Volley-ball - Play-off (J8) Élite masculine : l’AMSLF doit gagner… et puis monter !

04 mai 2018

L’AMSLF doit gagner, peu importe le score ! Tel est le postulat de départ de cette ultime rencontre des play-off du championnat Élite de volley qui verra les Fréjusiens accueillir leurs homologues amiénois ce samedi 5 mai à Sainte-Croix (20h).

Et si ce postulat est aussi clair et net, c’est parce que les joueurs de Loïc Geiler se sont donnés la possibilité de jouer cette finale en allant brillamment s’imposer au set décisif la semaine dernière à Illac. Une vraie performance, d’autant que les Aquitains, dans leur quête du titre de champion de France Élite – eux qui ont déjà glané cette saison accession en Ligue B et Coupe de France amateurs, étaient en appel de leur revers à Mende (1-3).

À Illac, Guillaume Vadon et les Amsélistes sont allés chercher LE succès qui devrait leur permettre de briguer la montée à l'issue d'une énième victoire espérée contre Amiens ce samedi soir

L’envie retrouvée… le résultat au bout

Mais les Fréjusiens ont su faire preuve d’une force mentale qui leur faisait un peu défaut depuis l’entame de cette seconde phase en février, d’une « vraie envie, d’une agressivité défensive retrouvée et exemplaire, s’est réjoui le coach Loïc Geiler. Et, comme derrière, on marquait des points, cela a permis de retrouver une certaine confiance et une vraie consistance de jeu » quelque peu disparates ces dernières sorties. Et l’entraîneur fréjusien de conclure, « on y était véritablement ».

Autre constat opéré par le staff fréjusien, « il n’y a pas eu beaucoup de matches où l’on ne s’est pas avancés en favoris. Là, à Illac, nous étions l’outsider. Avant le match, j’ai dit aux joueurs “allez-y, soyez forts et justes“. Avec le collectif qui cette fois a suivi, on voit le résultat final » au terme d’un match où l’AMSLF a toujours été devant au tableau d’affichage 25-22, 23-25, 25-21, 20-25 et 15-9 !

Au passage, l’on notera là que cette position préférentielle d’outsider qui semble mieux aller aux troupes fréjusiennes est également une piste de travail pour établir la short-list des recrues pour la saison prochaine…

Loïc Geiler travaille déjà aux contours du futur effectif 2018-19, se basant pour l'heure sur un engagement en championnat Élite

Décision finale le 15 juin à l’AG de la LNV

La saison prochaine justement, l’AMSL Fréjus pourrait donc la jouer au sein du monde professionnel et de la Ligue B. Autant dire que, même en cas de résultat positif ce samedi soir, la montée ne serait pas totalement effective. « Il faudra attendre le 15 juin et l’AG de la LNV (Ligue nationale de volley), explique Loïc Geiler. Et voir si les présidents de clubs pros entérinent ou non la proposition de refonte des championnats professionnels avec une Ligue A à 14 clubs et une Ligue B à 12 (respectivement 12 et 10 cette saison, Ndlr). Et comme il y a eu quelques contentieux cette année, notamment avec le club parisien… »

Mais si cette refonte était finalement avalisée, le 3e des play-off et le CNVB se verraient attribuer deux places en Ligue B, y accompagnant Martigues et Illac, les deux premiers des play-off.

En attendant, les Fréjusiens veulent faire le boulot et surtout ne pas laisser passer une deuxième chance de glaner le monde pro, trois ans après cette place de vice-champion de France Élite derrière Saint-Brieuc, « même s’il y avait eu moins de frustration à l’époque puisque, de toute façon, nous n’avions pas postulé alors à cette montée », rappelle le coach.

Mais cette année, Fréjus a bel et bien présenté un dossier d’éligibilité à l’accession (tout comme Martigues, Illac, Mende et Beauvais) et, quand bien même « nous aurions un an d’avance sur le projet ficelé voici plusieurs années, nous sommes devenus gourmands et nous n’avons pas envie de manquer cette chance qui pourrait se présenter à nous ».

Amiens : se souvenir du match aller

Face à une équipe d’Amiens accrocheuse en diable, 6e des play-off et ayant poussé 5 adversaires au tie-break (Fréjus, Martigues, le CNVB et Mende la semaine passée durant ces play-off, non sans oublier une victoire en terre lozérienne au match aller), l’AMSLF n’en possède pas moins toutes les armes pour aller chercher un succès en trois ou quatre manches qui lui garantiraient “seule“ la 3e place finale des play-off (*). Mais Vincenti et ses partenaires amsélistes sont de toute façon bien placés pour connaître le mental amiénois, eux qui avaient failli en être victimes au match aller, menant deux manches à rien (25-20, 25-18) et encore 21-14 dans le 3e set (soit à quatre points du match !), avant de devoir batailler jusqu’au bout du tie-break (23-25, 21-25, 15-11)… abandonnant un point au classement au passage.

C’est donc avec tout le sérieux possible – « on a bien travaillé cette semaine, encore une fois conscients de cette occasion à ne pas manquer, on y est » – et avec un effectif au complet que Fréjus veut battre Amiens ce samedi soir. « Amiens est costaud, mais nous sommes chez nous, avec notre public et la force qu’il ne manquera pas de nous donner. En plus, on retrouve notre bonne forme… »

Déjà au travail pour 2018-2019 !

Alors, tous les signaux sont au vert. Ils pourront passer à l’orange, mais certainement pas au rouge !

Et un bel avenir sourira peut-être aux Fréjusiens. Les dirigeants, le président Chassagnard en tête, et le staff technique travaillent depuis longtemps déjà dessus. « Pour l’instant, je (Loïc Geiler, Ndlr) travaille à construire un groupe de 11 joueurs pour le championnat Élite, et dominer ce championnat l’an prochain. Si l’on est admis en Ligue B, je rajouterai une 12e unité avec une petite rallonge budgétaire. Mais depuis quelques temps déjà, on connaît nos manques. Chaque entraînement, chaque match, chaque séance de muscu’ nous a montrés où il fallait renforcer. »

Mais tout cela, c’est demain. Pour l’heure, il faut battre Amiens. Forza Fréjus, forza l’AMSLF !

Tombola pour le centre Lacassagne de Nice
et tournoi Rémy-Sicard…

Alors que le match contre Épinal voici quelques semaines était placé sous le “patronage“ de l’association de Marfans, une tombola marquera cette fois ce dernier match, au profit du pôle rechercher du centre Antoine-Lacassagne, centre de cancérologie de Nice.

Enfin, qui dit dernier match de la saison, dit barbecue ! Tous à vos merguez tout au long d’une journée qui servira également de support au traditionnel tournoi Rémy-Sicard, du nom, est-il besoin de le rappeler de ce jeune licencié de 22 ans disparu tragiquement dans un accident de circulation en 2003 (voir programme ci-après).

(*) Une victoire fréjusienne au set décisif assurerait également la 3e place aux Varois, avec 24 pts. Même si Mende l’emportait de son côté devant Halluin 3-0 ou 3-1, l’équipe lozérienne marquerait trois points et rejoindrait Fréjus au classement avec 24 pts, mais serait classée 4e du fait d’un nombre inférieur de victoires.
Rappel, en volley, une victoire 3-0 ou 3-1 rapporte 3 pts au classement, une victoire 3-2, 2 pts. Une défaite 2-3 permet tout de même de marquer 1 pt, un revers 0-3 ou 0-3 aucun point.

 


Volley-ball - Championnat Élite masculine - Play-off (J8)
AMSL FRÉJUS VB Vs STADE ATHLÉTIQUE SPINALIEN,
Samedi 5 mai, 20h, salle Sainte-Croix

Tombola au profit du pôle recherche contre le cancer du Centre Antoine-Lacassagne de Nice
Buvette/snack sur place
Entrée gratuite
Organisation : AMSL Fréjus Volley-Ball

=> AMSL FRÉJUS
N°2 – Guillaume Vadon, 29 ans, réceptionneur/attaquant, 1,84 m
N°3 – Corentin Suc, 22 ans, passeur, 1,87 m
N°4 – Stanislav Simin (Serbie), 30 ans, central, 2,08 m
N°5 – Mihailo Pajic (Serbie), 27 ans, pointu, 1,95 m
N°6 – Franck Vincenti, 35 ans, libero, 1,90 m
N°7 – Lucas Duquesne, 16 ans, libero
N°8 – Bastien Prévit, 31 ans, pointu, 1,82 m
N°9 – Alexis Gras, 23 ans, réceptionneur/attaquant, 1,90 m
N°10 – Lorry Florent, 22 ans, central, 1,91 m
N°11 – Pierre Vivier, 25 ans, réceptionneur/attaquant, 1,93 m
N°12 – Jules Fourneret, 29 ans, central, 1,92 m
N°15 – Nemanja Vidovic (Bosnie), 25 ans, passeur, 1,95 m
Entraîneur : Loïc Geiler ; Assistant : Julien Laporte

=> AMIENS MVB
N°1 – Romain Quadrone, central, 1,95 m
N°2 – Ahmed Mbutngam (Cameroun), passeur, 1,90 m
N°3 – Pero Krizanovic (Croatie), réceptionneur/attaquant, 1,93 m
N°4 – Milad Al Jaf (Iraq), réceptionneur/attaquant, 1,97 m
N°7 – Jean-Patrice Nadki Mboulet (Cameroun), pointu, 2,01 m
N°8 – Mehdi Hachemi (Algérie), pointu, 2,08 m
N°9 – Ulysse Carrat, réceptionneur/attaquant, 2,05 m
N°10 – Didier Sali Hilé (Cameroun), réceptionneur/attaquant, 1,92 m
N°11 – Pavel Mocanu (Moldavie), central, 2,05 m
N°13 – Alain Gendron (Cameroun), central, 1,92 m
N°14 – Romain Valdenaire, passeur, 1,85 m
N°15 – Romain Leméré, libero, 1,73 m
Entraîneur : Ali Nouaour


• Tournoi Rémy-Sicard, Samedi 5 mai, salle Sainte-Croix
10h30-12h -> tournoi parents/enfants pour les M7, M9, M11
12h -> barbecue-party #1
14h-16h -> tournoi géant pour les M13, M15 (RV à 12h pour le barbecue)
19h -> barbecue-party #2
20h -> match AMSLF Vs Amiens

 

 

Classé dans
Actualité générale