Camion-citerne couché au giratoire de Bellevue : tout est rentré dans l'ordre

14 décembre 2017

Tout est rentré dans l'ordre sur la RD37 (route de Malpasset, vers le quartier de Sainte-Brigitte et le péage du Gargalon), où un camion transportant du fuel s'était couché sur la chaussée en milieu de journée, à hauteur du giratoire au bas de l'avenue Norbert-Riera et du village de Bellevue.
La circulation avait été bloquée et déviée, depuis le giratoire de l'Europe d'un côté, depuis le rond-point Adrien-Bianchi à hauteur des Puces provençales de l'autre, pour permettre d'évacuer le camion et nettoyer la chaussée où quelque 1000 à 1200 litres de fuel s'étaient déversés. Tout risque de pollution avait fort heureusement été évité grâce à l'intervention rapide de policiers municipaux ayant étalé du sable pour absorber le fuel.

Rappel, il était environ 12h30 -12h45 ce jeudi 14 décembre, lorsqu'un camion-citerne de l'entreprise Fuel Littoral, transportant 12.500 litres de fuel, s’est couché sur le côté sur la RD37 , au milieu du giratoire au bas de l’avenue Norbert-Riera et du village de Bellevue. Si un seul des cinq compartiments étanches du camion s’est éventré, quelque 1000 à 1200 litres ont eu le temps de se répandre sur la chaussée.

Deux agents de la police municipale de Fréjus, immédiatement présents sur site, ont réquisitionné un mètre cube de sable d’un camion de chantier passant à proximité, pour empêcher que le fuel ne se répande davantage, dans le réseau pluvial notamment. Tout risque de pollution à ce niveau est donc écarté.

Dans le même temps, un VSAB des sapeurs-pompiers de l’agglomération, passant par la RD37 en revenant d’une intervention, a prévenu la caserne et les pompiers ont immédiatement déployé le dispositif approprié en de telles circonstances.

Trois équipages de la police municipale ont été dépêchés sur place, bloquant la circulation depuis le giratoire Adrien-Bianchi d’un côté, celui de l’Europe de l’autre et déviant les automobilistes vers les voies adjacentes. Une entreprise de pompage a été appelée pour intervenir dans les plus brefs délais sur site.

Finalement, c'est vers 16h45 - 17h qu'a été rouverte la circulation sur cet axe extrêmement passager. Plus de peur que de mal.

 

Classé dans
Actualité générale