Le maire, David Rachline, a présenté ses vœux : « Je veux le meilleur pour Fréjus »

13 janvier 2018

« Le temps passe décidément très vite. J’ai du mal à réaliser que cela fait déjà un an que j’étais dans cette même salle pour les vœux 2017. »
Préambule au discours de David Rachline en ce début de soirée du vendredi 12 janvier, au théâtre Le Forum, devant une salle comble, lors de la traditionnelle cérémonie des vœux. Un moment toujours à part entre les administrés et leur maire.
« Il y a un an, devant vous, je m’étais engagé à choisir Fréjus. Je m’étais engagé à travailler encore et toujours pour apporter le meilleur à Fréjus et aux Fréjusiens. J’ai fait le choix de ma ville, avec enthousiasme, avec conviction. Ce choix est pour moi une joie, un honneur et un devoir, un devoir vis-à-vis de vous. »

Il s’en est passé des choses en un an dans la ville ! Un an de travaux, un an de projets, un an d’animations culturelles, touristiques, sportives… Un an d’action municipale au service des Fréjusiens. Vouloir le meilleur pour Fréjus, c’est en faire une ville où il fait bon vivre, avec cette volonté d’être à l’écoute des administrés, dans une simplicité de proximité, au quotidien.

Les ambitions pour 2018

« Il nous faut travailler pour l’avenir de Fréjus. Cet avenir, il passe par quatre priorités autour desquelles s’organise notre budget 2018, comme les actions que nous mènerons cette année. Notre premier axe de travail est la poursuite du redressement des finances communales. Poursuivre notre désendettement, ne pas augmenter le taux d’imposition, mais aussi maîtriser nos dépenses, renégocier nos marchés pour faire des économies, chercher des subventions… »

Fréjus, ville jeune et de quartiers

Deuxième axe de travail, « qualité de vie, avec une proximité renforcée. Nous consacrerons un budget important à notre voirie et à nos écoles. Ainsi 2018 verra le lancement des travaux du futur Pôle enfance des Chênes : 14 classes, une crèche, un centre de loisirs, un réfectoire, une salle de sports. Un grand et beau projet pour l’enfance. Nous créerons aussi courant 2018 un espace Vie des quartiers, où chaque Fréjusien pourra se rendre ou entrer en contact pour toutes les demandes concernant son cadre de vie ».

Fréjus, ville attractive

Le rayonnement et l’attractivité de Fréjus sont également une ambition de la municipalité pour cette nouvelle année. Cela passe par « un certain nombre de travaux de rénovation et de mise en valeur de notre patrimoine historique, notamment notre aqueduc et nos remparts. Dans un tout autre domaine, nous finaliserons la révision de notre plan local d’urbanisme pour nous adapter aux défis de demain, en matière d’évolution de l’habitat mais aussi de préservation et de valorisation des zones agricoles, comme de notre littoral et de notre forêt, car le visage de la ville est essentiel à son attractivité. Nous continuerons à développer notre politique d’animation, en étroite collaboration avec l’office de tourisme, tout comme notre politique culturelle. Je voudrais aussi vous présenter un projet extrêmement important pour l’attractivité et l’avenir de notre ville ».

Évoqué à l’occasion du Débat d’orientation budgétaire lors du conseil municipal de novembre, puis encore expliqué dans la presse quotidienne par la suite, le déménagement des services techniques. « Installés dans des bâtiments et des hangars vétustes, ils n’offrent ni de bonnes conditions de travail pour les agents municipaux, ni une image agréable et touristique d’une partie de notre littoral. Nous allons saisir cette opportunité pour doter la ville d’équipements qui lui font défaut à l’heure actuelle. »

Un petit clip vidéo reliant des mots simples du quotidien et des images de la vie de tous les jours à Fréjus, suivant une animation musicale par le Big Band de l'École de musique a été proposé en préambule à cette cérémonie des vœux de David Rachline aux Fréjusiens

Fréjus, ville dynamique

Dès ce mois de janvier seront ainsi lancées à cette fin trois consultations. « Pour enrichir notre pôle mer, qui a déjà vu l’installation l’été dernier de l’École nationale des scaphandriers, nous allons réaliser un aquarium géant, source d’attractivité en toutes saisons, comme le démontrent les réussites en la matière à La Rochelle ou encore Boulogne-sur-Mer. Nous penserons aussi aux jeunes – et moins jeunes – qui attendent une discothèque, qui fait défaut à Fréjus. »
En remplacement des bâtiments municipaux obsolètes, l’ambition est la réalisation d’un « hôtel-restaurant de qualité, afin de renforcer la capacité hôtelière sur la zone. C’est, de l’avis de tous les professionnels, un réel besoin. Je tiens à préciser que les surfaces bâties ne seront pas supérieures aux surfaces actuelles. En outre, ces équipements seront des ressources pérennes pour la ville et porteurs d’emplois, donc tournés vers l’avenir ».

Fréjus, ville accessible et innovante

Tout aussi simple qu’ambitieuse est « notre volonté de faire de Fréjus une ville accessible et innovante. En matière de logement social, nos efforts ont d’ailleurs été tout récemment reconnus et récompensés, puisque la carence en ce domaine vient d’être levée par l’État ».
Une ville se doit aussi d’être « accessible pour les personnes handicapées, les démarches administratives… Nous continuerons de relever tous ces défis, mon équipe municipale et moi-même. Nous ferons le maximum pour notre ville. Une année, c’est beaucoup et très peu dans une vie… Abraham Lincoln disait “Ce qui compte ce ne sont pas les années qu’il y a eu dans une vie, c’est la vie qu’il y a eu dans ces années“. Je vous souhaite de mettre dans cette année 2018 beaucoup de vie, beaucoup d’espoir et beaucoup d’amour ».

Pour conclure cette cérémonie, et partageant petits fours et verre de l'amitié, David Rachline a échangé de longues minutes avec les habitants de Fréjus

Classé dans
Actualité générale