Volley-ball (Ligue B) : sérieuse blessure pour le nouveau passeur de l’Amslf, Jérémy Audric

09 septembre 2018

 

L’Amslf version 2018-2019 jouait ce samedi une première rencontre de préparation à un bon mois de l’entame du championnat de Ligue B, à Saint-Quentin le 13 octobre prochain. Un match disputé face au voisin niçois mais, plus que la défaite – 22-25, 21-25, 27-29, avant de gagner 15-13 un quatrième set disputé sous forme de tie-break, histoire de travailler le(s) collectif(s) –, c’est la sérieuse blessure du néo-Amséliste Jérémy Audric qui est venue quelque peu ternir la soirée.

Jérémy Audric (photo du haut) n'aura passé que quelques minutes sur le parquet de Sainte-Croix ce samedi, avant de se blesser sérieusement à la main (fracture de l'annulaire). Un diagnostic que se font confirmer Loïc Geiler, Julien Laporte et Raphaël Attié (ci-dessus) auprès de la kiné au retour de l'hôpital de cette dernière

À peine entré en jeu, c’est en tentant de contrer une attaque niçoise au premier regard peu puissante que l’ancien passeur du Plessis-Robinson s’est fracturé l’annulaire de la main gauche. Conduit aux urgences du CHI Bonnet, Jérémy Audric devait être opéré et absent de longues semaines. « En 5 ans de coaching, c’est la première blessure grave à laquelle je suis confronté sur un de mes joueurs », confiait après coup et quelque peu dépité l’entraîneur fréjusien Loïc Geiler.

Une frustration venant qui plus est s’ajouter au forfait de l’autre recrue en provenance du Plsessis-Robinson, le réceptionneur-attaquant Raphaël Attié, au dos bloqué.

Cette rencontre amicale contre Nice aura été l'occasion de découvrir sous leurs nouvelles couleurs le réceptionneur-attaquant Soané Falafala (en haut) et le libero Hugo Lecat

Pour le reste, devant une salle finalement bien remplie eu égard à l’époque et au caractère amical de cette confrontation – autre signe de l’engouement certain que suscite le retour au sein du volley professionnel du club fréjusien –, Loïc Geiler aura retiré quelques enseignements de cette sortie inaugurale. « Notre préparation est prévue sur 7 semaines, nous sortons tout juste de la 3e, et ces premières séances ont été essentiellement axées sur l’aspect physique. Aussi le but de ce premier match était-il avant tout de commencer à mettre en place du lien collectif entre les joueurs. Si chacun d’entre eux poursuit également des objectifs individuels, l’important était que chacun prenne sa place, joue avec tout le monde. »

Corentin Suc s'est montré samedi déjà particulièrement en jambes, lui qui aura une début de championnat chargé du fait de la blessure de son homologue passeur, Jérémy Audric

Le tout sans trop se préoccuper de l’adversaire pour l’instant, l’important étant de « travailler notre mise en place, nos schémas même si, à ce stade de la préparation, nous n’avons encore travaillé aucun gros système particulier ». Un adversaire niçois que l’Amslf retrouvera dès mardi pour une “revanche“ dans les Alpes-Maritimes.

Avec, encore une quinzaine de matches amicaux « programmés d’ici à la reprise du championnat, nous avons encore de quoi travaillé et peaufiné nos réglages », alors que des Corentin Suc, Bastien Prévit et Soané Falafala, l’ex-Nazairien arrivé à l’intersaison, ont déjà montré de belles et prometteuses dispositions…


> Paris Volley : ça continue. En fin de semaine passée, l’avenir du Paris Volley, relégué en Ligue B par le “gendarme“ financier de la Ligue nationale, semblait scellé (lire notre article ici). Avec une disparition pure et simple de la section professionnelle. Le président du club parisien, Michel Rougeyron, a néanmoins annoncé vendredi en soirée que la dette de 300.000 € plombant les comptes de l’entité et empêchant son engagement en championnat pourrait finalement être apurée. Sous la forme pour moitié d’une aide de la Ville de Paris via le PUC omnisports, club amateur sur lequel s’appuie le Paris Volley, les 150.000 € encore manquants pouvant alors provenir d’aides de partenaires privés « motivés et connaissant bien le volley », annonçait un président « raisonnablement optimiste », et fixant une nouvelle dead-line à mercredi 12 septembre. La fin du feuilleton n’est donc pas encore avancée !

Classé dans
Actualité générale