Football : la qualité de la formation à l’Étoile FC reconnue par la Fédération avec le Label Jeunes Élite

26 novembre 2017

Samedi 25 novembre, en préambule au match de National 2 opposant l’équipe fanion de l’Étoile FC Fréjus - Saint-Raphaël à la réserve de l’OGC Nice, le club est-varois s’est vu remettre le “Label Jeunes Élite“.
Autrefois dénommé “Label Jeunes FFF“, cette distinction qui s’adressait hier aux catégories U6 à U13 s’étend dorénavant jusqu’aux U19. Depuis la saison 2016-2017, le “Label Jeunes Élite“ concerne les clubs évoluant au niveau National 1 (ex-National) et National 2 (ex-CFA), le “Label Jeunes Excellence“ étant réservé aux clubs de l’étage inférieur, le National 3 (ex-CFA2).

Il est décerné au regard d’un certain nombre de critères, incontournables pour les uns, cumulables (optionnels) pour les autres. Au titre des premiers cités, l’on retrouve des points spécifiques liés aux projets associatif (présenter un certain nombre de licenciés dans chacune des catégories U6 à U19), sportif (présenter une ou deux équipes dans chacune des catégories, y compris en terme de football féminin), éducatif (appliquer et respecter le programme fédéral) ou enfin de formation de l’encadrement (présenter des encadrants diplômés, des référents…). Au final, c’est la Ligue de football amateur (LFA) qui attribue ou pas ce Label.
Samedi dernier, Pierre Guibert, président du District du Var, a remis ce Label aux présidents étoilistes Alexandre Barbero (SASP) et Pierre Montoro (Association), venant ainsi récompenser « ce travail de l’ombre réalisé avec brio et succès par l’ensemble des éducateurs du club, des plus petites catégories aux plus grandes », notamment placés sous la responsabilité de José Vivero.

Pierre Guibert (au micro) salue la qualité de la formation étoiliste, après avoir remis officiellement ce Label Jeunes Élite aux présidents Alexandre Barbero et Pierre Montoro (photo du haut)
Un partenariat intercommunal

Rappelons que l’Étoile Football Club Fréjus - Saint-Raphaël, c’est une équipe fanion, deux autres équipes seniors, mais également quelque 800 jeunes licenciés, et une équipe féminine à 8.

Club phare de l’ouest-Var et de l’agglomération, l’Étoile travaille en étroite collaboration avec ses voisins, le FC Pugétois, le CA Roquebrune ou encore l’AS Estérel. Et un partenariat qui se concrétise par de nombreux échanges interclubs, des tournois – un grand plateau débutants avait rassemblé quelque 200 bambins de U7 à U9 samedi matin à Croizat-Blanc – ou encore cette convention de mise à disposition de places pour que les jeunes des clubs alentours puissent venir assister aux rencontres de National 2, voire être sur le terrain en qualité de ramasseurs de balle, à l’instar des U11 samedi 25 contre Nice.

Avec les dirigeants des autres clubs du territoire intercommunal © Photo D.R. Étoile FC Fréjus - Saint-Raphaël

Jusqu’au terme de la saison 2020

À noter qu’aux côtés de l’Étoile FC, un seul autre club a été pareillement distingué dans le Var (le SC Toulon en l’occurrence), et trois autres en plus au niveau de la Ligue Méditerranée, tous dans les Bouches-du-Rhône (GS Consolat Marseille, Marignane-Gignac et… l’Olympique de Marseille)

Si le Label est accordé pour trois saisons – jusqu’au terme de la saison 2019-2020 dans le cas présent –, les clubs peuvent néanmoins se le voir retiré ou déclassé chaque saison s’ils venaient à ne plus respecter les critères incontournables.

Antoine Mancino référent des clubs de National
et au Collège des autres acteurs du foot amateur

Antoine Mancino © Photo D.R. Étoile FC Fréjus - Saint-Raphaël

Autre “distinction“ pour l ‘Étoile Football Club, la récente réélection, au poste de délégué des clubs prenant part aux championnats nationaux seniors, d’Antoine Mancino lors de l’Assemblée des clubs qui s’est tenue au sein de la Ligue régionale.
De par ce rôle, “Nino“ fait partie de la délégation officielle de la Ligue Méditerranée, appelé à prendre part aux assemblées statutaires des championnats nationaux seniors. Sur ce plan justement, Antoine Mancino est également membre, en qualité de dirigeant d’un club de National 2, du Collège des autres acteurs du football amateur. Cet organe, qui se compose de douze membres (dont au moins deux femmes), est l’un des trois collèges consultatifs de la gouvernance de la LFA (avec celui des présidents de Ligue et celui des présidents de districts), qui a vocation à être force de proposition.

Antoine Mancino (2e rang, 3e à partir de la droite) au milieu de ses collègues du Collège des autres acteurs du football amateur © Photo D.R. Fédération française de football

Classé dans
Actualité générale