Sports : vers un week-end peut-être historique au CREPS pour le “ping“ fréjusien

06 décembre 2017

 

Ce samedi 9 décembre, en Nationale 3, l’équipe (1) de l’AMSLF tennis de table accueille - à Boulouris, dans la salle du CREPS, gala de boxe oblige - son homologue de Cournon pour le compte de la 7e et dernière journée de la première phase, et pourrait accéder à l’échelon supérieur (N2) à cette occasion.
Ce samedi 9 décembre, l’équipe (2) engagée en Régionale 1 jouera à Istres pour gagner le droit d’évoluer en Pré-nationale en 2nde partie de saison.
Ce samedi 9 décembre, l’équipe (3) évoluera elle aussi à la maison, où elle accueillera Ceyreste, et elle a également la possibilité de glaner un billet pour l’étage supérieur et grimper de R2 en R1.
Enfin, invaincue en Départementale 2, l’AMSLF (4) s’en ira à La Garde disputer la finale de sa poule face à l’autre formation ayant pareillement fait carton plein. Ici, peu importe le résultat, à tout le moins en ce qui concerne l’accession puisque celle-ci concerne les deux premiers et les billets sont déjà distribués.

Les pongistes de l'AMSLF transformeront-ils cet essai et glaneront-ils quatre accessions au terme de la première phase des championnats par équipes ?

L’orage est bien derrière…

C’est donc un week-end historique que s’apprêtent à vivre les pongistes fréjusiens, avec une potentielle quadruple accession amséliste au terme de cette phase inaugurale (*). « Du jamais vu assurément », certifie l’ancien président Jean-Yves Grolleau, aujourd’hui trésorier. Voilà en tout cas qui marquerait un certain renouveau pour la section amséliste, sur le plan sportif après les coulisses l’été dernier où le club a pu embaucher à nouveau un entraîneur à temps plein en la personne de Vladimir Mihocko.

Il fut un temps en effet, pas si lointain, où l’AMSLF présentait a minima deux équipes en championnat national. Pour des raisons que tout le monde connaît, le côté sportif avait été ces dernières saisons, non remisé, mais à tout le moins quelque peu mis entre parenthèses. Plus exactement, il s’agissait pour les pongistes fréjusiens de faire du mieux possible avec les moyens du bord. Et le mieux possible a été fait, puisque les Amsélistes présentent encore aujourd’hui une équipe en Nationale 3, en passe d’accéder à la Nationale 2, mais également des jeunes en devenir qui pointent notamment le bout de leur nez en équipe réserve en Régionale 1, on pense ici à Théo Fenocchio ou Étenne Passi…

Vladimir Mihocko délivre ses conseils à Yanaël Cartau (de dos) et Grégory Pitiot

Une montée sûre, deux très bien engagées…

Toujours est-il que, hors l’équipe (4) d’ores et déjà assurée de monter, chacune des trois autres a son destin entre ses mains, ou plus sûrement dans sa raquette. À chacune d’entre elles en effet, un nul suffit pour prendre le billet assurant l’accession.
Ainsi, Théophile Acloque et ses partenaires (15 pts) devancent Saint-Denis US93 (14 pts, battu 5-8 par l’AMSLF en confrontation directe, laquelle prévaut en cas d’égalité finale), les Franciliens se déplaçant qui plus est chez le 3e, Gigean, à égalité avec Val d’Ozon (13 pts). Même au cas où Fréjus s’inclinerait face à Cournon, que Gigean et Val d’Ozon s’imposent, l’on se retrouverait avec une égalité à trois d’où sortirait une nouvelle Fréjus, victorieuse de ses confrontations directes face aux Héraultais (8-6) et aux Isérois (8-3). Le seul mauvais scénario pour l’AMSLF serait un revers fréjusien combiné à un succès francilien… Peu probable tout de même…

Axel Aldeguer et la réserve auront certainement la partie la plus difficile à jouer en terre istréenne

Pas nécessairement facile pour la réserve

La partie la plus délicate sera peut-être, finalement, pour l’équipe (2), emmenée par Axel Aldeguer et Greg Gerberon. La réserve (5 victoires, 1 nul) devance pour l’heure Istres, son hôte du week-end, d’une longueur. Les Istréens ont concédé un revers (3-8) à Miramas, contre qui les Fréjusiens avaient gagné 8-6. En revanche, ces mêmes Fréjusiens ont été contraints au nul (7-7) au TLT 06, formation niçoise où Istres s’était imposée 8-4. Ce ne sont là certes que des éléments factuels, d’autant que les forces en présence n’étaient peut-être pas les mêmes, mais ils sont en tout cas les seuls dont on dispose et placent le décor avant le duel de samedi !

Enfin, les “anciens“ de l’équipe (3) peuvent eux aussi se contenter d’un nul devant Ceyreste (4e), leur dauphin Pays de Giono pointant à une longueur et ayant subi la loi fréjusienne (8-6) dans leur confrontation directe. Les choses apparaissent donc bien engagées également pour les Guillemard, Durand et Cie.

Philippe Guillemart et l'équipe (3) des “anciens“ ont la R1 en ligne de mire

(*) Rappelons que les championnats par équipes se jouent en deux phases. La première, de septembre à décembre, comporte sept journées. Elle décerne des strapontins pour l’étage supérieur, tout comme elle condamne également à la relégation. La seconde phase, de janvier à avril, se dispute de la même manière. Autrement dit, une même équipe peut potentiellement grimper / descendre de deux échelons en une seule année sportive.


LES MATCHES DU WEEK-END
• Nationale 3, journée 7 : AMSLF (1) Vs Cournon CL (1)
Salle du CREPS à Boulouris, 17h - Entrée gratuite
• Régionale 1, journée 7 : AMSLF (2) va à Istres TT (3)
• Régionale 2, journée 7 : AMSLF (2) Vs Ceyreste PP (1)
Salle du CREPS à Boulouris, 17h - Entrée gratuite
• Départementale 2, journée 7 : AMSLF (2) va à La Garde TT (9)

 

Classé dans
Info en bref