Ils veillent sur votre sécurité : le maire David Rachline vient les soutenir

31 décembre 2017

"Les effectifs ont été doublés pour cette nuit de la Saint-Syvestre", dixit la commissaire-divisionnaire Béatrice Fontaine

Ils sont les anges gardiens du Réveillon et de la Saint-Sylvestre. Pour permettre aux Fréjusiens – et aux autres – de réveillonner dans les meilleures conditions possibles et, surtout, en toute sécurité, ils sont au travail et passent les derniers instants de 2017 et les premiers de 2018 à leur poste. Ce sont bien évidemment les pompiers, les forces de police, nationale et municipale, en patrouille ou en permanence, la gendarmerie mais encore le service des urgences d’ l’Hôpital Bonnet, voire les bénévoles de la Société nationale de sauvetage en mer et bien d’autres encore.

Et la tradition veut que les élus locaux passent apporter courage et réconfort à ces personnels d’astreinte. David Rachline, maire de Fréjus, et plusieurs de ses adjoints – Richard Sert, le premier d’entre eux, Patrick Renard (sécurité publique), Christine Meunier (action sociale et ressources humaines) et le conseiller municipal Robert Simon-Chautemps – ont ainsi débuté leur tournée par le commissariat de la rue de Triberg, avant de gagner la caserne des sapeurs-pompiers de l’Argens et, enfin, les “voisins“ de la police municipale. Laissant au passage encouragements pour cette nuit qui s’annonçait tout aussi longue et, on l’espère, pas trop mouvementée ni chargée, partageant quelques friandises de fête et quelques bulles de pétillant, avec modération il va sans dire…

Soir de Réveillon chez les pompiers de Fréjus et le commandant Pierre Perdigon, l'occasion d'évoquer le formidable travail effectué lors des incendies de l'été sur la cité romaine et du côté du Gargalon et de Malpasset

Sur le pont pour la bascule vers 2018

Rue de Triberg, la commissaire-divisionnaire évoquait des effectifs « doublés par rapport à un soir de semaine normal, soit une trentaine d’agents réquisitionnés », et rapidement appelés sur les lieux de cambriolages sur le quartier aygulfois, où les avaient précédé les policiers municipaux. Ces derniers, au nombre d’une dizaine – deux équipages de trois, un de deux et un agent de la brigade cynophile… plus le “toutou“ – également renforcés d’un ou deux éléments au regard d’une nuit… normale.
Normale, la nuit semblait l’être chez les pompiers, à tout le moins en début de soirée, et au regard de sapeurs de garde – « 15 en journée, 13 sur la nuit », expliquait le lieutenant Michel Verdu, chef de garde en cette nuit de la Saint-Sylvestre à la caserne de l’Argens dirigée par le commandant Perdigon.

La soirée a commencé rapidement pour les agents de la police municipale, avec des cambriolages du côté de Saint-Aygulf, tandis que les opérateurs de vidéoprotection enchaînaient une nouvelle nuit de surveillance, encouragés par le maire David Rachline

Une visite toujours appréciée par ces personnels “sur le pont“ pour faire la bascule vers 2018, et l’occasion pour David Rachline notamment, de souhaiter « bon courage » à tous ces personnels mobilisés et présenter ses « vœux de santé, paix, bonheur et prospérité. Bonne fin d’année 2017 et, par avance, une très belle année 2018 à tous ! »

Dernières images... 2017 pour les caméras de vidéoprotection

Classé dans
Actualité générale