silence, on tourne !

LE PALMARÈS 21e FESTIVAL DU COURT MÉTRAGE DE FRÉJUS

 Sélection HERMÈS 

Films en compétition :
   1. The Monster, 
de Damien Kazan (France, 2016) ;
   2. Speed Dating, de Daniel Brunet et Nicolas Douste (France, 2016) ;
   3. Marlon, de Jessica Palud (France / Belgique, 2017) ;
   4. Chemin d’eau pour un poisson, de Mercedes Marro (Colombie / France, 2016) ;
   5. Stay, de Neill Prentice (Royaume-Uni, 2016) ;
   6. Les trompes de ma mère, de Sarah Heitz de Chabaneix (France, 2017).

-> Prix du public Hermès : SPEED DATING

 Sélection AURÉLIA

Films en compétition :
  1. Deux escargots s’en vont, 
de Jean-Pierre Jeunet et Romain Segaud (France, 2016) ;
  2. Iris
, d’Anthony Mambré (France, 2017) ;
  3. Je suis un conte de fées
, d’Anthony Lemaître (France, 2016) ;
  4. Kin
, d’Helena Middleton (Royaume-Uni) ;
  5. Caramel mou
, de Wilfried Meance (France, 2016) ;
  6. La chasse
, d’Alexy Alekseev (France, 2017) ;
   7. On n’est pas des bêtes
, de Guillaume Sentou (France, 2017) ;
   8. Happy New Year
, de Nathalie Marchak (France, 2016).

-> Prix du public Aurélia : ON N’EST PAS DES BÊTES

 Palmarès Toutes sélections 

-> Prix de la Ville de Fréjus : KIN
-> Prix du Jury : DEUX ESCARGOTS S’EN VONT
-> Prix Forum Julii : LES TROMPES DE MA MÈRE
-> Prix du Scénario : LES TROMPES DE MA MÈRE

 

Classé dans
Actualité générale