Athlétisme - championnats de France en salle à Miramas : Gaëtan Gosselin échoue au pied du podium

22 février 2021

Deux jeunes licenciés de la section Athlétisme de l’AMSLF - Jade Rogez et Gaëtan Gosselin - étaient engagés ce week-end sur les championnats de France en salle qui se déroulaient au Stadium de Miramas Métropole, haut lieu d’accueil des compétitions du genre dans la Région Sud.

C'est dans le superbe écrin du Stadium Miramas Métropole que se d-sont déroulés - bien évidemment sans public - les championnats de France d'athlétisme cadets, juniors, espoirs et Élite ce dernier week-end (© D.R. Photo archives Miramas athlétisme)

La crise sanitaire ne facilite pas la tenue des divers championnats dans quelque discipline sportive que ce soit. Mais bizarrement, la Fédération française d’athlétisme a eu l’autorisation de doubler en un même site et sur un même lieu les championnats de France Élite, rendez-vous d’importance dans la saison “indoor“, mais également ces mêmes nationaux pour les catégories cadets, juniors et espoirs.

Et c’est le Stadium de Miramas Métropole, dans le Bouches-du Rhône, habitué des joutes nationales en salle, qui a été désigné pour accueillir l’édition 2021 des championnats de France.

Jade Rogez a pris la 7e place finale du pentathlon dans la catégorie cadettes

Jade Rogez encore trop juste
au niveau national

À quelque 160 kilomètres de leur base fréjusienne, deux athlètes de la section amséliste étaient donc retenus parmi les 576 concurrents présents : Jade Rogez, qui vient tout juste de fêter ses 17 ans, et lancée sur le pentathlon chez les cadettes, et Gaëtan Gosselin, plus âgé de deux années, et concourant sur le 60 m haies en catégorie juniors.

Au final, Jade Rogez prendra la 7e place de la finale, avec un total de 2906 points, à distance respectable de la championne de France 3644 pts pour la sociétaire de Talence, Marine Jacob, voire de la 3e marche du podium, sur laquelle s’installera la Francilienne de l’Azur Olympique Charenton, Stella Macarie (3541 pts).

En décomposant chacune des cinq disciplines, on s’aperçoit que la jeune athlète est-varoise ne sera jamais parvenue à se mêler à la lutte avec ses concurrentes, sa meilleure place étant un 5e rang sur la longueur (avec un saut 4,90 m loin des 5,39 m de Stella Macarie),ses autres performances la situant aux 6e (9’’26 au 60 m haies) ou 7e rangs (1,42 m à la hauteur, 9,72 m au poids, 2’49’’05 sur le 800 m).

Gaëtan Gosselin, ici à l'issue de son titre régional juniors l'année passée, déjà conquis sur la piste de Miramas, a échoué au pied du podium du 60 m haies de cette même catégorie

Gaëtan Gosselin a pu
mesurer ses progrès

Pour sa part, engagé sur le 60 m haies, Gaëtan Gosselin aura montré ses progrès, battant même son record personnel sur la distance avec un chrono de 8’’03 lui permettant de remporter sa série. Une perf’ qu’il ne put malheureusement rééditer en finale (8’’08) mais sans regrets au final puisque le podium s’est joué sous les 8’’, pour le lauréat Erwann Cinna (Évry, 7’’77), le Vauclusien de l’Isle-sur-la-Sorgue, Corentin Leost (7’’94), et le sociétaire du Stade Lamentin, Lionils Sabas (7’’94). À noter que le Martiniquais avait fini 2 derrière Gosselin en série avec un chrono alors stoppé à 8’’04.

Dommage que cette médaille en chocolat pour l’élève de Jean-Charles Balme qui aura tout de même pu mesurer le chemin accompli en une saison, lui qui finissait 4e… de la demi-finale l’an dernier.

Les “France“ de cross
à l’automne ?

Pas d’autre rendez-vous en vue pour les athlètes de l’AMSLF d’ici la fin du mois, notamment pour les spécialistes du cross-country. Déjà annulés l’année dernière - et alors qu’aucun cross n’a pu se dérouler cette année -, les championnats de France de la discipline, initialement programmés à Montauban, puis finalement “éclatés“ sur quatre sites suivant les catégories, ont fini par être tout simplement annulés.

Pour l’heure, la Fédé’ espère pouvoir organiser ce qui est normalement l’évènement phare de l’hiver athlétique au prochain… automne.

Classé dans
Sport