AMSLF volley-ball : ça fleure bon la reprise

04 octobre 2019

« Notre dernier match (officiel) remonte à plus de quatre mois, lors de la rencontre à Cambrai. Là, on sent que les garçons sont pleins de jus, ont hâte de retrouve l’ambiance de la compétition, de (re)découvrir le fait de jouer à sainte-Croix, de revêtir enfin cette nouvelle tunique… »

Magnifique tunique, soit dit en passant, rayée horizontalement, alliant nuances de bleu du plus bel effet, celle que les Amsélistes devraient revêtir lors des rencontres disputées à Saint-Croix, félicitations au designer de l’équipementier !

Pour l’heure, mercredi dernier lors de la réception de rentrée de la section, et avant que n’arrivent les derniers convives, Julien Laporte, coach adjoint, se réjouissait d’une phase de préparation, entamée à la mi-août et parfaitement menée, en témoignent les probants résultats enregistrés lors des matches et tournois de préparation – dont cette deuxième place au récent et relevé tournoi de la Méditeranée à Martigues, les Amsélistes cédant en finale 1-2 devant l’Arago de Sète, alors qu’une semaine auparavant, l’équipe est-varoise avait tout brillé au tournoi Mistral de Sète.

Un lieu prestigieux pour commencer :
la villa Aurélienne !

Et puis surtout, cette campagne 2019-2020 débute de la plus belle des manières, avec cette désormais traditionnelle soirée de présentation des nouveaux joueurs et de l’effectif dans son ensemble, mais également des partenaires (le sponsoring privé revêt une place de plus en plus importante dans la constitution du budget). Et la non moins traditionnelle habitude de remettre les nouveaux maillots aux joueurs.

« Nous remercions la mairie et M. le maire, de nous accorder cette possibilité d’accueillir nos partenaires, amis bénévoles et joueurs dans cette magnifique demeure de la ville, la villa Aurélienne, l’un des symboles architecturaux et patrimoniaux de la commune. » Éric Chassagnard, un président heureux qui ne cesse de rappeler la formidable dynamique de sa section. Tant au niveau financier qu’en termes de licences surtout, renouvellement et nouvelles adhésions.

Les licences explosent…

« La nombre d’adhésions a explosé cet été. Et pas simplement chez les jeunes, même si là demeure bien sûr notre credo, et nous sommes fiers d’avoir une section volley constituée pour moitié de jeunes de moins de 20 ans. Mais, là, nous sommes “limites“ submergés dans toutes les catégories d’âge, des plus jeunes aux seniors, sans oublier le volley-loisir. »
Et l’on ne peut attribuer cette embellie au seul engouement « né de l’Euro Volley en France ces dernières semaines. Car cette hausse d’adhésions avait été constatée au prélable au championnat d’Europe. Alors, imagine si N’Gapeth, Lyneel, Boyer et autres Le Goff et Le Roux étaient montés sur la plus haute marche du podium ?!... »
Un doux rêve (le podium) qui s’est malheureusement brisé les costauds bûcherons serbes…

En attendant, c’est bel et bien à la préparation de la saison de Ligue B, à laquelle se sont attachés à Loïc Geiler et son staff, le préparateur physique Jean Sengès en tête !
Une saison, que l’on pourrait qualifier de transition, entre l’arrivée terme du projet initial parfaitement mené, « qui consistait à retrouver le monde professionnel et la Ligue B » et une deuxième phase qui « doit nous permettre de consolider la section, sportivement en restant à ce niveau, mais aussi structurellement parlant ».

Une paire hispano-canadienne
aux commandes

Cette transition aura été marquée par un renouvellement des cadres. Envers lesquels le staff avait senti comme une limite, une sensation d’êtres arrivés au bout de l’aventure. Ainsi Bastien Prévit, parti renforcer l’équipe monégasque de Nationale 2, Pierre Vivier, qui va se concentrer sur sa mission d’éducateur et formateur au sein du club, ou encore la paire serbe. Mihailo Pajic, pourtant désigné meilleur pointu et meilleur marqueur du dernier championnat de Ligue B, serait sans club aux dernières nouvelles, et le central Stanislav Simin, figure parmi les figures de l’AMSLF où son sourire et sa gentillesse étaient unanimement appréciés, sera à Sainte-Croix… dès samedi, sous le maillot martégal dans le cadre du challenge Fabiani (lire notre article en rubrique AGENDA).

En lieu et place, une petite cure de rajeunissement, parfaitement illustrée par l’arrivée de Julien Bernard, grand espoir de Rennes (Ligue A, 23 ans) au poste de, de Jordan Corteggiani (ex-Toulouse, Ligue A, 24 ans) pour remplacer Pajic, et un nouveau duo étranger, de culture assez opposée cette fois entre le latin international espagnol Daniel Maccaro Tortaja (vice-champion d’Espagne avec Unicaj Almeria, après plusieurs saisons à Urbia Palma, là encore un des meilleurs clubs de SuperLiga) et le robuste anglo-saxon canadien Jordan McKonkey (Centre permanent de volley-ball, représentant l’Université de Waterloo, UW, en Ontario).

La formation fréjusienne est ainsi annoncée grandie au bloc, plus rapide, plus offensive – avec Lorry Florent qui tentera le changement de poste, de central en pointu -, sous le capitanat de Raphaël Attié et de ses anciens acolytes de la saison dernière : Jérémy Audric et Corentin Suc à la passe, Hugo Lecat en libéro, Raph’ Attié, Soané Falafala en réceptionneurs-attaquants ou encore Josias Paino au filet.

Première apparition officielle
samedi face à Martigues

Et pour voir toutes ces nouvelles recrues en action et autrement que couchées sur le papier, les sites ou les réseaux sociaux, il faudra vous déplacer ce samedi 5 octobre (17h) à la salle Sainte-Croix pour assister au match servant de support au 4e challenge Alain Fabiani, face à l’éternel rival provençal, le Martigues Volley-Ball (entrée gratuite).

Lire notre article de présentation du challenge Fabiani

Classé dans
Sport