Boxe : le 15e combat pro de Gus “The Marvelous“ Tamba ce samedi 20 à Marseille

19 juillet 2019

Sa carrière pro a officiellement débuté le 30 octobre 2015, chez lui à Jean-Vilain pour une première victoire aux points. Cinq ans plus tard, la carrière de Gustave “The Marvelous“ Tamba n’a cessé de suivre une courbe exponentielle.

Le boxeur fréjusien en gladiateur des Arènes de Fréjus, c'était fin juin et Tamba avait remporté son 13e combat professionnel © Photos DR Sylvain Pellegrino

En apothéose, le 9 mars dernier, il a remporté la ceinture nationale des super-moyens du côté de Grande-Synthe, devenant ainsi le troisième champion de France professionnel estampillé AMSL Fréjus après son mentor, Yannick Paget (1998, 1999), et Julien Chamayou (2002), comblant ainsi un fossé de 17 années !

À cette date, et après son dernier combat « bien maîtrisé, solide, contrôlé » dixit Yannick Paget fin juin lors du Gladiator Arena Boxing au cœur de l’amphithéâtre fréjusien, Gus’ Tamba compte 13 succès en carrière (dont 9 avant la limite) pour un seul revers (c’était le 22 avril 2016).

Un combat pour grandir encore

Samedi, au Palais des sports de Marseille, le Fréjusien disputera donc sa 15e sortie officielle professionnelle sur un ring, face à un Ukrainien expérimenté, Ruslan Shchelev. À 31 ans (il les aura le 1er août), ce natif de Dymytrov connaît une carrière pour le moins en dents de scie. Des débuts prometteurs – 10 victoires de rang entre 2009 et 2012 – puis une période plus compliquée (déc. 2012 et carrément jusqu’en mai dernier), marquée par 12 défaites en 18 combats, seuls cinq victoires et un nul venant s’ajouter à son palmarès.
Toutefois, le boxeur est-européen reste sur un KO à la mi-juin à Hambourg contre Mert Yildrim, Allemand d’origine turque. Un retour d’autant plus probant que Mildrim, dans son pays, était invaincu en 9 combats.

« Je ne le connais pas, avouait Gus’ avant de rejoindre la cité phocéenne. J’ai vu quelques vidéos mais c’est surtout Yannick (Paget, son coach, Ndlr) qui l’a étudié et me fera un brief’ le moment venu. »

Le boxeur fréjusien sait juste que son adversaire est « un dur au mal, qui a sans conteste les 10 rounds dans le ventre. Il ne faut pas se fier à ses derniers résultats en dents de scie, c’est un boxeur qui va mettre du rythme et j’aime ça. Pour moi, sur ma dynamique actuelle, c’est un combat de plus, une nouvelle expérience qui me fera grandir un peu plus encore ».

Gus' Tamba sait que son adversaire, comme tout boxeur de l'Europe de l'est, est un dur au mal, mais lui-même ne rechigne jamais à aller au combat

Supporter de Kevin Lele Sadjo

D’autant que lors de cette même soirée marseillaise, comme il le souligne sur sa page facebook, Gus’ verra son « ami et partenaire d’entraînement, Kevin Lele Sadjo – à qui il a d’ailleurs succédé au palmarès national dans cette catégorie des super-moyens – viser pour sa part un ceinture WBA continentale ».

Rappelons que Gus’ Tamba demeure pour l’heure suspendu à la décision de Matiouze Royer, qui devait normalement être son challenger dans la première défense du titre national de Tamba : un combat prévu le samedi 15 juin à Amiens. Mais, pour la seconde fois en deux ans – les deux auraient déjà dû se croiser en décembre 2017 à Jean-Vilain –, le Bayonnais a déclaré forfait et bloque quelque peu l’élan du Fréjusien. Celui-ci doit en effet remettre sa ceinture en jeu dans les six mois qui suivent son titre, à défaut de voir celui-ci considéré vacant.

Une décision ne devrait plus tarder en revanche et, sans réponse positive de Royer, la Fédération française le destituera probablement de son titre de challenger et trouvera un autre duel pour Gus’ “The Marvelous“…

Classé dans
Sport