La réorientation de l’orientation professionnelle en Forum

27 novembre 2017

Quelque 4 à 500 jeunes (et moins jeunes) ont arpenté salles et étages de la villa Aurélienne mardi dernier, 21 novembre, à l’occasion du Forum de l’orientation et de l’évolution professionnelle, évènement initié par la Mission locale de l’est-Var (MLEV), avec ses partenaires du SPRO Service public régional de l’orientation (SPRO), mais également de nombreux entrepreneurs et autres acteurs de l’économie locale.

« L’intérêt de ce Forum, en même temps que notre grande fierté, est d’avoir réuni ce parterre d’entrepreneurs locaux, d’avoir mobilisé un nombre important de ces acteurs qui viennent gracieusement et bénévolement expliquer leurs métiers en même temps que leurs besoins et leurs évolutions », s’est ainsi réjoui Claude Fournet, président du conseil d’administration de la MLEV.
Et Thierry Anne, directeur de la structure fréjusienne, d’évoquer encore, en « un territoire où la mobilité est faible, il est primordial de proposer, présenter et former sur des métiers dont on sait qu’ils sont demandeurs sur la région ».

L’action (le Forum) après la théorie (le séminaire)

En septembre dernier, la MLEV avait convié, lors d’un séminaire au théâtre du Forum, et précisément axé sur l’orientation et l’évolution professionnelle, quelque 150 acteurs du monde du travail. L’idée était alors, « en formalisant le SPRO, d’établir une feuille de route commune » pour « faciliter et renforcer la coopération entre tous les acteurs, de proposer une meilleure connaissance de tous, de mettre en place une stratégie de travail commune, définir un cadre plus souple qui permettra d’orienter au plus juste un public jeune d’un côté, un public salarié de l’autre, de mieux accompagner les demandeurs d’emploi autant que les entreprises »

À travers le Forum organisé mardi 21 novembre, la MLEV propose une deuxième étape, après « le langage commun défini en séminaire. Dans le plan d’actions du SPRO ont ainsi été formalisées des animations : ce Forum est l’une de ces actions », souligne encore Claude Fournet.

Le jeune qui cherche à orienter son cursus, ou le salarié contraint de changer de voie professionnelle peut trouver ici réponses à certaines de ses interrogations. À tout le moins sur les métiers et secteurs représentés ce jour-là à la villa Aurélienne, et qui tournaient autour du tourisme, de l’animation, de l’hôtellerie et de la restauration, du transport et de la logistique, du numérique, du commerce et de la grande distribution, de la santé et des services à la personne.

De quoi, peut-être, faire le premier pas et trouver sa (nouvelle) voie…

Classé dans
Actualité générale