Deuil : un ultime hommage rendu à Bernard Pradeau

20 juillet 2017

Figure locale unanimement appréciée pour sa gentillesse, ses qualités humaines mais aussi d’animation et d’organisation, sa passion pour l'histoire et la science, Bernard Pradeau s'en est allé, jeudi 13 juillet, à l'âge de 84 ans.

Fondateur de la société d'histoire de Fréjus et sa région (SHFR), il avait décidé de passer le relais, lors de la dernière assemblée générale, en début d'année. Et avait alors été nommé Président d'Honneur. 

Ce matin, dès 10 heures, sa famille, ses amis, ses proches et tous ceux qui l'appréciaient sont sont réunis pour lui rendre un dernier hommage en la chapelle Saint-François, à Fréjus.

L'occasion, ainsi, de se souvenir de tout ce qu'il a fait. De qui il était. Né le 27 février 1933 à Paris, Bernard Pradeau s'investit très vite dans la vie économique et le tissu associatif.

Membre, puis Président de la Jeune Chambre Economique de l’Est-Var, il œuvre alors à la création des Floralies de Fréjus. Membre fondateur puis Président du Rotary-Club de Fréjus, il marquera de son empreinte l’élaboration du parcours écologique de l’Estérel.

Secrétaire national et Président régional de l’Ordre des géomètres, il décide alors de fonder, en 2000, la Société d’Histoire de Fréjus et de sa Région. D'autres le connaissaient en sa qualité de président de l’association Connaissance du Patrimoine, créée en 1992 ou encore de Président fondateur du Cercle Généalogique du Sud-Est varois.

Bernard Pradeau aimait apprendre, poursuivre ses recherches, aller toujours plus loin dans sa quête du savoir. Une richesse personnelle qu'il aimait transmettre. Au nom de la mémoire et de la science.

Originaire du Limousin et de l’Alsace, il s’était installé à Fréjus en 1955 et y exerçait la profession de géomètre expert. Au cours de sa carrière, il a participé à de nombreux projets comme, notamment, l’implantation du tracé de l’autoroute A8 entre Fréjus et Mandelieu.

Il a publié, dans le bulletin de la Société d’Histoire de Fréjus et de sa Région, de nombreux articles. Il s’est intéressé plus particulièrement au tracé de la voie Romaine entre Fréjus et Mandelieu et a rédigé un important ouvrage sur les ports de Fréjus et de Saint-Raphaël. Pour le rayonnement de l’association SHFR et de la ville de Fréjus, il était aussi le créateur des Colloques historiques de Fréjus, en collaboration avec l’Office de tourisme puis le Service du patrimoine de la ville.

En ce triste jeudi matin, Richard Sert, premier adjoint délégué au patrimoine,Williams Aureille, délégué aux affaires culturelles, Christine Meunier, aux affaires sociales et Pascal Pipitone, délégué aux associations lui ont rendu un dernier hommage et déposé une gerbe au nom de la Ville de Fréjus.

Le Sénateur-Maire David Rachline, au nom de son conseil municipal et des Fréjusiens, adressent toutes ses plus sincères condoléances à son épouse Madeleine et à l'ensemble de ses proches.

Classé dans
Actualité générale