Pétanque - une grande finale PPF de très haut vol a fait rugir de plaisir le Caquot !

14 janvier 2018

 

Henri Lacroix et ses coéquipiers auront dû sortir tout leur talent pour repousser l'assaut de Quintais et ses partenaires sur une finale d'anthologie

P…, quel pied (tanqué, bien sûr) ! C’est le sentiment général qui aura envahi l’espace Caquot de la base nature en ce samedi de la mi-janvier, pour les phases finales du PPF Tour (Passion Pétanque Française), ce circuit national de pétanque qui désignait là ses champions 2017 !

Cette finale hommes, ces dernières mènes à partir de 9-7 pour le tri Robineau-Lacroix-Rocher où l’intensité, le niveau, le suspense montèrent encore d’un voire même plusieurs crans étaient sans conteste la meilleure publicité pour une discipline en quête de reconnaissance et ouverture olympiques !

Dylan Rocher, toujours aussi précis quand il s'agit de tirer

36 couronnes mondiales sur le pré !

Il n’y avait alors pas besoin d’un chauffeur de salle à brandir le panneau “applause“, car les spectateurs ne s’y trompaient pas, et saluaient spontanément chaque boule jouée de salves et de cris d’encouragement autant que d’admiration. Il faut dire qu’avec la bagatelle de 36 titres mondiaux, 20 couronnes européennes ou encore 50 sacres de champions de France en lice pour cette finale, le terrain justifiait à merveille son appellation de carré d’honneur.

En-deçà de son immense talent en ouverture de finale, l'Auvergnat Philippe Suchaud a retrouvé toutes ses sensations et ses coups improbables ensuite

Suchaud souffle le froid pour commencer

Quand bien même un Philippe Suchaud (11 ors mondiaux) soufflait davantage le froid en début de finale que ses compères, Philippe Quintais (12 titres planétaires) ou ses adversaires, Henri Lacroix (10) ou Dylan Rocher (3)…

Et puis, il y eut ces deux tirs au bouchon à 9-7, une mène exceptionnelle où tout le monde haussa son niveau de jeu (si, si, c’était encore possible !), où tous les protagonistes firent étalage de leur talent et de toute la palette de coups qui font la beauté de ce jeu…

Dominique Usai et Stéphane Robineau ont, à l'instar de leurs partenaires respectifs multi-titrés, sorti eux aussi des coups qui ont fait se lever le public

Lacroix a la manière

Suivirent alors des mènes fantastiques où chaque équipe se tirait la bourre, prenant un ascendant qui paraissait définitif avant qu’un Usai et un Robineau n’alignent les approches, qu’un Quintais pointe en donnant l’impression qu’il vient carrément poser la boule à côté du bouchon, qu’un Rocher ne s’effrite pas et ne sorte des palets invraisemblables… Ou encore qu’un Lacroix ne fasse du Lacroix, à l’image de ce tir au bouchon à 11-9 pour les siens mais quatre points (et la gagne) pour ses adversaires sur le carré d’honneur ! Ou ce petit poussé délicatement par Suchaud, là encore sur (presqu’) une boule de match…

Au terme d’un money-time pour lequel il n’existe même plus de superlatif, et de pas loin de deux heures de duel, le trio dracénois Robineau, Lacroix, Rocher empochait la mise face à leurs homologues Suchaud, Usai, Quintais pas loin là d’avoir trouvé le tiercé parfait !

Angélique Colombet et ses partenaires, Mouna Beji et Yolanda Matarranz, battues en poule quarts de finale, ont pris leur revanche en finale en y dominant les tenantes du titre

Après avoir tourné autour depuis la création de l’épreuve en 2013, après s’être inclinés un peu à la surprise générale l’an passé devant le trio des Canuts lyonnais Malbec, Molinas, Savin, les “régionaux“ de l’étape inscrivent donc enfin leur nom au palmarès du PPF Tour !

Finale dames : Colombet prend sa revanche

Auparavant, la finale dames avait pareillement tenu toutes ses promesses entre les tenantes du titre, la redoutable tireuse Emma Picard, associée à ses camarades Élodie Estève et Agnès Viens, et les challengers bénéficiaires d’une wild-card, l’Espagnole (licenciée à l’ABC Draguignan) Yolanda Matarranz, la Tunisienne Mouna Beji et l’expérimentée Angélique Colombet, elle aussi multi-médaillée mondiale et continentale. Et cette dernière, battue en finale en janvier 2017, a pris sa revanche, remportant la finale à 13-5. À noter que les deux équipes s’étaient affrontées en poule quarts de finale, et que Picard et ses copines s’étaient alors imposées 13-10…

Cette grande finale PPF, 5e du nom, restera sans nul doute dans les annales. Et pour ceux qui n’avaient la chance d’être dans les travées du Caquot, ils auront la possibilité de se rattraper en visionnant ces finales sur la chaîne sportive L’Equipe. Mais à condition de patienter… jusqu’à la fin du mois (pour les demi-finales), voire février pour les finales (voir ci-dessous). Un peu dommage d’attendre aussi longtemps et de ne pas proposer un direct, surtout lorsque l’on est la chaîne spécialiste de la pétanque…

Retrouvez toutes les photos de ces magnifiques finales sur notre galerie photos ici >>>

 Les résultats 

TABLEAU MASCULIN
Poules Quarts de finale
-> Poule 1 :
Philipson, Gasparini, Rousseau battent battent Bonetto, Riviera, J. Fernandez 13-5, Quintais, Suchaud, Usai battent Fournié, Hidalgo, Durk 13-8.
Gagnants : Quintais, Suchaud, Usai battent Philipson, Gasparini, Rousseau 13-1,
Perdants : Fournié, Hidalgo, Durk battent Bonetto, Riviera, J. Fernandez 13-8.
Barrages : Philipson, Gasparini, Rousseau battent Fournié, Hidalgo, Durk 13-8.
Qualifiés poule 1 : Quintais, Suchaud, Usai et Philipson, Gasparini, Rousseau.
-> Poule 2 : Robineau, Lacroix, Rocher battent Montoro, Renaud, Puccinelli 13-5, Dionisi, Debard, Milei battent Rangue, Fazzino, Sarrio 13-6.
Gagnants : Robineau, Lacroix, Rocher battent Dionisi, Debard, Milei 13-2,
Perdants : Montoro, Renaud, Puccinelli battent Rangue, Fazzino, Sarrio 13-3.
Barrages : Montoro, Renaud, Puccinelli battent Dionisi, Debard, Milei 13-2.
Qualifiés : Robineau, Lacroix, Rocher et Montoro, Renaud, Puccinelli.

Demi-finales : Robineau, Lacroix, Rocher battent Philipson, Gasparini, Rousseau 13-3 ; Quintais, Suchaud, Usai battent Montoro, Renaud, Puccinelli 13-6.

Finale : Robineau, Lacroix, Rocher battent Quintais, Suchaud, Usai 13-11.

TABLEAU FÉMININ
Poules Quarts de finale
-> Poule 1 :
Morotti, Bauduin, Lebossé battent Maillard, Vignères, Escoda 13-2, Picard, Estève, Viens battent Matarranz, Beji, Colombet 13-10.
Gagnants : Picard, Estève, Viens battent Morotti, Bauduin, Lebossé 13-1,
Perdants : Matarranz, Beji, Colombet battent Maillard, Vignères, Escoda 13-8.
Barrages : Matarranz, Beji, Colombet battent Morotti, Bauduin, Lebossé 13-7.
Qualifiés : Picard, Estève, Viens et Matarranz, Beji, Colombet.
-> Poule 2 : Camboulas, Virebayre, Kozohorsky battent Bories, Durand, Bourriaud 13-9, Zandrini, Lovet, Fernandez battent Schopp, Darodes, Tronche 13-9.
Gagnants : Camboulas, Virebayre, Kozohorsky battent Zandrini, Lovet, Fernandez,
Perdants : Schopp, Darodes, Tronche battent Bories, Durand, Bourriaud 13-3.
Barrages : Schopp, Darodes, Tronche battent Zandrini, Lovet, Fernandez 13-9.
Qualifiés : Camboulas, Virebayre, Kozohorsky et Schopp, Darodes, Tronche.

Demi-finales : Picard, Estève, Viens battent Schopp, Darodes, Tronche 13-7 ; Matarranz, Beji, Colombet battent Camboulas, Virebayre, Kozohorsky 13-6.

Finale : Matarranz, Beji, Colombet battent Picard, Estève, Viens 13-5.


 À la télé... 

À noter qu’une captation TV des finales – et demi-finales hommes – a été réalisée par la chaîne L’Équipe, canal 21 de la TNT. La chaîne sportive proposant une diffusion à compter de mercredi 24 janvier prochain en première partie de soirée. Le tout commenté dans les conditions du direct par le spécialiste Xavier Richefort et son compère habituel, le consultant limougeaud, Jean-Luc Robert (ci-dessous).

La première demi-finale féminine ne sera en revanche proposée que le mercredi 24 janvier (20h45). Elle sera rediffusée le samedi 3 février (9h30), suivie à partir de 11h15 par la seconde demi-finale féminine.
La finale homme est quant à elle programmée le mercredi 7 février (20h45), et son homologue féminine trois semaines plus tard, le mercredi 28 février (à 20h45 également). Bien évidemment, toutes ces rencontres feront l’object de rediffusions régulières par la suite…

 

 

 

 

 

Classé dans
Actualité générale