Embouchure de l’Argens : la ville prend un arrêté d’interdiction de baignade

04 août 2017

À la suite des intempéries et coups de mer qui ont frappé le littoral aygulfois l’hiver dernier, un banc de sable s’est formé à hauteur de l’embouchure de l’Argens. Cette embouchure obstruée, l’écoulement des eaux du fleuve Argens se fait dès lors par une nouvelle petite embouchure, qui s’est naturellement créée à mi-hauteur de la plage voisine dite des Esclamandes.
Alertés, élus et fonctionnaires de la ville de Fréjus sont venus à plusieurs reprises constater l’évolution de la situation in situ. Le sénateur-maire David Rachline, accompagné de son adjointe déléguée au littoral et aux affaires maritimes, Monique Milioti, s’est d’ailleurs encore rendu sur place dimanche 30 juillet.

En attendant d’évoquer la conduite à tenir avec le préfet du Var – l’embouchure est sur le domaine public maritime, propriété de l’État –, et bien conscient du danger que représente ici la cohabitation entre baigneurs et les engins nautiques (VNM et embarcations à moteur) qui utilisent le chenal naturel de l’embouchure pour gagner la mer, le sénateur-maire a pris ce jeudi 3 août un arrêté portant interdiction de baignade sur le fleuve Argens. Cet arrêté à prise d’effet immédiate comprend la partie comprise depuis le pont d’Argens jusqu’à l’embouchure, y compris les rives du fleuve, mais aussi dans le bras d’eau qui s’est formé entre l’Argens et la plage des Esclamandes et sur un plan d’eau situé au droit de la plage dite réservée aux naturistes.

Une signalétique appropriée a été mise en place sur site, deux panneaux mentionnant cette interdiction étant placés sur la plage, la ligne des 100 m constituant la limite en mer de la zone d’interdiction (voir plan ci-dessous).

 

Classé dans
Actualité générale