Mouvement de grève chez Pizzorno : la Ville assure le ramassage des encombrants

07 février 2018

Alors que le conflit social se poursuit au sein du groupe Pizzorno – les employés qui assurent le ramassage quotidien des ordures ménagères sont entrés en grève depuis lundi 5 février, à l’appel de l’intersyndicale du groupe pour protester contre la possible fermeture du site du Balançan au Cannet-des-Maures –, la ville de Fréjus et le maire David Rachline s’organisent.
D’autant que cette semaine du 5 au 10 février correspond à la première semaine complète du mois, donc celle de ramassage des encombrants.

Trois camions de la Ville tournent ainsi dans les quartiers pour assurer cette collecte des encombrants et poursuivre ce service public gratuit.

Dans le même ordre d’idées, et dans le cadre de la continuité du service public, le groupe Pizzorno assure une collecte minimum, des salariés procédant au ramassage des ordures ménagères dans les écoles, crèches, Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et autres maisons de retraite, à l’hôpital et dans les cliniques.

Il faut savoir que l’ensemble des communes du grand est-Var (territoires Cavem, Dracénie, golfe de Saint-Tropez, plus la région brignolaise) est actuellement impacté par ce conflit, dont chacun espère qu’il trouvera rapidement une issue favorable, laquelle passera peut-être par une rencontre avec le préfet du Var.

Classé dans
Actualité générale