L’Armée de terre tient à dire à ses blessés qu’elle est toujours à leurs côtés

23 juin 2017

Depuis Sarajevo en 1993, 11.000 soldats français ont été blessés en mission. Ce 23 juin marquait la première journée nationale des blessés de l’Armée de terre. « Journée de sensibilisation et de soutien à nos camarades blessés au combat », précise le colonel Pierre Chareyron, chef de corps du 21e RIMa de Fréjus. De nombreuses manifestations étaient ainsi organisées sur le territoire national, la plus importante d’entre elles se déroulait dans la cour du Dôme des Invalides, à Paris, avec celle que le CEMAT, cehf d’état-major de l’Armée de terre, s’est choisi comme marraine, Patricia Allemonière, la journaliste de TF1 blessée en septembre 2011 alors qu’elle accompagnait des soldats français sur le terrain en Afghanistan, accompagnée pour le coup du journaliste animateur Denis Brogniart.

Il peut être le colonel Pierre Chareyron, commandant le 21e RIMa de Fréjus, ses compagnons de jeu d'un jour n'hésitent pas à le plaquer et lui faire “manger un peu de sable“...

L’ascension du Mont Pelat

Au même titre que les autres régiments, le 21e RIMa de Fréjus a également pris part à cette journée nationale. « Pour ne pas oublier, parce que l’Armée de terre est une grande famille qui n’abandonne jamais un frère d’armes », une évocation qui était d’ailleurs le mot d’ordre de cette grande première. « Chaque unité a effectivement son action, continue le colonel Chareyron. Au profit de nos blessés, de ceux qui ne sont plus dans le circuit, blessés physiques, blessés psychologiques, et que nous continuons de soutenir. À Fréjus, nous avons commencé dès mercredi, le 21 juin, avec la randonnée ascension du Mont Pelat, au-dessus du Lac d’Allos, qui culmine tout de même à plus de 3000 m. Il y avait là notamment le caporal-chef Xavier Le Draoullec – ancien du Liban, ancien du 8e RPIMa, qui a perdu une jambe en sautant sur un mine à l’âge de 19 ans, qui est aujourd’hui employé municipal en mairie de Fréjus –, mais également un camarade blessé par balles en Afghanistan. Et d’autres encore… »

Parties de beach-rugby endiablées

Et ce vendredi 23 juin, à l’appel de l’association “Terre fraternité“ – qui a pour objectif de contribuer à l’accompagnement des blessés, de leurs proches ainsi que des familles des soldats morts au combat –, ou encore d’autres partenaires tels que le GMPA ou l’Unéo (respectivement assurance et mutuelle militaires), et aussi Sublim Sky, club de loisirs basé à Port-Fréjus qui propose notamment du parachute ascensionnel, d’autres soldats, blessés égaient réunis du côté de la place de la base nature pour « se retrouver et partager un moment. Avec encore des médecins, des infirmières, l’assistante sociale, le service des sports du régiment, bref, tous ceux qui nous aident à soutenir les blessés ».

Au menu notamment, des parties de beach-rugby endiablées où, pour une fois, les barrettes que l’on aperçoit d’habitude sur les épaulettes étaient quelque peu mises à l’écart, tous se retrouvant à un même niveau, encore une fois pour soutenir et aider « nos camarades qui ont souffert ».

Nouvelle action lors du Roc d’Azur 2017

Et si cette journée n’avait pas vocation à récolter des dons, le chef de corps du 21e annnce d’ores et déjà en revanche une autre action, qui sera menée à l’occasion du prochain Roc d’Azur début octobre.

Une action menée conjointement avec la ville de Fréjus, « avec sans doute un stand commun ou attenant à celui de la ville », avance Williams Aureille, adjoint au maire de Fréjus, notamment délégué à la communication – venu rendre une petite visite aux soldats du 21e en compagnie de Charles Marchand, Fabrice Curti ou encore Dominique Beaumont, respectivement adjoints aux affaires militaires, au sport et aux travaux et à la voirie -, « action qui, sous forme de vente de bracelets, permettra alors de récupérer un peu d’argent pour aider l’association », corrobore le colonel Chareyron.

Ph.C.

Classé dans
Actualité générale