Volley-ball - Pré-Nationale masculine : les réservistes amsélistes assurent la montée devant Ollioules (3-2)

24 mars 2019

Cette saison 2018-2019 – qui n’est pas encore finie, attention – restera quoi qu’il arrive marquée d’une pierre blanche pour le volley fréjusien.

Alors que l’équipe fanion masculine retrouvait l’antichambre de l’élite nationale et la Ligue B, et de plutôt belle manière puisqu’elle s’est non seulement maintenue mais aussi qualifiée pour les pay-off, l’équipe réserve a acquis ce dimanche après-midi son retour en championnat national (Nationale 3), en dominant son dauphin ollioulais au terme d’une match enlevé et à suspens (18-25, 25-12, 22-25, 25-18, 15-11).

Avec cette 13e victoire de la saison (en 15 rencontres), les Fréjusiens de Claudy Respaut comptent désormais huit longueurs d’avance sur le deuxième. Ils ne peuvent mathématiquement plus être rejoints quand bien même il leur restera un rendez-vous à Draguignan (6 avril) puisqu’ils sont exempts de l’ultime journée.

Établir une passerelle
entre les équipes (1) et (2)

Il aura donc fallu longtemps batailler, revenir à chaque fois au score, pour Grobert et ses partenaires, renforcés pour l’occasion par les 198 centimètres du central de Ligue B, Josias Paino. D’autant qu’Ollioules et ses vieux briscards notamment emmenés par Christophe Ferré.

Mais, avec l’appui de leur public, ou encore de la moitié des joueurs de l’équipe 1ère venus encourager leurs camarades et fêter la montée, les Amsélistes ont su surfer sur la belle vague qui accompagne le volley fréjusien cette saison pour aller chercher la victoire.

L’expérience des Sagory et autres Grobert et Guizot (à la passe), le côté pile électrique toujours présent de Florent Fay, la présence au bloc d’Ange Decourt, chaque Amséliste aura su amener ses ingrédients et sa combativité pour retrouver un championnat national dont ils étaient privés depuis trois saisons. « Privés administrativement d’abord, faut-il le rappeler – pour avoir, précisément de repartir en N3 à l’issue de la saison 2014-2015, Ndlr –, remémorait le président Éric Chassagnard, , parce que sur le terrain, on aurait pu (re)monter plusieurs fois. Aussi savait-on que c’était cette année ou jamais ! Il nous faut adresser toutes nos félicitations aux joueurs et à leur entraîneur, Claudy Respaut, parce que rien n’a été facile, parce qu’ils doivent parfois composer avec les moyens du bord. Mais c’est un bon mélange entre anciens et plus jeunes et, encore une fois, chapeau bas ! »

Enfin, cette montée permet de réduire l’écart entre les équipes (1) et (2), et « à des jeunes de franchir plus facilement la passerelle pour jouer en N3 et aller s’entraîner avec le groupe de Loïc Geiler en pros, à l’instar de Josias Paino cette année ».

Quart de finale aller de play-off
contre Cambrai samedi 30 :
il faudra être à l’heure

Il n’est pas vain non plus de rappeler que l’AMSLF a toujours eu vocation à la formation, une volonté qui n’échappe pas à la vitrine des sports collectifs amsélistes. « Depuis plusieurs saisons, nous sommes labellisés Club formateur, et même Club formateur Excellence depuis l’année passée. Notre ambition est de continuer à construire les structures du club, et cela passe à terme par un centre de formation. C’est du moins notre objectif le plus cher. »

En attendant, et alors que les féminines termineront également sur le podium de leur poule de Pré-Nationale, il reste un grand moment à vivre à Sainte-Croix en fin de semaine (20h le 30 mars), avec le premier match de play-off de l’AMSLF volley depuis… 1992. Ce sera ce dernier samedi de mars face à Cambrai, et il s’agira à coup sûr d’être à l’heure… à quelques heures, précisément, d’avancer vos montres et horloges de 60 minutes !

Retrouvez ici les images du match de la montée contre Ollioules

Classé dans
Sport