Tennis de table - Championnat de France par équipes (2e phase) : les Fréjusiens veulent jouer leur chance !

01 février 2018

C’est une performance sans précédent deux ans, si ce n’est dans l’histoire des championnats par équipes, à tout le moins dans celle de la section amséliste, qu’a accomplie au terme de la première phase le “ping“ fréjusien. Car parvenir à faire grimper d’une division ses quatre formations seniors engagées en championnats par équipes (nationaux, régionaux ou départementaux) est une véritable gageure, qu’ont en tout cas signée les pongistes amsélistes en décembre dernier.

Rappelons que les championnats par équipes en tennis de table ont la particularité de se disputer en deux phases. La première, d’octobre à décembre, regroupe les formations dans des poules de huit équipes, avec une seule rencontre contre chaque adversaire. Au final donc, le classement ainsi obtenu peut permettre à une équipe d’accéder à la division supérieure, comme elle peut tout autant se maintenir mais aussi être reléguée au niveau inférieur. Commence alors un nouveau championnat, selon le même principe et qui se déroule de janvier à avril et octroie mêmes bonus/malus à son terme.
Une même équipe peut donc, dans l’absolu, grimper de deux divisions en une seule et même saison, ou a contrario connaître deux “descentes“ à six mois d’intervalle seulement !

Mais c’est la vision optimiste de cette formule qui a donc souri aux Fréjusiens en cette première partie de saison et vu l’équipe (1), engagée en Nationale 3, accéder à la Nationale 2, mais aussi les équipes (2), (3) et (4) respectivement grimper de Régionale 1 en Pré-Nationale, de Régionale 2 en Régionale 1 et de Départementale 2 en Départementale 1.

Et c’est là que les choses se corsent. Car chacune des quatre équipes engagées dans son (nouveau) championnat respectif a bien évidemment des objectifs différents sur cette seconde partie de championnat.

Les anciens Yanaël Cartau et Greg Gerberon (ci-dessus) sont toujours présents pour porter haut les couleurs du ping fréjusien

Nationale 2 : objectif maintien

En Nationale 2, au regard de la composition de la poule, la première impression était pour le moins pessimiste. Avec Monaco, qui comprend les anciens Fréjusiens Anthony Geminiani (n°116 national) et Guillaume Alcayde (n°335), et 3e de sa poule de N2 – « qui aurait dû monter au terme de cette première phase », explique Axel Aldeguer – et encore Le Cannet, Chilly-Morangis, Istres ou encore Grésivaudan/Le Touvet, 2e, 4e, 5e et 6e de leurs poules de N2 respectives, sans oublier Saint-Jeannais/Lyon relégué de N1 ou Montpellier, promu comme Fréjus, il apparaît difficile d’envisager laisser deux de ces adversaires derrière soi pour espérer se maintenir.

À moins… À moins que l’ASMLF, tout comme elle l’a fait en phase inaugurale, ne sache profiter des circonstances favorables pour aller chercher les points qu’il faut.

Et cela a bien failli commencer le week-end dernier lors de la 1ère journée avec un excellent nul (7-7) ramené du Cannet, où joue désormais un certain Idir Khourta, ex-Amséliste. Et encore, cela aurait pu encore mieux sourire aux Fréjusiens, avec « trois matches perdus à la belle » – par Aldeguer, Sizun et Acloque, à chaque fois contre Jonathan Nativel – qui auraient changé la donne. Car, sur le papier, même s’ils n’avaient toutes leurs forces vives (Quentin Scaglia, n°362 français, suspendu), Le Cannet alignait tout de même Khourta (n°179) et Nativel (n°266), ce à quoi le ranking de Théophile Acloque (361) et de ses compères ne semblait pouvoir s’opposer.

Après cette relative bonne entrée en matière, avec un Aldeguer promu de l’équipe (2), performant et intéressant, il s’agira en tout cas maintenant d’essayer de profiter au mieux de la réception de l’équipe (2) d’Istres TT samedi 3 février prochain à Jean-Vilain. Qui sait ? L’équipe (1) d’Istres débutant son championnat de Pro A le 30 janvier, peut-être les Provençaux seront-ils dans un premier temps davantage préoccupés par l’avenir de leur équipe fanion plutôt que de leur réserve ?... Tout dépend donc de l’effectif qui sera délégué en terre fréjusienne samedi prochain…

Le nouvel entraîneur de l'AMSLF, Vladimir Mihocko, ici avec le président Hervé de Serna, apporte une aide et des conseils précieux lors des différentes rencontres chaque week-end

Pré-Nationale 2 : au vu des opportunités…

La déception de cette journée d’ouverture de la second phase est en fait venue de l’équipe (2), promue en Pré-nationale et vaincue chez un autre promu, l’équipe (3) du Cavigal de Nice (5-8). « Les deux premiers montent en Pré-Nationale, et notre équipe a une chance, poursuit Axel Aldeguer. Les adversaires les plus difficiles paraissant être Antibes et Puget, promu comme nous et où évoluent de nombreux anciens Fréjusiens. »

Mais en s’inclinant d’emblée au Cavigal, la réserve a déjà grillé un joker. Et dès ce premier samedi de février, pour la première rencontre à domicile de cette seconde phase face à La Crau qui a atomisé Morières pour la journée inaugurale (8-2), les Théo Fenochio, Greg Gerberon et camarades ont intérêt à ne pas se manquer à nouveau…

L’équipe (3), promue en Régionale 1 après un parcours quasi sans faute en phase inaugurale en R2 (6 victoires, 1 défaite), s’est pareillement inclinée (5-8) pour son entrée en lice à la mi-janvier. Défaite honorable néanmoins, d’autant que cette première rencontre se jouait dans l’antre d’un relégué de Pré-Nationale, le PPC Courthézon . Enfin, pour ses premiers pas en Départementale 1, l’équipe (4) a continué sur sa lancée, s’imposant 29-25 face à l’équipe (8) de La Garde TT.

Ce premier week-end de février, place donc à la 2e journée avec trois rencontres à la maison pour la N2, la Pré-Nat’ et la R1, l’équipe (4) se rendant à La Crau.

Retrouvez au téléchargement les calendriers de :
- Nationale 2 poule C -> AMSLF (1),
- Pré-Nationale poule A -> AMSLF (2),
- Régionale 1 poule C -> AMSLF (3),
- Départementale 1 poule C -> AMSLF (4).
Retrouvez ici >>> notre article de présentation sur la 2e journée de Nationale 2

Classé dans
Actualité générale