5e Mondial de pétanque “Laurent-Barbero - Ville de Fréjus“ : les Fréjusiens FIP fait, bien fait !

27 août 2020

Le 5e Mondial de pétanque “Laurent-Barbero - Ville de Fréjus“ a vécu. Et plutôt bien vécu, au regard des conditions sanitaires logiquement imposées par les autorités.
Mais « auxquelles, vous public, avez parfaitement répondu, puisque vous avez très bien respecté le port imposé du masque, quand bien même cela n’aura pas toujours été facile, a fortiori avec les grosses chaleurs de ces trois après-midis. Pour tout cela, je vous applaudis et vous dis merci », saluera Jean “Pépito“ Casale, organisateur en chef aux côtés de son compère Pascal Mari et au titre du FIP, Fréjus International de pétanque.

Jean “Pépito“ Casale a salué le public respectueux des règles sanitaires et venu en masse pour voir les champions de pétanque, dont le local Dylan Rocher

Des centaines de joueurs engagés – un peu moins qu’à l’accoutumée, toujours à cause de ce foutu Covid engendrant une limitation des participants – mais de la qualité, c’est ce sur quoi avaient misé les organisateurs, et les spectateurs ne s’y sont pas trompés, envahissant la seule tribune installée mais se pressant tout autant autour du carré d’honneur à l’heure des phases finales tout ce mercredi.

Mouna Beji et Fanja Aubriot n'ont pu se défaire de la paire Colombet-Djabri en finale du tableau féminin

Le Swiss System avait été adopté pour ce tournoi version 2020, histoire d’assurer à toutes les triplettes engagées de jouer un minimum de matches, à la fois au travers des poules mais avec une “consolante“, tableau B regroupant les secondes moitiés de classement au terme des premiers échanges.

Rocher, Robineau, Lacroix et la manière

Des échanges de haute volée tout au long de ces trois jours de compétition et pas vraiment de surprises au moment de voir s’affronter pour l’ultime rencontre, des triplettes masculines, le trio magique et parmi le plus titré au monde, les locaux du FIP, j’ai nommé “le Roc“ Dylan Rocher, “le métronome“ Stéphane Robineau et le “Riton à l’aise dans cette fournaise“, Henri Lacroix.
Face à eux, on ne les attendait peut-être pas aussi haut dans le tableau, mais les Occitans Christophe Bacchin et Simon Cortes, associés à l’Héraultais de Mèze, Frédéric Bauer auront su mérité leur place finale, notamment en sortant le trio Bonetto (Mickaël) - Riviera (David) - Fernandez (Jérémy) en demi-finale.

Robineau, Rocher, Lacroix, trio vainqueur !

La dernière marche sera en revanche trop haute à franchir pour les challengers. Le dernier “tir au bouchon“ manqué de Cortes laissait ainsi le champ libre au pointeur Robineau pour accrocher les deux derniers points, et empocher cette finale (13-8). Un an après leur défaite au même stade de la compétition, et à domicile, les Fréjusiens du FIP ne manquaient cette fois pas la cible !

Angélique Colombet,
un nouveau titre au palmarès

Quelques instants plus tard, c’est l’Auvergnate Angélique Colombet – ni plus ni moins que le plus beau palmarès de la pétanque tricolore, l’un des meilleurs au monde – qui donnait le dernier point à son équipe (Colombet était engagée avec la Cannoise Nadia Djabri) pour empocher ce 5e Mondial Barbero (13-9) face à la paire Fanja Aubriot, licenciée à la Pétanque Axéenne (Ariège), et Mouna Beji, la meilleure joueuse tunisienne qui a pris licence aux Canuts de Lyon.

Angélique Colombet, le plus beau palmarès de la pétanque au féminin !

Satisfecit général donc, au moment de clore cette 5e édition du Mondial de pétanque à Fréjus, tant au niveau de l’organisation que de la compétition. Quant à nos Fréjusiens, ils sont d’ores et déjà tournés vers Marseille, qualifiés qu’ils sont pour la finale de la Coupe de France des clubs, qui devrait logiquement se tenir les 8 et 9 octobre au Palais des Sports, tenue toujours sous réserves en fonction de l’évolution de la situation sanitaire…

Frédéric Bauer et ses coéquipiers, parvenus jusqu'en finale, n'ont rien pu contre la triplette du Fréjus International Pétanque

Retrouvez ICI quelques images du 5e Mondial Barbero de pétanque


LES RÉSULTATS DE LA PHASE FINALE

TABLEAU MASCULIN
Quarts de finale :
Bonetto - Riviera - Fernandez battent Santucci - Firrolini - Pinzutti 13-0 ; Lacroix - Rocher - Robineau battent Pietri - Fazzino - Hatchadourian 13-8 ; Cortes - Bauer - Bacchin battent Durk - Even - Maurel 13-12 ; Bottero - Chiapello - Nassa battent Chapeland - Leyrat - Beulama 13-2.
Demi-finales : Cortes - Bauer - Bacchin battent Bonetto - Riviera - Fernandez 13-4 ; Lacroix - Rocher - Robineau battent Bottero - Chiapello - Nassa 13-4.
Finale : Lacroix - Rocher - Robineau battent Cortes - Bauer - Bacchin 13-8. 

Christian Fazzino élminé en quarts de finale par les futurs vainqueurs

TABLEAU FÉMININ
Demi-finales :
Colombet - Djabri battent Dran - Bernard 13-3 ; Aubriot - Beji battent Torrecillas - Zandrini 13-4.
Finale : Colombet - Djabri battent Aubriot - Beji 13-9.

Fanja Aubriot - et Mouna Beji - trop juste pour triompher d'Angélique Colombet et Nadia Djabri

Classé dans
Sport