L’Agachon a tenu son conseil de quartier jeudi 11 octobre

12 octobre 2018

Conseils de quartier, acte 2. Après la Tour-de-Mare, c’était au tour de l’Agachon, jeudi 11 octobre, d’être passé au peigne fin, dans le cadre des réunions des conseils de quartier.

L’Agachon, un quartier aux portes du coeur historique, où ses habitants s’intéressent aux projets en cours et aux aménagements réalisés. Et ils ont trouvé un interlocuteur à l’écoute. Le maire David Rachline, accompagné de l’élu délégué au quartier Éric Laguette a apporté des réponses aux requêtes des citoyens. D’ailleurs, depuis la toute première réunion, en mars dernier, des solutions ont déjà été mises en place.

Au programme, sécurité, propreté ou encore projets de la ville, tour d’horizon de l’ordre du jour par Zohra Kenoui, présidente du conseil de quartier.

La vidéosurveillance en 2019

Depuis le début de l’année, la police municipale de la ville a constaté 85 faits de délinquance et pris les mesures nécessaires pour sanctionner les individus responsables. C’est en ce sens que la commune souhaite installer un dispositif de « citoyens vigilants » sur le quartier de l’Agachon, pour toujours plus de sécurité. À cette annonce de l’élu à la sécurité publique, Patrick Renard, les réactions positives des administrés dans la salle se font sentir.

« Il s’agit d’instaurer une communication entre les habitants du quartier et la Police municipale et la Police nationale. C’est un système de communication anonyme. Il vous faudra comme un référent par pâté de maison », explique Patrick Renard.

Autre annonce majeure, l’installation de la vidéosurveillance. Un dispositif de trois caméras sera mis en place sur les entrées du quartier. « Vous allez en être équipés en 2019, on va l’intégrer dans le budget », souligne l’élu à la sécurité.

La ville intraitable sur la sécurité routière

Un radar pédagogique avait été demandé en mars, il est désormais mis en place sur l’avenue traversante de l’Agachon et qui permet d’alerter les automobilistes sur leur vitesse. Cet outil a aussi été doublé de chicanes dans le quartier pour forcer les conducteurs à ralentir.

La Police municipale s’est montrée intransigeante avec les fous du volant. Entre autres, 94 verbalisations, 31 infractions constatées au code de la route, 11 enlèvements par la fourrière, 10 verbalisations pour nuisances sonores, 45 personnes présentées pour prises de stupéfiants depuis janvier.

Propreté, entretien : les services communaux prennent les devants.

Entretien des abris poubelles négligé, encombrants qui s’entassent, ce sont des problèmes récurrents à l’Agachon.

« Ce n’est pas entretenu ! », lance un habitant. Une intervention à laquelle le maire répond. « Encore une fois , ce n’est pas à nous de le faire. On essaie de ne pas prendre les responsabilités des autres, sinon ça n’a plus de sens. Mais si les principaux concernés ne s’en occupent pas, nous allons nous en charger. »

Concernant les encombrants, le premier magistrat rappelle. « Il faut contacter les services et les prévenir avant de jeter vos encombrants. Cette collecte est gratuite sur inscription préalable (au 0 800 009 239). »

Les inondations au coeur des discussions

Il faut dire que le sujet est d’actualité. Il est tombé 130mm de pluies sur Fréjus ce mercredi 10 octobre. Malgré cet épisode pluvieux de grande ampleur, « les dégâts ont été limités dans la ville », souligne Pierre-Michel Trenac. Le Directeur général des services techniques a fait le point sur le Plan de Prévention Risque Inondation (PPRI).

Le projet des digues du Reyran est en cours. La ville a obtenu les autorisations préfectorales, a lancé l’étude et l’État a accordé une subvention à hauteur de 40%.  Les appels d’offre ont été lancés et les travaux devraient débuter à la fin du printemps 2019. « Les aménagements étant impossibles pendant les périodes de pluie », rappelle Pierre-Michel Trenac.

Concernant le projet du Reyrannet, qui serpente à travers la plaine du Reyran, la ville poursuit son effort pour obtenir de la part de la CAVEM l’acquisition du terrain qui doit servir de zone d’expansion de crue.

Bonne nouvelle, une troisième pompe de relevage a été rajoutée pour augmenter la capacité d’évacuation des zones du quartier. De plus un réseau d’eaux pluviales a été réalisé pour renforcer ces évacuations.

D’autres questions en tous genres seront adressées au maire en fin de réunion.

« Et concernant l’ouverture d’un magasin, serait-ce possible ? », propose un habitant. « Si un habitant est prêt à monter un commerce, jamais je ne refuserai et il n’y a pas de difficultés particulières », a répondu David Rachline.

Un autre administré demande : « Il n’y a pas de clôture du côté du stade de foot. Si un ballon part sur la route, ça peut-être dangereux. » Ce à quoi le maire s’est dit prêt à étudier le coût des clôtures.

Des échanges positifs donc, qui permettent toujours de faire avancer les projets dans le bons sens.

Rendez-vous le 18 octobre, pour le prochain conseil de quartier mais cette fois du côté de Port-Fréjus, à l’espace municipal.

Retrouvez la page dédiée aux conseils de quartier, avec infos relatives aux réunions et compte-rendus de celles-ci.

Classé dans
Actualité générale