sommaire
contacts
plans
tourisme
Chapeau bleu

Complexe sportif Guy-David

L'ensemble des infrastructures sportives Gallieni, du stade au Tennis club en passant par la piscine et la salle de sports couverte, portera désormais le nom de "Complexe Sportif Guy-David".
Un hommage
rendu à l'ancien entraineur de football disparu
en août dernier.
C'est devant une foule émue que Simone, Carla et Laurent David ont dévoilé la plaque commémorative qui sera scellé dans les prochains jours à l'entrée du stade Gallièni et qui portera désormais le nom de Complexe sportif Guy-David.
Une cérémonie empreinte d'émotion à laquelle plus de 500 personnes ont assisté.
Personnalités du football, dirigeants, licenciés du club de l'Étoile FC Fréjus-St-Raphaël ou simples anonymes, tous ont souhaité participer à cet hommage.
"Homme simple, humaniste, passionné, homme de communication mais également chef de clan pour sa famille, son épouse, ses enfants et petits-enfants”, ce sont-là les mots du sénateur-maire, Élie Brun, Guy-David n’aurait à coup sûr pas souhaité autant d’honneurs.
Et à cela, le Sénateur-maire lui aurait certainement répondu que “personne d’autre que lui ne méritait un tel hommage”... regrettant simplement de n’avoir pu baptiser “ce complexe sportif Guy-David de son vivant, comme avec François Léotard en ce qui concerne la base nature”.
Les minots, les joueurs, le staff : l’Étoile FC Fréjus-Saint-Raphaël était là...
Précurseur en la matière, Guy-David avait été le premier à proposer l'union de l’Étoile sportive de Fréjus et le Stade Raphaëlois nous rappelle Élie Brun.
Ce samedi-là, tous les minots de l’Étoile Football Club Fréjus-Saint-Raphaël, habillés du nouveau survêtement de l’association, exauçaient en quelque sorte ce vieux vœu. Autour d’eux, les plus grands, et jusqu’aux joueurs du National, qui allaient le soir même rendre un autre hommage à leur entraîneur disparu, avec une écrasante victoire sur les Ariégeois de Luzenac (victoire 3-0 pour le compte de la 10e journée du championnat).
Il y avait aussi les amis. De Fréjus ou d’ailleurs, les collègues de travail, Roger Ricort, Fred Brando, Roger Jouve et bien d'autres rencontrés tout au long de la vie de nomade qu’est celle d’un entraîneur de football, des anonymes encore et bien sûr, la famille, Simone, son épouse, Laurent et Carla, ses enfants.
... “pour ma famille, donner (son) nom à un complexe sportif est le plus grand honneur qu’on puisse lui faire, déclarera Laurent, son fils. C’est faire que ses racines, qui ont germé au Stade Raphaëlois pour s’étendre jusqu’à Fréjus, ne disparaissent pas”...
Pour que, comme l’exprime l’épitaphe d’Élie Brun sur la plaque commémorative qui trône désormais à l’entrée du stade, tu seras “toujours présent parmi nous”.

actualités

actualités