VTT : enduro / descente Et pendant ce temps-là, Cédric est double champion de France !

02 septembre 2018

Dans la famille Ravanel, et aux côtés de la double détentrice des EWS (Enduro World Series, la coupe du monde de VTT enduro) Cécile (*), je demande Cédric, le mari. Cédric, ancien spécialiste du cross-country – 14e aux JO 2008, champion d’Europe et vice-champion du monde du relais par équipes (2002) et individuel (2004) –, devenu cet été double champion de France, en enduro à Allos en juin, puis sur la descente quelques semaines plus tard sur les pentes de Morzine-Avoriaz.

« Attends, minimise Cédric, c’est en catégorie Masters aussi, ces deux titres ! » Certes, mais autant il pouvait ambitionner jouer un rôle sur les “France“ d’enduro puisque Cédric Ravanel s’est reconverti sur cette spécialité ces dernières saisons – « donc oui, reconnaît-il, j’y allais aussi pour jouer le haut de classement » –, autant la couronne nationale en DH est arrivée comme une belle cerise sur le gâteau !
« C’était ma première descente, se marre-t-il encore. Je me retrouvais avec d’anciens champions qui, aujourd’hui, bossent, ont abandonné la compétition mais ils ont pour certains couru au plus haut niveau international. Alors, venir les coiffer pour devenir champion de France… » Et pourtant, 33e du scratch d’un plateau qui réunissait l’élite hexagonale de la discipline, mais aussi les juniors, cadets et masters, le coureur amséliste a empoché le titre dans la catégorie Master 3.

Deux titres de champion de France Master, en enduro puis DH, sont venus couronner l'été de Cédric Ravanel (© photos D.R. Yann Audax)

Toujours compétitif… même en Master !

Ce qui lui valut, cette fois, d’être chaleureusement félicité sur les réseaux sociaux après avoir été gentiment moqué en juin et son titre en “Grand-Pa’ category“. Eh oui, pas facile d’être rattrapé par les années (Cédric fêtera ses 40 ans le 26 novembre prochain) et de passer chez les “plus anciens“. Mais là au moins, avec ces deux médailles d’or venant garnir une armoire aux trophées déjà bien remplie, Cédric en (re)montre encore et surtout, qu’il n’est pas fini !

Car, s’il a plus ou moins mis sa carrière entre parenthèses – et plutôt plus que moins d’ailleurs, puisqu’il est aujourd’hui manager general du Team Commençal Vallnord, la structure professionnelle qui gère les déplacements sur le circuit mondial, et s’occupe par ailleurs du Pôle Enduro Amslf VTT Le Club –, Cédric continue d’enfourcher le vélo et se faire plaisir sur un VTT.

Et lorsqu’il n’est pas parti en pérégrination à travers la planète pour les EWS ou la DHI, le couple Ravanel se pose parfois à Fréjus, comme ce premier dimanche de septembre où il gérait le stand VTT au Forum des associations avec Giacomo Basile. Mais, sitôt la rentrée du VTT Le Club entérinée, il faudra reprendre la route (voir ci-après).

 


(*) Comme lors des deux saisons où elle a été couronnée championne du monde, Cécile Ravanel continue de dominer sans partage les EWS. On l’avait laissée en juin, à mi-championnat, après quatre victoires en autant d’étapes (Chili, Colombie, France, Autriche-Slovénie). Depuis, la championne fréjusienne s’est imposée à La Thuile (Italie) puis sur sa piste fétiche de Whistler au Canada, avec son premier grand chelem (cinq spéciales gagnées sur cinq) de la saison à la clé.

Premier grand chelem de la saison EWS pour Cécile Ravanel sur sa piste fétiche de Whistler (© photo D.R. Boris Beyer)

Avec 2400 points, Cécile devance Isabeau Coudurier (2100 pts) au général provisoire avec, encore, deux étapes à courir : Ainsa-Sobrarbe (Espagne) les 22-23 septembre, et la finale à Finale Ligure (Italie) une semaine plus tard ! Une victoire dans les Pyrénées espagnoles la rapprocherait quasi certainement d’une troisième victoire mondiale de rang !
Mais auparavant, Cécile disputera, du 4 au 9 septembre à Lenzerheide (en Suissse) la DH des championnats du monde avec l’équipe de France. Une nouvelle qu’elle vient d’annoncer fièrement sur sa page Facebook Ravanel-MTB !

Classé dans
Actualité générale