La conservation et la valorisation du patrimoine demande la collaboration entre les différents services de la Ville, des collectivités territoriales et de l’Etat, mais également avec d’autres professionnels de la culture ou associations. Qu’il s’agisse de recherches en archives, d’études historiques, de dossiers de restauration, d’inventaire, de projets de valorisation, ces missions font appel à l’expertise des personnels du service du Patrimoine. Ces différentes rubriques présentent des études, actions, projets qui ont été réalisés ou sont en cours.

Restaurations

Restaurations

Plusieurs dossiers de restauration ont été menés ces dernières années, sur des œuvres patrimoniales ou des objets mis au jour lors de fouilles archéologiques.

Les papiers-peints panoramiques Dufour et Leroy

Les papiers-peints panoramiques Dufour et Leroy

En juillet 2008, le service du Patrimoine a procédé à la dépose de deux ensembles de papiers peints encore en place dans un salon de l’Hôtel Pascal, rue du Général de Gaulle. Ces papiers peints avaient fait l’objet d’une description dans l’Inventaire général du patrimoine culturel, réalisé pour la DRAC PACA en 1985. Chaque lés retiré a été systématiquement déposé sur de grandes planches afin de les laisser sécher par ventilation naturelle. Ils ont été ensuite placés sur du papier chimiquement stable pour un stockage temporaire au dépôt archéologique.

La mode des papiers peints

Les papiers peints du salon de l’Hôtel Pascal, proviennent de la fabrique Dufour et Leroy, et auraient été posés vers 1830 à la demande du propriétaire Blaise Pascal (1770-1863) riche armateur fréjusien (sources : Inventaire général, 1984). Ils sont le reflet de la grande technicité développée par les manufactures pour imprimer des motifs avec un grand nombre de couleurs, chaque lés recevant successivement toutes les couleurs, soit parfois la manipulation de plus de 2000 planches.
Ces deux ensembles proviennent de la manufacture Dufour et Leroy, connue dans toute l’Europe et jusqu’aux Amériques. En 1819, Joseph Dufour présente à l’Exposition de l’Industrie française l’Histoire de l’Amour et de Psyché qui est récompensé d’une médaille d’argent. Son gendre, Amable Leroy, reprend la manufacture à son décès en 1827, mais la revend quelques années plus tard ; les planches de bois sont alors dispersées.
Les papiers peints panoramiques sont à cette époque destinés à recouvrir toute la surface des murs d’une pièce d’habitation. Cette forme de décoration murale, spécifiquement française, était conforme au goût du temps pour le plein air et le pittoresque. Changeant l’intérieur en extérieur, le panoramique lance l’imagination à travers paysages, récits mythologiques, relations de voyages, romans à succès… Après les années 1860, le genre s’épuise, les papiers peints panoramiques ne résistent pas à la concurrence d’une autre formule appelée « décor », un trompe l’œil de boiserie de style historiciste.


Les papiers peints panoramiques de l’Hôtel Pascal

Les papiers peints panoramiques de l’Hôtel Pascal ont été créés par la manufacture Dufour et Leroy en 1825. Ils sont répertoriés dans le catalogue de la manufacture consultable au musée des papiers peints à Rixheim. Il s’agit des ensembles Les aventures de Télémaque et Les rives du Bosphore.

Chacun de ces panoramiques est composé à l’origine de 25 lés, de 58 cm de large, sur 2,60 mètres de hauteur ; chaque lés est en fait composé de quatre parties ajustées.
Un ensemble continu de 18 lés complets des Rives du Bosphore a pu être déposé. Il présente un état moyen de conservation avec un grand empoussièrement.
Pour Les aventures de Télémaque, 18 lés ont également été déposés mais seulement 6 sont complets. Les autres présentes de très nombreuses lacunes et la couche picturale est très abimée.

Ces deux ensembles ont été inscrits à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Ils pourront être présentés aux fréjusiens après des travaux de restauration.

Deux autres panneaux illustrent des épisodes de la vie du roi Henri IV. Ces scènes de dessus-de-porte font parties des 80 numéros du catalogue de la fabrique Dufour et Leroy. Il s’agit de l’Entretien d’Henri IV et de Sully et du Dîner d’Henri IV chez le meunier Michaud.