Vive émotion lors de la cérémonie d’hommage aux Harkis

25 septembre 2018

Journée nationale d’hommage aux Harkis : cérémonie ce mardi 25 septembre à 10h au rond-point des Harkis

 

 L'émotion était vive et le souvenir bien présent, ce mardi 25 septembre, lors de la cérémonie d'hommage aux Harkis à Fréjus. Après les accords d’Évian le 18 mars 1962, ce sont 55.000 à 75.000 harkis qui, selon les historiens, ont été abandonnés en Algérie et victimes de sanglantes représailles de la part des nationalistes. C'était il y a un peu plus de 50 ans, mais dans l'esprit de nombreuses personnes, c'était hier.

Les élus de la ville, les associations patriotiques et les Fréjusiens se sont rassemblés autour du rond point des Harkis pour honorer les Harkis et membres des formations supplétives et assimilés.

Le président des associations des Harkis de Fréjus, Kader Benhabreuche, a pris la parole devant l’assemblée. « Ces Harkis oubliés, tués, massacrés, reniés… Morts pour cette France. Permettez moi de vous dire, je ne vous oublie pas ». Il était suivi par Julie Lechanteux, adjointe au maire de Fréjus, David Rachline, et conseillère départementale du Var. Elle a fait lecture du discours de Geneviève Darrieussecq, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées. «Aujourd'hui la France regarde son passé en face, notre nation a reconnu d'avoir manqué à son devoir de protection et d'accueil. Aux Harkis, la France est reconnaissante. » Le premier magistrat a conclu les discours. « Harkis est un mot qui rime avec fierté. Ils ont été les victimes d'une terrible tragédie. Au nom de cette histoire je m'incline devant ces combattants harkis tombés au champ d'honneur. Fréjus s'incline donc devant vos exploits et votre loyauté. »
Les autorités ont procédé au dépôt de gerbes au pied de la stèle.

 

Classé dans
Actualité générale