Le Fréjusien Mathieu Serradori en tête du rallye-raid Africa Eco Race !

11 janvier 2018

On l’avait laissé voici quelques jours (lire notre précédent article ici >>>) vainqueur de sa deuxième spéciale du rallye et en position d’attente derrière celui qui semblait intouchable au volant de sa Mini, le tenant du titre russe Vladimir Vasilyev. À exactement mi-parcours (après 6 des 12 étapes au menu de cette 10e Africa Eco Race (AER), le pilote fréjusien Mathieu Serradori, associé au Belge Fabian Lurquin sur son Buggy “maison“ made in SRT (Serradori Racing Team), pointait alors à moins d’un quart d’heure de Vasilyev.

Mathieu Serradori a su profiter des difficultés ponctuelles et de l'unique baisse de régime du Russe Vassilyev au volant de sa Mini pour s'installer aux commandes de l'Africa Eco Race

Ce mercredi, à quatre étapes de l’arrivée sur les bords du lac Rose, le pilote varois a pris la tête de l’un des plus grands rallye-raids au monde. Il a certes pour cela bénéficié des ennuis rencontrés par son meilleur ennemi, dont la Mini restera plantée dans le sable des dunes mauritaniennes, perdant plus d’une heure dans l’opération… Mais Mathieu Serradori, qui dut lui aussi sortir les pelles pour de désensabler aura au final mieux appréhendé et déjoué les pièges concoctés par les René Metge et Jean-Louis Schlesser, directeurs de course du rallye pour empocher alors sa troisième victoire d’étape sur cette AER 2018 !

Le Buggy SRT de “chasseur“ à “chassé“

Le Buggy du SRT aura quant à lui parfaitement géré cette étape marathon dite des “500 miles“, entre la boucle Chami-Chami de mardi (étape 7, 508 km dont 486 de spéciale chronométrée) et l’étape suivante, conduisant les rescapés de Chami à Amodjar (478 km, 439 km de spéciale). Sans aucune assistance technique le soir au bivouac puisque les machines s’étaient retrouvées en parc fermé entre ces deux étapes.
Si bien que le tandem Serradori-Lurquin se retrouvait à son tour en position de “chassé“, leader du général avec 1h05’50 d’avance sur Vassilyev.

Ce dernier devait d’ailleurs être vexé de s’être laissé piéger la veille car ce jeudi, pour la deuxième étape disputée sous forme de boucle, d’Amodjar à Amodjar (486 km, 340 de spéciale), il a haussé le ton pour remporter sa 6e victoire d’étape sur la présente édition et reprendre 17’48 sur le Varois. Sur son compte Facebook, Mathieu Serradori expliquait « s’être “tanké“ dans les dunes aujourd’hui (hier, Ndlr). Nous avons galéré plus d’une demi-heure, mais nous ne nous sommes pas affolés. Nous avons bataillé et nous nous en sommes sortis. À l’arrivée, nous avons bien géré cette difficulté ».

Vassilyev se refait, Serradori résiste

Et si Vassilyev pouvait espérer que son adversaire cède sous la pression et ce désavantage qui est désormais le sien d’ouvrir la route du fait de sa position de leader, Serradori rassurait ses supporters, conscient de disposer encore d’une marge non négligeable au général. « L’écart que nous avons creusé mercredi nous permet de garder une bonne avance ce soir (48’). Il reste encore deux jours pour atteindre notre objectif, toute l’équipe a l’énergie pour y arriver. »

Un peu plus de 400 kilomètres de secteur chronométré ce vendredi pour la 10e étape entre Amodjar et Akjoujt (408 km de spéciale + 45 de liaison pour un total de 453 km Jour) et 339 kilomètres (de spéciale, 558 au total) samedi pour l’entrée au Sénégal et l’arrivée à Saint-Louis séparent encore Mathieu Serradori de ce qui serait un énorme et retentissant succès, puisque l’étape de dimanche ressemble davantage à un tour d’honneur qu’à une véritable étape (292 km certes entre Saint-Louis et Dakar, mais “seulement“ 22 de spéciale chronométrée).

Alors, certes, rien n’est encore fait, mais il est certain que Mathieu n’a jamais été aussi près de réaliser son rêve. Et il va sans dire que tout le monde va croiser les doigts d’ici au Lac Rose dimanche soir, que ce soit sur le bord des pistes en Mauritanie et au Sénégal ou du côté de la maison familiale de Puget…

Revivez les étapes de cette édition 2018 sur la Web TV de “l’Africa Eco Race“ sur ce lien. Et suivez la course de Mathieu Serradori sur sa page Facebook ici >>> 

Photos © D.R. site officiel Africa Eco Race

Classé dans
Actualité générale