VTT-enduro (EWS round #8 - Finale Ligure) : Cécile Ravanel règne sans partage !

01 octobre 2018

Elle l’a fait ! Cécile Ravanel a non seulement empoché ce dimanche à Finale Ligure (Italie), et pour la troisième année consécutive, le classement final des EWS (Enduro World Series), la coupe du monde de VTT-enduro, mais elle y a ajouté un élément encore inédit depuis 2013 et la naissance officielle de la compétition, en remportant les huit étapes au programme de l’édition 2018 !

Six secondes… Six secondes (et 39 centièmes) séparent au final Cécile Ravanel d’Isabeau Coudurier, celle qui aura été sa dauphine à chaque sortie, à l’issue des quatre spéciales de cette ultime manche ligurienne. Et pourtant, cette étape finale a bien failli (enfin) sourire à la Provençale Isabeau Coudurier, sortie en tête au terme des deux spéciales inaugurales, se construisant un petit matelas de quelque 17 secondes d’avance. Cécile Ravanel réagira alors en championne pour récupérer d’abord 9 secondes puis ensuite encore 14 supplémentaires et renverser la tendance.

C’est donc nantie de 3200 points (le maximum possible !) que la championne fréjusienne coiffe une troisième couronne dans cette discipline toute neuve des Enduro World Series, née en 2012 mais dont la première campagne mondiale complète eut lieu lors de l’année 2013.

Partagée entre enduro et DH

La Britannique Tracy Moseley avait enlevé les trois éditions inaugurales, de 2013 à 2015. Devant Cécile Ravanel et Anne-Caroline Chausson la première année, devant Anne-Caroline Chausson et Cécile Ravanel la saison suivante. Puis en 2015, sans Anne-Caroline Chausson – qui avait arrêté après trois étapes –, la vététiste anglaise raflait une dernière couronne, une nouvelle fois derrière Ravanel.

Depuis, l’enduriste varoise a assis une vraie suprématie sur la discipline, pour finir par régner sans partage cette année. Une performance d’autant plus remarquable que Cécile Ravanel s’est… partagée avec la DHI (la descente), disputant trois manches de la World Cup et même les championnats du monde début septembre à Lenzerheide, en route pour un podium avant qu’une crevaison ne ruine tous ses espoirs.

C’est d’ailleurs ici, dans un choix à opérer entre l’enduro et la descente que Cécile pourrait avoir à disputer sa course la plus difficile de la saison. Car l’on connaît son goût pour les nouveaux challenges et l’on sait tout autant que le fait de ne pas encore avoir gagné en descente la mine et la poussera certainement à relever le défi. Affaire à suivre…

Mais en attendant, la ville de Fréjus tient à féliciter sa championne pour ces 3es EWS enlevés de la plus brillante des façons !

3e place par équipes pour le Team Commençal

Sur cette ultime sortie 2018, le Commençal Vallnord Enduro Racing team est venu souffler la 3e place du classement par équipes. Une performance due aux bons résultats d’ensemble du team au-delà de la performance de leur leader. Yoann Barelli, 20e à Finale Ligure, mais aussi Cédric Ravanel (57e) ou encore le jeune et prometteur Théotim Trabac, 3e en Italie et vice-champion du monde U21, ont largement contribué à cette médaille de bronze.

Enfin, la proximité géographique du lieu de ces finales a permis à des Fréjusiens du Pôle Élite de l’Amslf - VTT le Club de faire le déplacement, et s’aligner sur cette manche ligurienne. Ainsi, au-delà d’une 74e place finale (un bon début de compétition plombé par une dernière spéciale manquée et conclue à la 129e place), Mathieu Ruffray a emmagasiné un max d’expérience qui pourra lui être utile sur d’autres circuits et parcours…

Télécharger ici le classement final des EWS-Women 2018

Photos © Sven Martin, Boris Beyer, site officiel EWS

Classé dans
Actualité générale