La Marine à l’Ecole Nationale des Scaphandriers

16 mars 2021

Dans le cadre de la formation préparatoire au métier de plongeur démineur, une vingtaine de militaires réservistes de la Marine Nationale a été accueillie pendant deux semaines à l’Ecole nationale des Scaphandriers, mais aussi en vue de préparer la certification de plongeur de bord.

Cette formation préparatoire au métier de plongeur démineur, unique en France, fut créée en  2005 pour assurer le recrutement externe des plongeurs de la Marine Nationale. Elle se déroule sur une année scolaire pour des jeunes titulaires du bac.

« Les jeunes volontaires viennent de toute la région et ont une moyenne d’âge de 21 ans. Ils ont été sélectionnés à l’issue de tests au Pôle Ecole de la Méditerranée de Saint-Mandrier (Var). Nous réalisons des entraînements aussi bien en Méditerranée qu’aux Antilles françaises. À l’issue de cette formation, ils signent un contrat de 4 ans avec la Marine Nationale » déclare le Capitaine de Corvette, Michel Ravoisier. 

 

Sous sa direction énergique, les élèves abordent de nombreux thèmes, allant de la plongée à la navigation en passant par la maintenance navale, la soudure, la fabrication mécanique, les permis mer côtier et hauturier ainsi qu’une préparation sportive intense.

Ce parcours complet contribue à une insertion professionnelle de qualité avec un taux d’intégration au sein de la Marine Nationale de 88%, l’un des plus élevés du monde du travail en France.

L’objectif de ce séjour à l’ENS était de travailler l’accoutumance à la plongée profonde, l’ENS étant spécialisée dans la formation des plongeurs professionnels civils et notamment des interventions en eaux profondes. Ces plongées à risque nécessitent un savoir-faire rare développé depuis de nombreuses années par les professionnels de l’école.

Jérôme Vincent, Directeur de l’école et lui-même Lieutenant de Vaisseau dans la Marine, a répondu favorablement aux sollicitations du Capitaine de Corvette Ravoisier en mettant à dispositions ses moyens nautiques, pédagogiques et logistiques pour une coopération parfaitement réussie.

Une belle coopération qui aura permis à la Base nature de revoir les pompons rouges partis après la fermeture de la Base Aéronautique Navale le 30 juin 1995.

 

 

Classé dans
Actualité générale