Une étude archéologique au sommet !

28 mai 2018

 

Construit aux alentours de 60 après JC, l’aqueduc Fréjus est en cours de restauration au niveau des arches de Sainte-Croix. Préalablement à celle-ci, une analyse archéologique, menée par le service archéologie et patrimoine, sous la direction de Pierre Excoffon, est en cours au niveau de l’arche 4. La restauration de l'arche attaquera dans la foulée  et s’achèvera fin juillet.

En ce moment, un échafaudage permet d’accéder à des points inconnus à ce jour et de collecter des éléments de réflexion importants et inédits sur le techniques de construction relatives à tel ouvrage, mais également d'apporter des éléments de réflexion pour l’architecte du patrimoine, maître d’oeuvre de la restauration, Renzo Wieder (Architecture et Heritage).

Cette arche, déjà restaurée au début du XXe siècle, a été construite à l’origine,  à l’aide de matériaux variés telles des roches sédimentaires (grès, arkose...) ou des roches volcaniques (basalte , rhyolite..). Cette étude affinera la liste des matériaux utilisés, précisera les méthodes de construction et la manière dont chaque équipe travaillait, notamment dans les parties hautes, peu accessibles et moins restaurées. L’un des intérêts de l'étude en cours réside également dans le fait que cette arche marque le seul changement de direction de l’aqueduc dans l'ensemble de l'ouvrage aérien traversant le vallon de Sainte-Croix.
Au sommet,  des prélèvements très localisés dans le specus, conduit dans lequel l’eau circulait, permettront d’étudier les concrétions calcaires.
L’analyse  structurelle avant restauration  continuera avec la pile suivante (n°5), à partir de septembre 2018.

La Ville de Fréjus continue la recherche archéologique et la mise en valeur du patrimoine historique !

 

 

Classé dans
Actualité générale