Tournoi Street Fighter V ce mercredi 4 octobre au Club Ados de Villeneuve : quand les “mamies“ s’acharnent sur les manettes !

03 octobre 2017

L’histoire est belle, née il y a deux ans, lorsque des jeunes du Club Ados de Villeneuve s’étaient pris de passion pour… le tricot. Une activité pas glamour au premier chef, encore moins fun a fortiori aux yeux de jeunes de 12-15 ans mais, au final, un échange entre générations, sur une idée impulsée par Jocelyne Montesi, adjointe au maire notamment en charge des seniors, qui aura surtout fait tomber nombre de préjugés.
Sur le tricot déjà, première victoire. Sur le regard porté par les uns et les autres sur leurs vis-à-vis, et c’est pas là le moindre des enseignements tirés de cette expérience.
« Les jeunes se sont rendus compte que les mamies n’étaient pas si “ringardes“ finalement, analyse Yann Chibane responsable du Club Ados. Elles sont même fort intéressantes, car elles ont un vécu qu’elles racontent, partagent et transmettent au fil des discussions avec les jeunes au point de les passionner. A contrario, les mamies ont pu s’apercevoir que les ados ne sont pas nécessairement des jeunes mal éduqués et irrespectueux, voire plus encore mais, qu’à leur manière, ils ont eux aussi beaucoup à transmettre. »

Ces clichés tombés, les jeunes du Club Ados ont tricoté, tricoté pour au fil du temps et des mailles, proposer cette œuvre collective qu’a été cette couverture géante à l’effigie de Mario Bros.

Le tricot, tout est parti de cette activité voici deux ans, qui avait séduit les jeunes autant que la rencontre entre les mamies et les ados

Des mamies transformées en geek !

Mais si les jeunes se sont mis au tricot, les mamies pouvaient elles aussi se passionner pour une activité à laquelle rien ne semblait les prédestiner à l’initiale. « En décembre dernier, le CCAS a utilisé la grande salle de réunion du centre d’animation de Villeneuve pour la distribution des colis de Noël aux personnes âgées. À cette occasion, puisque cela se déroulait “chez nous“, des jeunes sont allés prêter main forte pour cette distribution. L’occasion de voir pour nous que ces échanges, cette complicité perduraient toujours entre ces deux générations. »
L’idée de « renvoyer l’ascenseur » après l’activité tricot a alors germé, restait à trouver sur quel support. C’est là qu’a été proposé le jeu Street Fighter V, jeu vidéo de combat, « idéal avec des matches courts », certes « interdit aux moins de 12 ans, mais les ados chez nous, ont 12 ans minimum… et les mamies respectent également cette condition. Alors… »

Appréhender tous les méandres des jeux vidéos : une gageure et un défi que les mamies ont relevé sans souci

L’adhésion s’est rapidement faite autour du projet, qui consistait alors à proposer aux jeunes de devenir les entraîneurs personnels et attitrés de mamies sur les consoles avec, au final, une conclusion lors d’un grand tournoi, ce mercredi 4 octobre. Tournoi amical, cela va sans dire, « même si certaines fois, on constate que l’esprit compétition est encore plus prégnant chez les mamies que chez les ados ».


À nouveau, un consensus s’est fait autour de l’activité, la complicité s’est étalée au grand jour et les mamies, autant que les ados, sont devenues “accro“.

Un véritable buzz médiatique

Le projet a même tellement plu que des partenaires sont venus se greffer et apporter une aide substantielle. À l’image de “Capcom France“, maison éditrice de la licence Street Fighter en France, auprès de qui « j’avais sollicité l’autorisation d’utiliser le jeu justement ou s’il convenait de s’acquitter d’une quelconque “redevance“. Mais le directeur marketing de Capcom France, Cyril Berrebi, a été tellement séduit qu’il nous a complètement pris sous son aile, a autorisé l’utilisation gracieuse du jeu, a même envoyé des lots à offrir… »

Et cerise sur le gâteau, le projet (et son apothéose ce mercredi, le tournoi lui-même) fera l’objet d’une captation vidéo à des fins de diffusion sur la chaîne de télévision Game One entièrement consacrée aux jeux vidéos, mais encore d’un sujet sur la chaîne d’infos en continu, CNews (canal 16 de la TNT), et d’un article rédigé par Éric Debrocard, rédacteur en chef de gamergen.com, portail numérique consacré à l’actualité du geek connecté, « 5e site de culture numérique en France », ajoute un Yann Chibane aux anges et doublement partie prenante au titre de président de l’association “Entre huit et trente-deux“ (*) qui apporte une aide importante et bénévole…

Enfin, pas question d’oublier les spectateurs et groupies, « des jeunes qui ne souhaitaient pas nécessairement prendre part réellement à l’activité – personne n’est jamais obligé de rien au Club Ados –, mais ont participé à leur manière en préparant des pancartes d’encouragement ». Alors, rendez-vous ce mercredi, à partir de 14h35, au Club Ados de Villeneuve pour le 1er grand tournoi Street Fighter V intergénérationnel !

Ph.C.

Entre préparation des pancartes d'encouragement et entraînement intensif, la sueur coule du côté du Club Ados de Villeneuve

(*) L’association de rétro-gaming “Entre huit et trente-deux“ a pour vocation de lutter contre la cyberdépendance auprès des publics enfants et jeunes adultes (8-17 ans). Elle est présidée par Yann Chibane (+ d’infos : http://www.entre8et32.com/)


“GRAND TOURNOI STREET FIGHTER V -
LA REVANCHE DES MAMIES“
Mercredi 4 octobre, 14h -> 17h

Centre d’animation de Villeneuve - 215, rue de l’Argentière


Classé dans
Actualité générale