Volley-ball (Ligue B) - Loïc Geiler avant le 1er match de l’AMSLF devant Illac ce samedi (20h) : « Tout est possible »

11 octobre 2019

Put… deux mois ! Deux mois qu’ils rongent leur frein à enchaîner préparation foncière et technique, deux mois qu’ils avaient hâte d’enfiler la nouvelle tunique, deux mois qu’ils attendent, enfin, de lancer la saison !

Eh bien, c’est pour ce samedi soir, 12 octobre, dans une salle Sainte-Croix qui s’avoue tout aussi impatiente que les joueurs, en témoignent les quelque 200 à 300 personnes venues découvrir l’AMSLF dans sa livrée 2019-2020 face à Martigues samedi dernier. Un ultime match de préparation (qui veut dire ce qu’il veut dire), remporté 15-12 dans le set décisif face à l’un des adversaires les plus sérieux des Fréjusiens dans cette Ligue B ouverte à tous les outsiders.

« C’est justement ce qui va faire l’attrait de cette campagne », souligne le coach Loïc Geiler. Autant la saison écoulée, la rétrogradation administrative du Paris Volley avait freiné les ardeurs de beaucoup de clubs, sachant qu’une seule place était réservée à l’accession et que celle-ci semblait d’ores et déjà attribuée aux Parisiens.
Du coup, beaucoup de clubs ont gardé les sous qu’ils n’avaient pas dépensé l’an dernier. Et ils abordent aujourd’hui cette nouvelle saison avec les dents longues.

Les deux Jordan, Corteggiani à gauche et McConkey à droite, dans les starting... blocks !

Nancy et Saint-Nazaire, les plus riches

On pense ici aux Nazairiens, finalistes l’an dernier contre Paris, mais encore aux Nancéiens ou Saint-Quentinois, en appel d’un exercice 2019-2020 raté, voire aux Franciliens du Plessis-Robinson, aux Martégaux, aux Illacais. Même « Cambrai, qui n’annonce jamais de hautes ambitions, s’en sort toujours en accomplissant des prouesses, voire les jeunes du Centre national de volley-ball, dont la génération me semble assez prometteuse », complète Loïc Geiler.
Bref, il reste… Mende et Fréjus.

Et le président Chassagnard a avancé son souhait, lors de la soirée de présentation aux partenaires, de vouloir faire mieux que l’an dernier, autant en saison régulière (7e) qu’en play-off (quarts-de-finaliste). Ce qui « signifie clairement qu’il nous faut faire 6 puis demi-finalistes des play-off ».
Objectif(s) élevé(s) s’il en est – le second dépendant un petit peu du premier tout de même –, mais qui ne semble pas effrayer le coach fréjusien.

« On va voir chaque journée »

« Vraiment, tout est possible dans une division ultra-homogène. Déjà, on va voir chaque journée, les enseignements à tirer, s’étalonner. L’objectif du groupe est de donner le meilleur et on fera les comptes à la fin. »

Daniel Maccaro Tortajada a déjà trouvé ses marques avec le passeur, Jérémy Audric

Un discours qui ressemble pour deux gouttes d’eau à celui de l’an dernier à la même époque et pour la découverte de la Ligue B, mais pourrait-il en être autrement. D’autant que l’AMSLF a effectué un vrai remaniement de son effectif.
Attirant des joueurs qui veulent se montrer et démontrer qu’ils sont plus qu’un espoir à leurs postes : « Julien Bernard qui, s’il reste sur une saison moyenne l’an dernier avec Rennes en LAM, était l’un des pions essentiels du Plessis-Robinson auparavant, alors que Jordan Corteggiani veut prouver qu’il peut être un des meilleurs pointus de la division ».

Un recrutement très ciblé

Ou d’autres, « nos deux nouveaux centraux (la paire hispano-canadienne, Daniel Maccaro Tortajada et Jordan McConkey) qui viennent tenter leur première aventure à l’étranger et montrer qu’eux aussi peuvent jouer en dehors de leurs frontières ».
Enfin, l’on n’oubliera pas le pari tenté par l’ex-central Lorry Florent, qui tente le challenge de se reconvertir en pointu. Car Geiler a axé son recrutement sur de la taille au bloc, mais également de la vitesse, tant au centre qu’en bout de filet.

Soané Falafala à la réception, un secteur de jeu où Fréjus entend afficher sa solidité

Face à Illac ce samedi, le 7e budget de Ligue B (Fréjus est annoncé à 600.000 €) passer déjà un premier test. Malheureusement sans Julien Bernard, « qui a senti les ischio lui tirer la semaine dernière et il est inutile de prendre des risques en aggravant sa blessure ».
Alors, la motivation et l’appui du 7e homme qu’est le public de Sainte-Croix pourront-ils suffire ?



VOLLEY-BALL - Championnat LIGUE B MASCULINE (J1),
AMSL FRÉJUS VB Vs
ASS SP ILLACAISE,
Samedi 12 octobre, 20h, salle Sainte-Croix

Entrée : 5 € (avec une boisson offerte)
Buvette/snack sur place
Organisation : AMSL Fréjus Volley-Ball

=> AMSL FRÉJUS
N°1 – Josias Paino, 20 ans, central, 1,98 m
N°3 – Corentin Suc, 24 ans, passeur, 1,88 m
N°5 – Jordan McConkey (Canada), 25 ans, central, 2,03 m
N°6 – Soane Falafala, 26 ans, réceptionneur/attaquant, 1,98 m
N°7 – Jordan Corteggiani, 28 ans, pointu, 1,98 m
N°8 – Pierre Halagahu, 18 ans, réceptionneur/attaquant, 1,93 m
N°9 – Raphaël Attié, 30 ans, réceptionneur/attaquant, 2,01 m
N°10 – Lorry Florent, 25 ans, pointu, 1,89 m
N°12 – Jérémy Audric, 33 ans, passeur, 1,85 m
N°13 – Daniel Maccaro Tortajada (Espagne) ,25 ans, central, 1,98 m
N°15 – Julien Bernard, 22 ans, réceptionneur/attaquant, 1,85 m (BLESSÉ)
N°16 – Hugo Lecat, 24 ans, libéro, 1,82 m
Entraîneur : Loïc Geiler ; Adjoint : Julien Laporte

=> ASS SP ILLACAISE
N°1 – Tomain Bonon, 31 ans, passeur, 1,83 m
N°2 – Jules Fargier, 23 ans, passeur, 1,85 m
N°4 –
Thierry Raharison, 30 ans, réceptionneur/attaquant, 1,93 m
N°5 – Hugo Moulinier, 23 ans, réceptionneur/attaquant, 1,88 m
N°6 – Malo Leclerc, 18 ans, central, 1,97 m
N°7 – Brice Thésée, 26 ans, réceptionneur/attaquant, 1,90 m
N°8 – Lucas Nobilo 21 ans, central, 1,82 m
N°9 – Miroslav Vrban (Serbie), 28 ans, central, 2,02 m
N°10 – Dimitris Efraimidis (Grèce), 28 ans, réceptionneur/attaquant, 1,94 m
N°12 – Rija Rafidison, 38 ans, libero, 1,74 m
N°14 – Adrien Taghin, 21 ans, pointu, 2,02 m
N°15 – Sylvain Morgado, 22 ans, réceptionneur/attaquant, 1,92 m
N°17 – Corentin Léger, 19 ans, central, 1,92 m
N°18 – Vladimir Cedic (Serbie), 32 ans, central, 2,02 m
N°19 – Anthony Virapin, 18 ans, réceptionneur/attaquant, 1,87 m
N°20 – Alexandre Ruchaud, 17 ans, réceptionneur/attaquant, 1,88 m
Entraîneur : Anisse Guechou


VOLLEY-BALL - Championnat NATIONALE 3 MASCULINE (J2),
AMSL FRÉJUS VB Vs
VB STADE LAURENTIN,
Dimanche 13 octobre, 14h, salle Sainte-Croix


 

Classé dans
Sport