Fréjus a été désignée lauréate du projet Premio initié par la région PACA fin 2008, au même titre que deux cités des Bouches-du-Rhône, Lambesc, la ville pilote, et Gardanne (lire les Fréjus infos n°46 de novembre-décembre 2008 et n°52 de novembre-décembre 2009).

À ce titre, des expérimentations innovantes devaient être menées dans le domaine des énergies renouvelables. sur le territoire de la Commune. Il s’agit rien de moins que d’imaginer, tester et réaliser les réseaux électriques de demain, via une plateforme de pilotage de la demande en électricité implantée à Lambesc.

Panneaux solaires thermiques et photovoltaïques sur le toit de la piscine Maurice Guige

Une deuxième expérimentation devrait se concrétiser en 2010 sur le toit de la piscine Maurice Giuge à la base nature, où il est prévu de jumeler l’implantation de panneaux solaires photovoltaïques et de panneaux solaires thermiques.
Dans cette opération nécessitant un financement de 140.000 €, largement pris en charge par la Région, la participation de la ville se limitera à 16.000 €, sachant que le système permettra de produire toute l’eau chaude indispensable au fonctionnement de la piscine, ce qui devrait générer une économie de l’ordre de 4 à 5000 € par an.


En savoir plus

Projet Mistral

Eolienne à axe vertical

Installation d’une éolienne à axe vertical sur le toit de la Maison de l’Emploi


Il s’agit d’implanter une éolienne susceptible de s’intégrer dans le tissu urbain et dont l’utilisation pourra peut-être se généraliser demain.
Cette éolienne à axe vertical, de 2 mètres de haut et 4 mètres de large, sera installée sur le toit de la Maison pour l’Emploi, à la Base Nature François Léotard.

“Ce prototype, porté par un groupe d’entreprises, explique Yves Jacob, responsable du service environnement de la ville de Fréjus, a été imaginé par un chercheur, ancien directeur de recherche au CNRS. Elle présente l’avantage d’une bonne intégration architecturale et fonctionne quel que soit le sens du vent avec des nuisances, a priori, limitées. C’est pourquoi d’ailleurs, nous avons choisi le site de la maison pour l’emploi qui bénéficie des vents marins et qui est éloigné de toute habitation.”
Financée par les entreprises porteuses du projet et par la Région, cette éolienne sera reliée à des batteries afin de stocker l’énergie produite.

Elle devrait produire environ 15 KW et, si l’expérience est concluante, elle pourrait par la suite trouver une application très concrète en fournissant l’alimentation nécessaire aux serveurs informatiques de la ville qui fonctionne 24 h sur 24.

Eolienne a axe vertical

“L’endroit, la base nature, à proximité de la mer, est idéal pour cette expérimentation, souligne Yves Jacob. D’autant que cette éolienne à axe vertical, de 2 mètres de haut pour 4 mètres de large, présente l’avantage de fonctionner quel que soit le sens du vent.”

Cette expérimentation pourrait également servir à définir les conditions d’implantation de l’éolien en milieu urbain. “Fréjus n’est pas située dans une ZDE (zone de développement éolien) qui, seule, permet la revente de l’électricité produite à partir du vent.” D’où l’intérêt de cette expérimentation hors ZDE. “Le potentiel éolien en bord de mer existe et il convient donc de vérifier s’il y a un réel intérêt à l’exploiter”.