Portes ouvertes à la caserne de l’Argens : mieux connaître le métier de pompier

24 juin 2017

 

Comme ils l’ont déjà fait par le passé ou plus récemment dans d’autres casernes, les sapeurs-pompiers de l’agglomération ouvraient grandes au public les portes de leur caserne – celle de l’Argens, à la base nature, en l’occurrence – en cet avant-dernier samedi de juin.


L’occasion pour des visiteurs venus en nombre et en famille de découvrir de l’intérieur la vie d’une caserne, mais également d’appréhender de manière beaucoup plus concrète les multiples missions qui incombent aux – titre dès lors beaucoup trop réducteur – soldats du feu. À force de présentation de matériel, mais encore de manœuvres, les pompiers de Fréjus ont peut-être suscité quelques futures vocations, et à tout le moins enchanté petits et grands en démontrant les facettes d’un métier qui fascine toujours autant. Et partager en quelque sorte le quotidien de ces sauveteurs aura permis de le voir d’un autre œil.

Alors certes, certaines démonstrations auront peut-être moins parlé au public : être secouru par une unité du Grimp – Groupe d’intervention en milieu périlleux – n’arrive pas tous les jours, comme on dit. Quand bien même il convient de saluer l’habileté et le courage de ces hommes appelés à intervenir au sommet d’un immeuble en proie aux flammes, en haut du rocher de Roquebrune ou dans les gorges du Verdon pour porter secours à des randonneurs égarés ou blessés…

Cette prise de conscience que
cela peut tous nous concerner un jour…

En revanche, le secours à victime d’un accident de la circulation aura sans nul doute beaucoup plus frappé les auditeurs, semblant soudainement prendre conscience du pourcentage beaucoup plus élevé de la survenance d’un tel cas de figure. Les visiteurs auront ainsi observé avec attention et sans mot dire ce sauvetage d’une jeune fille victime d’un accident de la circulation et bloquée dans son véhicule déformé par le choc. Premier diagnostic, pose d’un collier cervical, puis désincarcération précautionneuse de la victime après découpage de la tôle du véhicule à l’aide de pinces hydrauliques.

Le tout ponctué et complété par les commentaires avisés et précieux du major Jones, encore du lieutenant Cuomo et d’autres encore…

Au final en tout cas, l’impression en quittant la caserne d’avoir beaucoup appris, et le tout de manière par moments très ludiques à l’image de l’essai de la lance à incendie !

Ph.C.

Retrouvez ici >>> les images fortes de cette journée portes ouvertes

Classé dans
Actualité générale