Volley-ball - Élite masculine : l’AMSLF à la croisée des chemins avec Mende et Martigues à suivre

26 octobre 2017

Quatre journées de championnat et quatre succès, dont le dernier expéditif en 1h15 contre Charenton samedi 21 octobre (3-0 à 14, 20 et 14), une semaine après avoir dû batailler cinq manches face aux jeunes espoirs du CNVB (3-2, 19-17 au 5e). L’AMSLF pointe ainsi à la 2e place du classement, à une longueur de Martigues (*) et à égalité avec Mende, néanmoins dépassée au set-average.

Avant une double confrontation face à ces deux ténors – en Lozère ce samedi 28 octobre, à Sainte-Croix devant les provençaux la semaine suivante –, l’AMSLF est donc là où on l’attendait. Pas question pour autant de s’enflammer, comme le tempérait Loïc Geiler à l’issue de la victoire face aux Val-de-Marnais samedi dernier : « OK, nous comptons quatre victoires, mais nous avançons step by step. Pas question de dire déjà que nous serons en play-off, ou que les quatre qualifiés pour la 2e phase sont déjà connus. Tout va très vite et, si tout va bien pour l’instant, tout peut aller très vite dans l’autre sens. Nous sommes encore perfectibles et nous faisons notre chemin tranquillement, un pas après l’autre, un match après l’autre. »

Alexis Gras est bien remis de l'opération de l'appendicite qu'il a subie voici quelques semaines

« Un groupe qui vit bien »

Il n’empêche, tout ce qui a été pris n’est plus à prendre et, surtout, la formation amséliste aborde donc cette double confrontation – face aux deux équipes avec qui, logiquement, elle s’apprête à jouer les trois premières places de la poule – en toute confiance. D’autant qu’elle a récupéré ses blessés (déchirure quadriceps pour Jules Fourneret, appendicite pour Alexis Gras) et développe aujourd’hui un collectif fluide « dans un groupe qui vit bien ».

Alors, Mende et Martigues s’annoncent certes comme potentiellement supérieurs, sur le papier à tout le moins, et ainsi qu’en ont attesté les confrontations directes en préparation d’avant-saison et lors du challenge Fabiani. Pour autant, les volleyeurs est-varois ne partent certainement pas battus d’avance et avec d’autres certitudes au contraire, acquises au fil de ce premier mois de compétition. « Les confrontations amicales de pré-saison et le championnat sont deux compétitions différentes. Et puis, l’important n’était pas de gagner en match de préparation mais bel et bien de… se préparer. »

L’important en revanche sera de ne pas concéder de défaites 0-3 ou 1-3, histoire de ne pas aborder les play-off – si play-off il devait y avoir en 2nde phase – avec un handicap de points rédhibitoire comme cela avait été le cas la saison écoulée (**). Et le mieux, pour cela, est sans aucun doute d’aller chercher la victoire. En championnat et Coupe de France, « Mende nous a fait beaucoup de mal l’année passée, c’est vrai », se remémore le coach amséliste, sans pour autant être revanchard mais simplement concentré et ambitieux.

Mende, Martigues… et Coupe de France !

Et après Mende en Lozère – il devrait déjà ne pas y avoir de tempête de neige comme ç’avait été le cas l’an dernier – puis Martigues à la maison, l’AMSLF observera une pause Coupe de France. Avec un match piège du côté de Marseille Volley 13, adversaire actuellement leader invaincu de sa poule de Nationale 2. Mais l’on sait en revanche que cette compétition tient à cœur au président Chassagnard…

Maintenant, chaque chose en son temps… et un match après l’autre. Alors, place à Mende !

Les 208 centimètres du capitaine Stanislav Simin sont toujours précieux

(*) Au volley-ball, une victoire 3-0 ou 3-1 rapporte 3 points à l’équipe vainqueur, un succès 3-2 seulement 2 points. Une défaite au tie-break permet tout de même d’empocher 1 point, contre aucun pour un revers 1-3 ou 0-3.
Après quatre journées, seul Martigues VB a fait le plein (3x3-0, 1x3-1) et compte 12 points. Fréjus (2x3-0, 1x3-1, 1x3-2) et Mende (1x3-0, 2x3-1, 1x3-2) ne comptent “que“ 11 points.

(**) En 2e phase, play-off comme play-down, une équipe conserve les points acquis contre les adversaires déjà affrontés lors de la phase inaugurale. Dans sa poule de play-off l’an dernier, l’AMSLF avait abordé cette 2e phase avec 3 points (rapportés de sa victoire 3-2 à l’aller et de sa défaite sur le même score au retour contre le VC Michelet-Halluin), ses doubles confrontations face à Avignon (deux revers 0-3) et Mende (deux défaites 1-3) ne lui ayant rien rapporté.

Classé dans
Actualité générale