Football - AS Saint-Étienne (Ligue 1) Premier contrat professionnel pour le jeune Fréjusien Théo Vermot

23 août 2018

Après Adil Rami, Laywin Kurzawa,  les frères Constant, Anthony Modeste, un nouveau Fréjusien embrasse une carrière de footballeur professionnel. À 21 ans, le gardien de but Théo Vermot, préformé à l’Étoile FC Fréjus-Saint-Raphaël avant d’intégrer le centre de formation de l’AS Saint-Étienne en 2015, vient de signer son premier contrat professionnel (jusqu’en juin 2019) avec le club du Forez.

À un poste où les prétendants naturels sont légion, de l’inamovible Stéphane Ruffier – « jamais avare de conseils avec moi », explique Théo – à son suppléant naturel, l’ex-Fréjusien Jessy Moulin, en passant par le jeune prodige de 16 ans, Stefan Bajic, le Fréjusien entend faire son trou dans l’un des grands clubs français et parmi les plus populaires, auquel l’entraîneur Jean-Louis Gasset a redonné une vraie âme sur la seconde partie de saison dernière.

Pour l’heure, et alors qu’un autre grand espoir du posten Anthony Maissonial, est parti chercher du temps de jeu du côté de Sion, Théo Vermot risque le plus souvent de jouer avec la réserve drivée par Laurent Battles et qui évolue, comme l’Étoile, en National 2 – les deux clubs n’étant toutefois pas amenés à s’affronter, puisque l’ASSE est versée dans le groupe B, l’Étoile évoluant dans le groupe A en compagnie de la réserve… lyonnaise !

Premier contrat professionnel pour le jeune Théo Vermot. Ici en compagnie du directeur général Frédéric Paquet, le Fréjusien est lié pour un an avec le club forézien

 

Titré en National 3 la saison passée

Une belle confirmation en tout cas pour le jeune Fréjusien – qui aura 22 ans en janvier prochain –, dont l’avenir semblait plus incertain l’année passée à la même époque, au sortir de son cursus de formation mais sans qu’aucune proposition concrète ne soit venue récompenser ces deux premières saisons dans le Forez.

L’année passée cependant, amateur, Théo Vermot a pris une part prépondérante dans le bon parcours de cette réserve stéphanoise, qui accèda au National 2 en fin d’exercice. Non sans s’aguerrir déjà avec le groupe pro lors de plusieurs entraînements. « Je suis très fier et très heureux de signer mon premier contrat professionnel au sein d’un club comme l’ASSE, a-t-il déclaré sur le site du club stéphanois. Je sais que ce n’est que le début, je dois désormais beaucoup travailler afin de continuer ma progression. »

Avec cette signature, c’est en tout cas un rêve qui se réalise pour Théo Vermot, charge maintenant à lui de forcer encore un peu plus la porte pour s’installer durablement dans ce monde difficile du football professionnel !

Photo © D.R.

Classé dans
Info en bref