Gallieni-Valescure-Magdeleine : un vaste tour d’horizon d’un quartier tout aussi vaste

18 avril 2018

Retour des conseils de quartier dans l’actualité fréjusienne avec, ce mardi 17 avril, la tenue du conseil du vaste quartier Gallieni-Valescure-Magdeleine, ex-GaVaMa, acronyme abandonné pour un côté inesthétique et peu représentatif du quartier.

Au programme de cette soirée constructive et participative : un point sur la sécurité, la rénovation de la voirie, les déchets verts et autres ramassage des encombrants ou encore la nouvelle crèche de La Magdeleine, qui sortira de terre dans les tous prochains mois, appelée à accueillir la crèche multi-accueil “Tartine & Nutella“, qui déménagera de l’avenue Henri-Giraud.

Comme toutes les réunions des conseils de quartier, celle de Gallieni n’a pas dérogé à la règle de la présentation du “bilan sécurité“ du quartier.

C’est la commissaire principale, Béatrice Fontaine, qui a donc ouvert cette réunion précédée pour l'introduction et les présentations par le président du conseil de quartier, Pierre Lesieur. Madame la commissaire a ainsi fait état de sa satisfaction concernant le quartier. « Outre la baisse des cambriolages, il n'y a eu, a-t-elle rappelé, “que“ deux graves accidents dans ce vaste quartier au cours de l'année écoulée. »
Un point positif pour un quartier qui, notons-le, englobe l'Hôpital Bonnet et la clinique des Lauriers, et voit donc des axes particulièrement fréquentés.

L’investissement municipal
en matière de travaux voirie salué

À la suite de cette présentation, un riverain du collège Léotard n’en a pas moins évoqué la nécessité d'éclairer les abords du lieu, une fois la nuit venue. Le maire, David Rachline, présent comme à chacun des conseils de quartier, intervenait alors pour lui signifier que « cette compétence est dévolue au conseil départemental, puisque l’avenue Léotard est d’abord une voie départementale, et que la demande formulée par la municipalité auprès des services concernés au Département était d'ores et déjà en cours ».

Piste cyclable traverse de la Magdeleine

Cet intermède sur l'éclairage public amena alors le débat sur les rénovations de voirie, en cours, achevées et à prévoir.

Après un point complet de Pierre-Michel Trénac, directeur des services techniques de la ville de Fréjus, les riverains ont salué la municipalité pour son investissement en ce sens, notamment pour la réfection totale (pour 135.000 €) de la Rue d'Agay – d’autant que cette réfection s’est accompagnée de la suppression de la bordure au centre de la chaussée, dangereuse autant qu’elle est préjudiciable à la bonne circulation des véhicules de secours – ou encore pour l'entretien annexe des pistes cyclables de ce quartier.

Toujours dans cette catégorie “travaux“, et concernant le déploiement de la fibre optique, toujours très attendu, Fabrice Curti, adjoint référent au quartier, rappelait que Gallieni-Valescure-Magdeleine était l’un des quartiers précurseurs en la matière.

La rue d'Agay, avant et après les travaux de réfection de la chaussée et “débarrassée“ de la borudure centrale

L’éternel problème
du dépôt des encombrants

La fin de la réunion portait quant à elle sur le ramassage des encombrants et des déchets verts. Si ces derniers ne posent aucun problème et est même salué par les résidents des zones pavillonnaires (à noter, dans le cadre du ramassage des déchets verts initié à la Tour de Mare, la prochaine distribution des fameux bacs “orange“), quelques demandes ont été formulées à propos des encombrants, notamment sur la nécessité d'un renforcement du rôle de la brigade environnement, afin de faire respecter le dépôt de ces encombrants sur les trottoirs aux dates indiquées par la mairie.

À cela, Marcel Sabbah, directeur du pôle proximité en mairie, et Hervé Eygazier, directeur de la police municipale, ont assuré prendre en compte que ces différentes remarques, et indiqué prendre les mesures pour y remédier.

Enfin, la future nouvelle crèche de La Magdeleine, rue du Général Brosset, sur le terrain attenant à la chapelle Marie-Madeleine, s'est invitée dans les débats. Le maire présenta brièvement cette nouvelle structure, nécessaire au développement du quartier, (r)assurant en parallèle les riverains que cette réalisation s’accompagnerait de la construction effective de places de parking et autres arrêts-minute à proximité immédiate.

En dépit d'un calendrier clairement établi, trop peu de gens respectent les dates de dépôts des encombrants, qui ne doivent être mis sur la chaussée que la veille de la collecte

Comme il est de coutume au terme de chacun des conseils de quartier, et après deux heures d’échanges constructifs et courtois, un pot de l’amitié scellait les débats sur la terrasse la salle de réunion de Sainte-Croix, le tout sous le soleil couchant de cette journée de printemps !

 

Classé dans
Actualité générale