Volley-ball - 4e challenge Alain Fabiani : « c’est le volley qui a gagné ! »

30 septembre 2018

Cannes qui bat Martigues, Martigues qui bat Fréjus, Fréjus qui bat Cannes : au final, pas de gagnant sur ce 4e challenge Alain Fabiani, mais « c’est le volley qui est gagnant aujourd’hui », dira Julien Laporte. Lequel, il faut l’avouer, n’avait guère envie de se pencher sur les scores de chaque set pour désigner un successeur à l’AS Cannes, lauréate en 2017.

Mais au fond, peu importe en effet qui empoche cette version 2018. Car, comme on le disait en présentation de cet événement, sous les yeux d’un parterre d’anciennes gloires du volley fréjusien et/ou régional – Alain Fabiani, bien sûr, son frère Jean-Marie, mais encore Claude Chanou, l’ancien entraîneur de l’équipe de France et à l’origine de la création du pôle espoirs de Boulouris, Jean-Michel Clère, l’ex-passeur cannois, et les Fréjusiens Claudy Respaut, Gérard Vincenti, Éric Chassagnard et Philippe Lavoye (ci-dessous) –, ce tournoi est avant tout l’une des dernières occasions pour les protagonistes, coaches et joueurs, de peaufiner les ultimes détails avant les trois coups du championnat le 13 octobre.

Pour cette raison, les matches, officiellement en deux sets gagnants, ont toujours accouché de “petits frères“ (Cannes et Martigues ont même prolongé la fête jusqu’à ajouter un 4e set vendredi soir). Idem pour les confrontations du samedi, Martigues s’imposant devant Fréjus (25-21, 25-20, 15-9) avant que l’Amslf ne fasse plier le club de la Croisette (25-21, 25-19, 25-21), hiérarchiquement supérieur puisque retrouvant la Ligue A après son titre Ligue B la saison écoulée…

 

Dernière ligne droite avant les trois coups

Côté fréjusien, Loïc Geiler aura sans nul doute apprécié l’implication de ses ouailles, que ce soit contre les joueurs du “13“ ou ceux du “06“, y compris d’un Raphaël Attié effectuant ses premiers pas sous la tunique fréjusienne après ses ennuis de lombalgie.

Maintenant, et d’ici au premier match à Saint-Quentin le 13 octobre, « la charge de travail sera moins intense, confie l’entraîneur amséliste, davantage axée sur l’explosivité et la mise en place du collectif ». La dernière ligne droite s’avance devant les joueurs de Fréjus, alors que Jérémy Audric, le passeur arrivé du Plessis-Robinson à l’intersaison mais victime d’une luxation de l’auriculaire droit avec arrachement ligamentaire, annonçait une plutôt bonne nouvelle avec un retour « je pense, d’ici une bonne quinzaine de jours pour recommencer à toucher le ballon » et sans doute deux à trois semaines de plus dans le meilleur des cas pour se lancer en championnat !

Enfin, l’on ne manquera pas de souligner la jolie performance de Romain à l’arbitrage, « un jeune du club qui se lance dans la carrière et c’est plutôt sympa ». Et félicitations à lui car il a plutôt bien tenu son rang…

Revivez le match Amslf Vs Martigues en images

Classé dans
Actualité générale