Volley-ball - Ligue B - 1/4 de finale : Fréjus perd mais garde espoir

31 mars 2019

Pour le premier match de play-off de l'AMSLF depuis 1992, un appel avait été lancé aux supporters locaux de revêtir des tenus d'époque pour rendre hommage aux “anciens“

Et soudain, c’est comme une chape de tristesse qui s’est abattue sur la salle Sainte-Croix. La sensation, lorsque Cambrai conclut 3-1 cette manche 1 des quarts de finale des play-off de Ligue B, que le public fréjusien – près de 500 personnes encore pour le premier match de play-off dans la salle de la rue des Marsouins depuis 1992 – voyait certains de ces (ou “ses“) joueurs pour la dernière fois.

Car, si Loïc Geiler croit encore en les chances des siens de renverser la vapeur dans le Nord, il faudrait aux Amsélistes, dominés 22-25, 25-19, 21-25, 22-25, réaliser un double exploit en terre nordiste (match 2 samedi prochain et match d’appui éventuel le lendemain) pour qu’on les revoit une fois encore cette saison – ce serait au stade des demi-finales. « Tant que l’on n’est pas éliminés, il y a encore une chance », sort avec une telle évidence le coach fréjusien que l’on aurait presque envie d’y croire avec lui.

Le passeur nordiste, Bazin, ici face au contre de Pajic et Florent, a su mener les siens vers un premier succès précieux

« Les armes pour les faire douter »

Mais Cambrai, il ne faut pas se mentir, est programmé pour jouer a minima la finale de ces play-off et « est rompu à ce genre de match, continue celui qui a été désigné meilleur entraîneur de Ligue B. C’est cette inexpérience qui nous fait défaut parfois, ces petits riens qui basculent de l’autre côté, qui nous manquent ».

Car il convient tout autant de le reconnaître, Fréjus a tenu la dragée haute à une équipe supérieure – pour l’anecdote, le club nordiste s’est renforcé pour ces play-off avec le central sénégalais Mousse Gueye, qui a joué à Fréjus la semaine dernière… avec Saint-Quentin, et qui rejoindra Narbonne en Ligue A la saison prochaine ( ! ) –, souvent devant au tableau d’affichage. Comme cette série dans le deuxième set (de 11-12 à 19-12), avec Capt’ain Simin au service, Florent ou encore Pajic et Attié à la conclusion.

Raphaël Attié encore très présent, tant offensivement qu'en défense

La saison 2019-2020 déjà lancée

C’est là justement, dans ce money-time, que les troupes de l’entraîneur Gabriel Denys ont su maintenir la pression et gagner ces points qui comptent un peu plus que les autres. Durant la phase régulière, Fréjus avait été sèchement battue dans les Hauts-de-France (3-0), avant d’accrocher les Cambrésiens au retour, poussés au set en or. Cette fois encore, l’AMSLF a montré qu’elle avait « les armes pour les faire douter ». « On va analyser ce qui s’est passé ce soir, concluait Loïc Geiler. Voir ce qui a marché, où sont leurs faiblesses. Ce qui est bien, c’est qu’on n’a pas trop longtemps à attendre pour jouer les retrouver. »

Mihailo Pajic, 2e marqueur et meilleur attaquant de la Ligue B, ne sera peut-être plus fréjusien l'an prochain

Et essayer de poursuivre un peu plus encore une saison en tout point aboutie et qui restera dans les annales du club fréjusien. Aujourd’hui, l’AMSL Fréjus Volley-Ball a retrouvé sa place au sein du monde professionnel, elle a bien l’intention de s’y installer, nourrissant de belles ambitions pour la saison prochaine mais, de cela, on a encore le temps de parler…

Retrouvez les images du quart de finale aller entre l’AMSLF et Cambrai

C'est cette équipe qui aura réalisé l'une des plus belles saisons du club depuis plus de 25 ans. Hommage à tous ! Tout juste désigné meilleur entraîneur de Ligue B, Loïc Geiler a tenu à y associer son staff, composé de son adjoint Julien Laporte, du préparateur Jean Sengès sans oublier le kiné Khélil Baba-Aïssa

Classé dans
Sport