Seize logements sociaux livrés à Natura Parc

02 février 2018

"Cinq ans de galère, mais ça valait le coup d'attendre. Mes enfants sont désormais en sécurité. Nous allons pouvoir vivre plus sereinement, sans nous poser la question de savoir où dormir le soir", glisse Ludivine dans un immense sourire. La jeune femme vient de recevoir les clés de son logement social, un T4, à Natura Parc, tout près du Capitou, à la sortie de l'autoroute, ce jeudi 1er février.

Ludivine, le bonheur dans un sourire

Ludivine fait partie de ces femmes pour qui la vie n'a pas toujours été tendre : "C'est ce que j'explique à mes enfants, qui ont été ballotés durement, il faut savoir apprendre de nos échecs et surtout apprécier ce que l'on a".
Dans son tout nouvel appartement qui se remplit de cartons petit à petit, Ludivine n'oublie pas de remercier le maire David Rachline par le biais de l'adjointe Brigitte Lancine, présente ce matin-là pour l'attribution de quatre logements sociaux sur les 16 que compte ce bâtiment de Natura Parc.

Deuxième tranche

Il y a quelques mois, d'autres Fréjusiens, familles ou personnes seules, ont déjà emménagé dans un bâtiment voisin. Natura Parc comprend en tout 29 logements sociaux. 29 solutions pour des Fréjusiens et Fréjusiennes, 29 "bouffées d'oxygène" comme le souligne Maria qui, elle, pose déjà quelques affaires dans son T2 avec terrasse avant d'emménager.
"J'étais logée dans un mobile-home, mais ce n'était plus possible, vivre dans ces conditions. Arrivée à un certain âge, on aspire à autre chose. Grâce au service Logement, à l'implication de toute l'équipe, je vais pouvoir prendre un nouveau départ dans la vie. Et être sereine, ça n'a pas de prix. Avoir un vrai toit sur la tête, dans un logement neuf, c'est inespéré", ajoute Maria.

Maria entourée de Brigitte Lancine, adjointe au Logement et Jean-Marc Sicot d'Erilia

"Tous les logements respectent les normes environnementales en vigueur. Ils sont tous équipés de chauffe-eau thermodynamiques par exemple", souligne Jean-Marc Sicot, responsable d'exploitation chez Erilia Est-Var, le bailleur social.
"Notre rôle, c'est de pouvoir loger des familles fréjusiennes. Notre récente sortie de carence en matière de logement social est une grande satisfaction", ajoute Brigitte Lancine.
En effet, en décembre dernier, la préfecture a prononcé officiellement la sortie de carence de la Ville au vu des efforts faits en la matière. Sur les 935 logements locatifs prévus, 788 ont été sortis de terre, soit un taux de réalisation de 84,28% de l’objectif triennal fixé sur la période 2014-2016.
À Natura Parc, dans un environnement calme et très arboré, Maria et Ludivine s’imaginent déjà aux beaux jours savourant ce bonheur que chacun devrait pouvoir goûter : avoir son chez soi.

Classé dans
Actualité générale